En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

03.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

04.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

05.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 9 min 34 sec
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 49 min 6 sec
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 3 heures 22 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 4 heures 4 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 4 heures 35 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 7 heures 22 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 8 heures 38 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 9 heures 39 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 9 heures 54 min
light > Culture
Star
Isabelle Huppert meilleure actrice du monde au XXIe siècle selon le New York Times
il y a 10 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 22 min 23 sec
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 2 heures 34 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 3 heures 47 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 4 heures 15 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 6 heures 14 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 8 heures 3 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 9 heures 13 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 9 heures 52 min
décryptage > France
Appel aux autorités

Dans la peau d’un autiste

il y a 10 heures 17 min
pépites > Politique
Police
Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin
il y a 10 heures 50 min
© Reuters
© Reuters
Explications

Claude Guéant : prêt à produire devant la justice "les pièces justificatives" du versement de 500 000 euros

Publié le 30 avril 2013
Selon le Canard enchainé, un virement suspect a été découvert sur le compte de l'ancien ministre de l'Intérieur. Alors que le PS soupçonne "une possible affaire d'Etat", Claude Guéant s'est expliqué ce mardi soir lors du JT de David Pujadas.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le Canard enchainé, un virement suspect a été découvert sur le compte de l'ancien ministre de l'Intérieur. Alors que le PS soupçonne "une possible affaire d'Etat", Claude Guéant s'est expliqué ce mardi soir lors du JT de David Pujadas.

Claude Guéant traverse une mauvaise passe médiatique, suite aux révélations du Canard enchainé qui affirme qu'un versement suspect de 500 000 euros à été découvert sur le compte de l'ancien ministre. Ce dernier a affirmé que cette somme s'expliquait par la vente de deux tableaux, mais cette explication ne convainc pas tous les experts, dont certains assurent que les tableaux en question ne valent pas ce prix. L'ancien directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy était ce mardi soir sur le plateau du 20 h de France 2 pour éclaircir la situation.

Interrogé au sujet du virement de 500 000 euros, Claude Guéant a réaffirmé que ce versement provenait de la vente de deux tableau. Si les experts notent que l'argument de la vente de tableau est un grand classique afin de camoufler un blanchiment d'argent, Claude Guéant assure posséder "les pièces justificatives" et se tenir prêt à les produire à la justice.

Au sujet du prix de ces tableaux, David Pujadas a rappelé que la société Art Price, qui fait autorité, avait estimé les œuvres à 41 000 euros, prix très éloigné de leur prix de vente, de 160 000 euros. Mais l'ancien directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy a affirmé qu'il existait d'autres document provenant de la même société et donnant des évaluations différentes : "le taux moyen est de 160 000, 170 000 euros", a-t-il précisé. Il a cependant reconnu qu'il n'avait "pas fait une mauvaise affaire".

Concernant le traitement de cette affaire, Claude Guéant a fustigé la violation du secret de l'instruction, visant selon lui a lui "faire du tort". Il a également critiqué les médias et leur dérive consistant à s'introduire dans la vie privée.

Concernant les sommes en liquide découvertes à son domicile, Claude Guéant a réaffirmé qu'il s'agissait de primes de cabinet dont il a bénéficié au ministère de l'Intérieur. Ces primes étaient monnaie courant, selon Claude Guéant, pour qui Roselyne Bachelot et Daniel Vaillant, l'ancien ministre de l'Intérieur sous Lionel Jospin, se trompent en affirmant que cette pratique avait disparue à l'époque.

Il s'agissait du "régime" spécifique au ministère de l'Intérieur, ou les primes de cabinet "faisaient partie d'un ensemble", "plusieurs milliers de personnes" étant alignés sur ce système à l'époque, selon l'ancien préfet. Ce système existait au vu et au su de tous, avec une parfaite connaissance des services fiscaux", selon Claude Guéant. Pourtant, si Roselyne Bachelot n'a jamais travaillé au ministère de l'Intérieur, Daniel Vaillant a été ministre de l'Intérieur et à ce titre devrait être au fait du "système" de rémunération.

Ces découvertes mettant en cause Claude Guéant ont été faites dans le cadre de l’enquête sur un possible financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, elles alourdissent donc les soupçons de financement occulte qui pesaient déjà sur cette campagne.

Le Parti socialiste a envisagé ce mardi l'hypothèse d'une "affaire d'Etat". "Les faits (...) sont d'une extrême gravité", écrit Eduardo Rihan-Cypel, porte-parole du PS, sans pourtant établir un lien avec un éventuel financement libyen. "Si l'enquête judiciaire vient confirmer la nature frauduleuse et la provenance douteuse de ces sommes d'argent, nous serons alors en présence d'une véritable affaire d'Etat", poursuit-il, estimant qu'il "serait alors légitime de s'interroger sur le rôle de Nicolas Sarkozy dans cette affaire".

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires