En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
La France au piquet

Violation de la liberté de pensée : trois sectes font condamner la France

Publié le 31 janvier 2013
La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné, ce jeudi, la France pour violation de la liberté de pensée, de conscience et de religion.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné, ce jeudi, la France pour violation de la liberté de pensée, de conscience et de religion.

La France avait rendez-vous avec la justice. Et ce jeudi, la France a été désavouée. En effet, la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné la France pour violation de la liberté de pensée, de conscience et de religion. Elle a donc donné gain de cause à plusieurs associations, dont deux qui dépendant de la secte dite du Mandarom de Castellane (au sud de la France).

Les juges de Strasbourg, siège de la CEDH, ont condamné la France à verser très précisément  3 599 551 euros pour "préjudice matériel" à l'Association cultuelle du Temple Pyramide (connue sous le nom de secte du Mandarom). Pour le même motif, la France devra aussi payer 387 722 euros à l'Église évangélique missionnaire et son président Eric Salaûn, et 36 886 euros à l'Association des chevaliers du Lotus d'or. De plus, les juges ont invalidé plusieurs procédures fiscales intentées contre ces associations.

Trois mois pour faire appel

A l'issue de ces procédures, les deux premières associations (officiellement dissoutes en 1995) s'étaient vues respectivement réclamer plus de 2,5 millions et 37 000 euros, puis appliquer une taxation d'office de 60% sur des dons apparaissant dans leur comptabilité. La troisième s'était vue réclamer pour des raisons analogues 280 000 euros. Les associations invoquaient en particulier l'article 9 de la Convention européenne des droits de l'homme, qui garantit que " toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ", dans trois affaires qu'elles ont portées devant la cour européenne en 2007. Les parties disposent d'un délai de trois mois pour demander que ces affaires soient éventuellement réexaminées par l'instance suprême de la CEDH, la Grande Chambre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

03.

Voilà ce qu’on protège vraiment en protégeant le mode de vie européen (et pourquoi le défi est de taille)

04.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

05.

Il meurt après une relation sexuelle lors d'un déplacement professionnel, la justice estime que c'est un accident du travail

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

07.

Inégalités : petits contre-arguments aux nouvelles thèses de Thomas Piketty sur la propriété privée

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Insécurité : la sombre réalité française dans le match des criminalités européennes

04.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

05.

L’insécurité, grenade dégoupillée pour la fin du quinquennat Macron ?

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Université d'Evergreen (États-Unis) : une terrifiante vidéo qui montre le vrai visage de la nouvelle bête immonde

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Loupdessteppes
- 01/02/2013 - 08:32
Peter6809 : certes, mais vous voyez une différence ?
Peter6809 : certes, mais vous voyez une différence entre les sectes et certaines religions qui touchent des subventions du contribuable - ainsi que certains groupes "caché" qui font de la politique avec des memebres du même sexe uniquement ?
Peter6809
- 31/01/2013 - 20:58
C'est fou de devoir
C'est fou de devoir indemniser ces bandes d'escrocs que sont ces sectes/. Les juges européens sont-ils aussi barges que nos socialistes à nous qu'on a?
Quelle époque!
walküre
- 31/01/2013 - 19:55
Quand on vous dit
que la France est le pays des droits de l"Homme... pas de la liberté apparemment.