En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 12 heures 15 sec
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 12 heures 48 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 13 heures 34 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 15 heures 1 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 15 heures 20 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 18 heures 44 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 19 heures 23 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 19 heures 46 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 19 heures 47 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 19 heures 48 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 12 heures 24 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 13 heures 11 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 14 heures 26 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 15 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 18 heures 26 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 19 heures 12 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 19 heures 29 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 19 heures 46 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 19 heures 48 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 19 heures 49 min
Comeback

Vu de Londres Ségolène Royal est de retour et... François Hollande a un problème

Publié le 18 mai 2013
Pour le quotidien britannique The Guardian, l'ambition de Ségolène Royal est claire : revenir sur le devant de la scène politique. Au risque d'être une épine dans le pied du président de la République...
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour le quotidien britannique The Guardian, l'ambition de Ségolène Royal est claire : revenir sur le devant de la scène politique. Au risque d'être une épine dans le pied du président de la République...

"Les politiques français jettent rarement l'éponge, même après la plus écrasante et humiliante défaite", affirme le Guardian dans un article publié ce samedi. Pour le quotidien britannique, c'est le cas de Ségolène Royal. La candidate malheureuse à la primaire socialiste pour la présidentielle de 2012 a en effet refait surface ("emerged") cette semaine pour faire la promotion de son livre "Cette belle idée du courage". Et qu'on se le dise, "elle est à la recherche d'un poste au sein du gouvernment", affirme le Guardian.

Pour François Hollande, qui doit affronter de plein fouet la récession, la hausse du chômage et une chute ininterrompue dans les enquêtes d'opinion, la priorité est de prouver aux Français qu'il y a bien un "pilote dans l'avion", poursuit le quotidien. Et pour atteindre cet objectif, il se pourrait bien que Ségolène Royal soit une véritable épine dans le pied présidentiel.

Obtenir un poste de ministre, mais où ? Et surtout, quand ? Lors de sa conférence de presse qui s'est tenue jeudi, le président de la République a clairement renvoyé un éventuel remaniement à plus tard : "Est-ce qu'il y aura un jour un remaniement ? Un jour ? C'est possible, mais ce n'est pas aujourd'hui, et ce n'est pas maintenant, et ce n'est pas d'actualité", a-t-il indiqué, en réponse à une question sur le ministère de l'Economie, jugé pléthorique.

Dans un entretien au Monde daté du lundi 13 mai, Ségolène Royal avait déclaré de son côté : "Il faut toujours être dans le mouvement, surtout quand il y a l'attente d'un nouveau souffle. Et puis, ce n'est un mystère pour personne qu'il y a des domaines où une restructuration est nécessaire, comme par exemple la vaste galaxie de Bercy". Un ministère tenu par Pierre Moscovici, qui disait en 2008 : "Il y a des gens qui détestent Ségolène Royal, même au sein du parti socialiste". Ambiance.

Le "problème Ségolène" est d'autant plus compliqué qu'il n’est pas seulement politique mais aussi personnel, explique le Guardian. Et de rappeler le fameux épisode du tweet de Valérie Trierweiler lors des dernières législatives, lorsque la Première dame avait affiché son soutien clair pour le rival de Ségolène Royal, Olivier Falorni.

Invitée sur le plateau de C à Vous, mercredi 15 mai, sur France 5, Ségolène Royal a d'ailleurs déclaré avoir pardonné Valérie Trierweiler, mais sans avoir oublié : "Vous savez, dans la vie quand on est trahie, quand on vous fait du mal, gratuitement en plus, quand c'est féroce, quand c'est violent, si l'on veut survivre il faut pardonner. Mais le pardon c'est une chose, l'oubli c'est autre chose", a confié la présidente de la région Poitou-Charentes.

En Janvier, Ségolène Royal a bien été nommée vice-président de la Banque publique d'investissement. Le magazine VSD avait d'ailleurs titré ce sujet "Opération comeback", mais peu après, elle s'est brouillée avec le président de la BPI, Nicolas Dufourcq. Leur relation est maintenant décrite comme "compliquée".

Ségolène Royal est donc de retour. Mais pour aller où ? s'interroge encore le Guardian par l’intermédiaire de Marianne. "Au moindre battement de cils de sa part, la machine à fantasmes socialiste se met en branle : 'Elle veut une place, c’est sûr. Mais quelle place ?' répètent-ils en boucle", explique l'hebdomadaire qui ajoute : "Royal est utile. Très utile. Même si beaucoup la trouve toujours aussi 'insupportable'. D’abord parce que les critiques qu’elle formule sur la gauche au pouvoir depuis qu’a débuté la promotion de son livre sont follement justes. Au congrès de Toulouse du PS, déjà, elle avait su pointer du doigt les manquements du gouvernement et du chef de l’Etat". Trop ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires