En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

04.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

05.

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

06.

Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café

07.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 8 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 9 heures 15 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 13 heures 41 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 15 heures 10 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 17 heures 42 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 19 heures 45 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 20 heures 13 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 20 heures 56 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 21 heures 13 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 21 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 8 heures 44 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 10 heures 15 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 14 heures 49 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 16 heures 38 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 19 heures 37 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 20 heures 5 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 20 heures 50 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 21 heures 8 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 21 heures 22 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 21 heures 40 min
Comeback

Vu de Londres Ségolène Royal est de retour et... François Hollande a un problème

Publié le 18 mai 2013
Pour le quotidien britannique The Guardian, l'ambition de Ségolène Royal est claire : revenir sur le devant de la scène politique. Au risque d'être une épine dans le pied du président de la République...
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour le quotidien britannique The Guardian, l'ambition de Ségolène Royal est claire : revenir sur le devant de la scène politique. Au risque d'être une épine dans le pied du président de la République...

"Les politiques français jettent rarement l'éponge, même après la plus écrasante et humiliante défaite", affirme le Guardian dans un article publié ce samedi. Pour le quotidien britannique, c'est le cas de Ségolène Royal. La candidate malheureuse à la primaire socialiste pour la présidentielle de 2012 a en effet refait surface ("emerged") cette semaine pour faire la promotion de son livre "Cette belle idée du courage". Et qu'on se le dise, "elle est à la recherche d'un poste au sein du gouvernment", affirme le Guardian.

Pour François Hollande, qui doit affronter de plein fouet la récession, la hausse du chômage et une chute ininterrompue dans les enquêtes d'opinion, la priorité est de prouver aux Français qu'il y a bien un "pilote dans l'avion", poursuit le quotidien. Et pour atteindre cet objectif, il se pourrait bien que Ségolène Royal soit une véritable épine dans le pied présidentiel.

Obtenir un poste de ministre, mais où ? Et surtout, quand ? Lors de sa conférence de presse qui s'est tenue jeudi, le président de la République a clairement renvoyé un éventuel remaniement à plus tard : "Est-ce qu'il y aura un jour un remaniement ? Un jour ? C'est possible, mais ce n'est pas aujourd'hui, et ce n'est pas maintenant, et ce n'est pas d'actualité", a-t-il indiqué, en réponse à une question sur le ministère de l'Economie, jugé pléthorique.

Dans un entretien au Monde daté du lundi 13 mai, Ségolène Royal avait déclaré de son côté : "Il faut toujours être dans le mouvement, surtout quand il y a l'attente d'un nouveau souffle. Et puis, ce n'est un mystère pour personne qu'il y a des domaines où une restructuration est nécessaire, comme par exemple la vaste galaxie de Bercy". Un ministère tenu par Pierre Moscovici, qui disait en 2008 : "Il y a des gens qui détestent Ségolène Royal, même au sein du parti socialiste". Ambiance.

Le "problème Ségolène" est d'autant plus compliqué qu'il n’est pas seulement politique mais aussi personnel, explique le Guardian. Et de rappeler le fameux épisode du tweet de Valérie Trierweiler lors des dernières législatives, lorsque la Première dame avait affiché son soutien clair pour le rival de Ségolène Royal, Olivier Falorni.

Invitée sur le plateau de C à Vous, mercredi 15 mai, sur France 5, Ségolène Royal a d'ailleurs déclaré avoir pardonné Valérie Trierweiler, mais sans avoir oublié : "Vous savez, dans la vie quand on est trahie, quand on vous fait du mal, gratuitement en plus, quand c'est féroce, quand c'est violent, si l'on veut survivre il faut pardonner. Mais le pardon c'est une chose, l'oubli c'est autre chose", a confié la présidente de la région Poitou-Charentes.

En Janvier, Ségolène Royal a bien été nommée vice-président de la Banque publique d'investissement. Le magazine VSD avait d'ailleurs titré ce sujet "Opération comeback", mais peu après, elle s'est brouillée avec le président de la BPI, Nicolas Dufourcq. Leur relation est maintenant décrite comme "compliquée".

Ségolène Royal est donc de retour. Mais pour aller où ? s'interroge encore le Guardian par l’intermédiaire de Marianne. "Au moindre battement de cils de sa part, la machine à fantasmes socialiste se met en branle : 'Elle veut une place, c’est sûr. Mais quelle place ?' répètent-ils en boucle", explique l'hebdomadaire qui ajoute : "Royal est utile. Très utile. Même si beaucoup la trouve toujours aussi 'insupportable'. D’abord parce que les critiques qu’elle formule sur la gauche au pouvoir depuis qu’a débuté la promotion de son livre sont follement justes. Au congrès de Toulouse du PS, déjà, elle avait su pointer du doigt les manquements du gouvernement et du chef de l’Etat". Trop ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires