En direct
Best of
Best of du 03 Novembre au 09 Novembre 2018
En direct
© Reuters
Epic fail
Hadopi : bilan très défavorable pour la loi anti-téléchargement
Publié le 10 mai 2013
Près de quatre ans après son lancement, la Haute autorité affiche des résultats peu convaincants : le marché de la musique a ainsi chuté de 4,4% en 2012
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Près de quatre ans après son lancement, la Haute autorité affiche des résultats peu convaincants : le marché de la musique a ainsi chuté de 4,4% en 2012

En juin 2009, la loi Hadopi était votée en grande pompe. Cette nouvelle législation et la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet qu'elle créait étaient sensées mettre un terme au téléchargement illégal et renforcer le marché légal. Quatre ans plus tard, le bilan est plus que mitigé. Selon les informations du site spécialisé PC Inpact, la Hadopi est loin d’être rentable. Elle est même déficitaire puisque pour un euro de subvention du ministère de la Culture, la Haute autorité en dépense... 1,07. En 2013, la Hadopi a été subventionnée à hauteur de 8 427 600 euros (contre 11 millions d’euros en 2012, soit une baisse de 23,4 %).

Et ces dépenses ne riment pas avec efficacité. Ainsi comme le montre le site spécialisé Numérama, les conséquences de la loi Hadopi sur les marchés culturels (musique, vidéo, cinéma) sont invisibles, malgré les 1,7 million de messages envoyés depuis octobre 2010. En 2012, le marché de la musique a enregistré une chute en France de 4,4 %, à 589,7 millions d'euros. L’Hexagone est d’ailleurs en retard par rapport au reste du monde pour ce qui est de l’achat de musique sur Internet : le numérique ne représentait en France que 25 % du marché musical en 2012, contre 35 % à l'échelle mondiale. 

Au rayon vidéo, les ventes de DVD et Blu-Ray ont baissé de 8,7 % en volume, du côté de la vidéo à la demande, le marché a baissé en France de 16,9 % en nombre de locations, et de 10 % en valeur. Enfin les salles de cinéma non plus ne bénéficient pas d'un "effet Hadopi". Sur les 12 derniers mois, le CNC enregistre une baisse de 11,1 % des entrées en salle.

Peut-être que le rapport Lescure publié le 13 mai apportera des nouveautés sur l'avenir de Hadopi ? En tout cas pour le moment, mal adaptée aux nouvelles formes de téléchargement (en particulier le Direct download qui est en-dehors de sa juridiction) et peut-être aussi mal expliquée aux Français (en particulier les vertus du téléchargement légal), la Hadopi est un échec, ou bien, comme l'on dit sur Internet, un epic fail. 

Vu sur : Lu sur Numérama
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
"Les filles bien n'avalent pas" ! C'est le titre d'un des livres de Marlène Schiappa…
02.
Salve de tweet anti-Macron : et si au milieu du fracas, de l'inculture et de la vulgarité, Donald Trump n’avait pas malgré tout une vision politique solide du destin de l'Occident ?
03.
Alerte (gilets) jaune(s) : 66% des Français pensent qu’une explosion sociale est possible et 71% qu’elle serait de nature à contraindre le gouvernement à changer de politique -
04.
L'Italie prépare une bombe capable de faire exploser l'Europe et de lui faire perdre sa souveraineté politique
05.
Ces pays auxquels on ne pense pas et qui pourtant offrent toutes les chances de réussite aux candidats à l’expatriation
06.
Quand Jean-Luc Mélenchon trinquait aux 50 ans d'Eric Zemmour
07.
Les gilets jaunes ou le deuil de la démocratie représentative : SOS corps intermédiaires disparus
01.
"Les filles bien n'avalent pas" ! C'est le titre d'un des livres de Marlène Schiappa…
02.
Salve de tweet anti-Macron : et si au milieu du fracas, de l'inculture et de la vulgarité, Donald Trump n’avait pas malgré tout une vision politique solide du destin de l'Occident ?
03.
Alerte (gilets) jaune(s) : 66% des Français pensent qu’une explosion sociale est possible et 71% qu’elle serait de nature à contraindre le gouvernement à changer de politique -
04.
L'Italie prépare une bombe capable de faire exploser l'Europe et de lui faire perdre sa souveraineté politique
05.
Ces pays auxquels on ne pense pas et qui pourtant offrent toutes les chances de réussite aux candidats à l’expatriation
06.
Quand Jean-Luc Mélenchon trinquait aux 50 ans d'Eric Zemmour
07.
Les gilets jaunes ou le deuil de la démocratie représentative : SOS corps intermédiaires disparus
01.
Les effets indésirables et catastrophiques des éoliennes sur nos paysages, nos territoires et nos monuments historiques
02.
La duperie financière sur laquelle est fondée et prospère l'énergie éolienne en France
03.
Quand Christine Lagarde s’inquiète de l’aveuglement des élites, de la montée des populismes ET de la baisse de la croissance mondiale… : mais qui est responsable de quoi ?
04.
Bibi & Bribri (Macron) s'aiment à nouveau, Iris Mittenaere & Anthony Colette en cachette; Karine Ferri veut se venger d'Hanouna; Big first : la Reine invite la mère de Meghan à Noël; David & Laura auraient empêché Johnny & Laeticia d'adopter un 3e enfant
05.
Mais qui était vraiment Commode, l’empereur romain gladiateur du film de Ridley Scott ?
06.
Derrière l’itinérance d’Emmanuel Macron et le contact direct avec les Français, le renoncement à la démocratie représentative ?
01.
Edouard Philippe : "On ne va pas annuler les hausses de carburant"
02.
Salve de tweet anti-Macron : et si au milieu du fracas, de l'inculture et de la vulgarité, Donald Trump n’avait pas malgré tout une vision politique solide du destin de l'Occident ?
03.
Alerte (gilets) jaune(s) : 66% des Français pensent qu’une explosion sociale est possible et 71% qu’elle serait de nature à contraindre le gouvernement à changer de politique -
04.
Les gilets jaunes ou le conflit social ingérable
05.
Angela Merkel soutient Macron de toutes ses (maigres) forces
06.
Les gilets jaunes ou le deuil de la démocratie représentative : SOS corps intermédiaires disparus
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires