En direct
Best of
Best Of
En direct
© DR
Poisson fou
Farines animales : elles sont de nouveau admises pour alimenter les poissons d'élevage
Publié le 15 février 2013
La Commission européenne a donné son feu vert, l'autorisation entrera en vigueur le 1er juin.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Commission européenne a donné son feu vert, l'autorisation entrera en vigueur le 1er juin.

La crise de la vache folle avait poussé l'Union européenne a interdire l'utilisation des farines animales en aquaculture car ces farines étaient responsables de l'épidémie d'encéphalopathie spongiforme bovine chez les vaches. Mais la Commission européenne vient de revenir sur cette décision et d'autoriser à nouveau l'alimentation des poissons avec des farines animales élaborées à partir de volaille et du porc. Ce choix a été approuvée par les experts des États membres en juillet 2012. La mesure devrait entrer en vigueur en 1er juin.

Le but est de réaliser des économies. Les protéines animales transformées (PAT) peuvent servir de substitut aux farines de poisson, plus rares et onéreuses. Le nombreux poissons d’élevage sont en effet carnivore et réclament de grandes quantités de poisson sauvage pour leur alimentation.

"Pour 1kg de saumon, de bar ou de daurade d'élevage il faut 4kg de farine de poissons sauvages (hareng, sardine ou maquereau), a calculé l'organisation écologiste Greenpeace, dans un de ses documents, qui dénonce les méfaits de l'aquaculture. Ce chiffre passe à 15 ou 20 kg pour 1kg de thon rouge d’élevage".

Mais pas de panique, il n'y aurait pas de risque d'épidémie de "poisson fou", car selon Bruxelles, d'après "les avis scientifiques les plus récents", "le risque de transmission d'ESB [encéphalopathie spongiforme bovine, NDLR] entre animaux non-ruminants est négligeable pour autant qu'il n'y a pas de recyclage entre les espèces (cannibalisme)".

Cependant, cette décision "tombe mal" pour Guillaume Garot, le ministre délégué français chargé de l'Agroalimentaire interrogé sur France Info. Elle intervient en effet alors que l'opinion publique est déjà occupée par un scandale alimentaire sur de la viande de cheval substituée à de la viande de porc dans certains plats préparés Findus.

Le ministre a appelé les industriels du secteur à la "responsabilité", et précisé que "La France s'était prononcée contre cette disposition européenne". Insistant sur le fait que la disposition de Bruxelles ne rendait "heureusement" pas obligatoire l'utilisation des farines animales, Guillaume Garot a estimé que cette mesure devait être mise "en œuvre au plan français avec un véritable esprit de responsabilité de nos industriels".

Cette autorisation ne devrait pas intervenir avant 2014, selon un porte-parole de l'exécutif communautaire. Les PAT resteront en revanche interdits dans l'alimentation des ruminants (bovins, ovins et caprins), de même que les PAT de ruminants à destination des animaux d'élevage non ruminants.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
04.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
07.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
engerau
- 17/02/2013 - 11:44
@ gluck
Les "fermiers" ne vont pas se gêner pour y adjoindre toutes sortes de saloperies.
Le saumon de Norvège est l'exemple le plus triste. On y ajoute des pesticides (interdits par l'Europe) qui sont dangereux pour l'humain. Comme c'est un commerce très rentable pour la Norvège, on laisse faire. Le fond des Fjords est pollué par les excréments. Il n'y a plus de vie ! Les autres poissons ont quasiment disparu quand il ne portent pas d'énormes boursouflure sur le corps. Le "fermier" en caméra caché a avoué qu'il ne mangeait pas de saumon...
La vache folle n'a malheureusement pas démontré qu'il ne fallait pas jouer avec l'alimentation animale. Mais certains se frottent les mains : on va se faire du fric !
bagad
- 15/02/2013 - 17:38
réponse à "un"
quand les vaches auront bouffé les humains .
gluck
- 15/02/2013 - 17:22
Les poissons sont carnivores
Les plupart des poissons d'élevage, truite, saumon... sont carnivores. Alors, ré autoriser les farines de viande (PTAT) est logique, d'autant plus que ces protéines animales proviennent des abattoirs et non pas des équarrissages. Elles sont de qualité alimentation humaine. Ne pas les utiliser est un gaspillage sans nom, mais bon, l'Europe a tellement d'argent à perdre ces temps ci.