En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Violences
L'IGPN ouvre une enquête après la diffusion d'une vidéo montrant deux policiers frapper un manifestant à terre le 5 décembre
il y a 6 heures 40 sec
pépites > International
Drame
Pakistan : les autorités enterrent l'enquête sur les centaines de femmes chrétiennes vendues à des Chinois
il y a 7 heures 12 min
pépites > France
Autre mouvement de protestation
Prix du gazole : des blocages routiers organisés dans toute la France
il y a 8 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Léonard 2 Vinci" : Une étonnante fresque, qui magnifie le grand Léonard, et le "9ème art"

il y a 9 heures 39 min
décryptage > Politique
Perdus

Après le ratage des Gilets jaunes, la droite impuissante sur la réforme des retraites

il y a 11 heures 58 min
décryptage > International
Election présidentielle américiane

Joe Biden, fantôme poids plume d'Obama ?

il y a 13 heures 19 min
décryptage > France
Et pendant ce temps-là...

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

il y a 13 heures 36 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le jour où de Gaulle est tombé sous le charme de Jackie Kennedy

il y a 15 heures 1 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le débat public peut-il se passer des Libéraux ?

il y a 15 heures 1 min
décryptage > France
Il n'est pas trop tard

Contre la pensée bourgeoise – celle du politiquement correct – osons être révolutionnaires !

il y a 15 heures 1 min
pépite vidéo > People
Plus de peur que de mal
Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain
il y a 6 heures 27 min
pépites > Politique
Friends will be Friends
Mise en examen de François Bayrou : Emmanuel Macron continuera à échanger avec lui
il y a 7 heures 57 min
light > Société
Inégalités
Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe
il y a 8 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'A-Démocratie. Volet 1: Elf, la pompe Afrique" : un des plus grands scandales politico-financiers de la fin du XXème siècle

il y a 9 heures 43 min
décryptage > Politique
Vrai combat

Fini de rire, la République s'attaque à la Haine

il y a 12 heures 59 min
décryptage > Politique
Pour une nuit, pour la vie ?

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

il y a 13 heures 29 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex
il y a 14 heures 4 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sportif, ce nouveau héros de temps de paix

il y a 15 heures 1 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Elections 2020 : les enjeux du combat face à Donald Trump

il y a 15 heures 1 min
décryptage > Economie
Paroxysme

Services publics paralysés et pression fiscale record : tous les symptômes d’une faillite programmée du système français

il y a 15 heures 2 min
© Reuters
© Reuters
Explications

Claude Guéant : prêt à produire devant la justice "les pièces justificatives" du versement de 500 000 euros

Publié le 30 avril 2013
Selon le Canard enchainé, un virement suspect a été découvert sur le compte de l'ancien ministre de l'Intérieur. Alors que le PS soupçonne "une possible affaire d'Etat", Claude Guéant s'est expliqué ce mardi soir lors du JT de David Pujadas.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le Canard enchainé, un virement suspect a été découvert sur le compte de l'ancien ministre de l'Intérieur. Alors que le PS soupçonne "une possible affaire d'Etat", Claude Guéant s'est expliqué ce mardi soir lors du JT de David Pujadas.

Claude Guéant traverse une mauvaise passe médiatique, suite aux révélations du Canard enchainé qui affirme qu'un versement suspect de 500 000 euros à été découvert sur le compte de l'ancien ministre. Ce dernier a affirmé que cette somme s'expliquait par la vente de deux tableaux, mais cette explication ne convainc pas tous les experts, dont certains assurent que les tableaux en question ne valent pas ce prix. L'ancien directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy était ce mardi soir sur le plateau du 20 h de France 2 pour éclaircir la situation.

Interrogé au sujet du virement de 500 000 euros, Claude Guéant a réaffirmé que ce versement provenait de la vente de deux tableau. Si les experts notent que l'argument de la vente de tableau est un grand classique afin de camoufler un blanchiment d'argent, Claude Guéant assure posséder "les pièces justificatives" et se tenir prêt à les produire à la justice.

Au sujet du prix de ces tableaux, David Pujadas a rappelé que la société Art Price, qui fait autorité, avait estimé les œuvres à 41 000 euros, prix très éloigné de leur prix de vente, de 160 000 euros. Mais l'ancien directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy a affirmé qu'il existait d'autres document provenant de la même société et donnant des évaluations différentes : "le taux moyen est de 160 000, 170 000 euros", a-t-il précisé. Il a cependant reconnu qu'il n'avait "pas fait une mauvaise affaire".

Concernant le traitement de cette affaire, Claude Guéant a fustigé la violation du secret de l'instruction, visant selon lui a lui "faire du tort". Il a également critiqué les médias et leur dérive consistant à s'introduire dans la vie privée.

Concernant les sommes en liquide découvertes à son domicile, Claude Guéant a réaffirmé qu'il s'agissait de primes de cabinet dont il a bénéficié au ministère de l'Intérieur. Ces primes étaient monnaie courant, selon Claude Guéant, pour qui Roselyne Bachelot et Daniel Vaillant, l'ancien ministre de l'Intérieur sous Lionel Jospin, se trompent en affirmant que cette pratique avait disparue à l'époque.

Il s'agissait du "régime" spécifique au ministère de l'Intérieur, ou les primes de cabinet "faisaient partie d'un ensemble", "plusieurs milliers de personnes" étant alignés sur ce système à l'époque, selon l'ancien préfet. Ce système existait au vu et au su de tous, avec une parfaite connaissance des services fiscaux", selon Claude Guéant. Pourtant, si Roselyne Bachelot n'a jamais travaillé au ministère de l'Intérieur, Daniel Vaillant a été ministre de l'Intérieur et à ce titre devrait être au fait du "système" de rémunération.

Ces découvertes mettant en cause Claude Guéant ont été faites dans le cadre de l’enquête sur un possible financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, elles alourdissent donc les soupçons de financement occulte qui pesaient déjà sur cette campagne.

Le Parti socialiste a envisagé ce mardi l'hypothèse d'une "affaire d'Etat". "Les faits (...) sont d'une extrême gravité", écrit Eduardo Rihan-Cypel, porte-parole du PS, sans pourtant établir un lien avec un éventuel financement libyen. "Si l'enquête judiciaire vient confirmer la nature frauduleuse et la provenance douteuse de ces sommes d'argent, nous serons alors en présence d'une véritable affaire d'Etat", poursuit-il, estimant qu'il "serait alors légitime de s'interroger sur le rôle de Nicolas Sarkozy dans cette affaire".

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires