En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© France 2
Justice

Affaire Bettencourt : Nicolas Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse

Publié le 21 mars 2013
L'ancien président de la République a été mis en examen par le juge d'instruction Jean-Michel Gentil dans le cadre de l'affaire Bettencourt.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien président de la République a été mis en examen par le juge d'instruction Jean-Michel Gentil dans le cadre de l'affaire Bettencourt.

L'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a été mis en examen ce jeudi soir pour abus de faiblesse par le juge d'instruction Jean-Michel Gentil, à Bordeaux, dans le cadre de l'affaire Bettencourt.

Nicolas Sarkozy a été entendu par le magistrat de 17 heures à 22 heures. Une confrontation entre l'ex chef d'Etat et au moins un ancien membre du personnel de Liliane Bettencourt a été organisée par le juge pour vérifier si Nicolas Sarkozy s'était rendu une ou plusieurs fois chez l'héritière de l'Oréal pendant la campagne présidentielle de 2007.

L'ex président de la République a toujours affirmé s'être rendu au domicile des Bettencourt une seule fois pendant sa campagne présidentielle de 2007. Il y aurait rencontré brièvement André Bettencourt, le mari de la milliardaire, décédé en novembre de la même année.

Interrogé par Europe 1, Cela me surprend à moitié dans la mesure où il ne faut pas oublier que Nicolas Sarkozy est au centre de ce dossier depuis son début [...] Je pense que c'est un faisceau d'éléments qui a conduit le juge d'instruction à prendre cette décision importante.Pour l'avocat de l'ex chef d'Etat, Me Thierry Herzog, cette mise en examen est "incohérente sur le plan juridique, et injuste".

Le député maire de Nice, Christian Estrosi, dénonce "des méthodes au relent politique évident". "La justice ne doit pas permettre plus longtemps l'instrumentalisation de cette affaire", a-t-il ajouté sur son compte Twitter.

"Je considère que Nicolas Sarkozy est toujours innocent. Je suis un peu surpris de cette mise en examen. Franchement, on peut se demander s'il n'y a pas d'arrières pensées des juges avec certaines personnalités. Franchement vous voyez Nicolas Sarkozy abuser de la faiblesse d'une veille dame?", a déclaré, Thierry Mariani, député des Français de l'étranger et vice-président de l'UMP.

Marine Le Pen estime pour sa part que "s'ils étaient avérés, les faits qui motivent l'enquête du juge Gentil seraient particulièrement graves". "Toujours présumé innocent, Nicolas Sarkozy ne peut en revanche en aucun cas rester membre du Conseil constitutionnel", a rajouté la présidente du Front national.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

05.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

06.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

07.

Quand Donald Trump fait la leçon au patron de la Nasa en lui demandant d'aller sur Mars sans passer par la Lune

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

06.

Selon l'enquête menée par l'Assemblée nationale, les dîners de François de Rugy étaient bien des "dîners professionnels"

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires