En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Tu fais le pont ?

2 milliards d'euros : ce que coûtent les jours fériés à l'économie française

Publié le 08 mai 2013
Selon l'Insee, les jours fériés ralentiront la croissance du PIB de 0,1 point entre 2012 et 2013.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon l'Insee, les jours fériés ralentiront la croissance du PIB de 0,1 point entre 2012 et 2013.

Cette année les Français vont travailler 251 jours, soit deux de moins que l'an passé. Rien que ce mois-ci, ils profiteront du 1er mai, du 8 mai, du jeudi de l'Ascension (9 mai) et du lundi de Pentecôte (20 mai). Mais au fait, combien coûtent les jours fériés à l'économie française ? La question mérite d'être posée, souligne La Tribune. Selon les prévisions de l'Insee, les jours fériés ralentiront la croissance du PIB de 0,1 point entre 2012 et 2013. Soit un coût de 2 milliards d’euros. Pas franchement une bonne nouvelle en cette période de crise.

Pour autant, le ministre du Travail, Michel Sapin n'entend pas supprimer ces jours chômés. Selon lui, "il faut relativiser ce chiffre", a-t-il dit ce mercredi matin au micro d'Europe 1. "C’était la même difficulté que le mois de mai précédent et celui d’avant aussi. Et puis, compte tenu de cela, on supprime le 1er mai, on supprime le 8 mai, le 9 mai ? Vous allez voir ce que ça va donner. Soyons un peu plus raisonnables. Ça n’empêche pas de reprendre des forces pour travailler plus encore après", a-t-il insisté.

Les économistes eux-mêmes ne s'accordent pas tous sur l'impact réel des jours fériés sur l'économie du pays. "Les ponts pénalisent l'économie si les entreprises ont des calendriers de production très tendus, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui", a expliqué au Figaro Eric Heyer, économiste à l'Office français des conjonctures économiques (OFCE).

En attendant, profitez bien de ce weekend prolongé !


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
jour férié, travail
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

04.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

05.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

06.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

07.

Balance ton port : les Marseillais veulent-ils couler leurs gros bateaux ?

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

06.

Affaire Jeffrey Epstein : cette épidémie de suicides dans les prisons françaises qu'il serait également bon d'interroger

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires