En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
68 ans après

Oradour-sur-Glane : un procureur Allemand enquête pour "crime de guerre" dans le village-martyr

Publié le 30 janvier 2013
L'enquête se concentre sur six suspects toujours vivants, qui appartenaient au régiment de la division blindée SS qui a commis le plus grand massacre de civils en France par les armées hitlériennes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'enquête se concentre sur six suspects toujours vivants, qui appartenaient au régiment de la division blindée SS qui a commis le plus grand massacre de civils en France par les armées hitlériennes.

642 civils - dont plus de 150 femmes et 247 enfants - avaient été exécutés par un régiment SS lors de la Seconde Guerre mondiale dans ce village de Haute-Vienne, il y a soixante-huit ans. La justice allemande s'empare enfin de l'affaire et un procureur et un commissaire allemands se sont rendus dans le village martyr, dans le cadre d'une enquête pour "crime de guerre" sur le massacre de juin 1944.

Le bourg avait été rasé et incendié suite au plus grand massacre de civils en France commis par les armées hitlériennes. Cette visite de la justice allemande est donc un acte hautement symbolique. Les autorités judiciaires allemandes agissant dans le cadre d'une demande d'entraide pénale internationale se sont rendues sur le site mardi matin.

L'enquête se concentre sur six suspects toujours vivants, âgés de 85 à 86 ans. Ils appartenaient à un régiment de 200 hommes de la division blindée SS Das Reich qui, le 10 juin 1944, avait massacré la population du village, dont seules 6 personnes étaient sorties indemnes. Des habitants avaient notamment été enfermés dans une église qui avait été incendiée.

 Pour le procureur de Dortmund (ouest de l'Allemagne) Andreas Brendel, il s'agissait ce mardi de "trouver des éléments de preuve supplémentaires, faire des constatations sur place", "voir à Oradour où étaient déployées les différentes unités" et "écouter de nouveaux témoins". "Les autorités judiciaires allemandes agissant dans le cadre d'une demande d'entraide pénale internationale", a de son côté annoncé un communiqué du parquet de Limoges, dont le procureur était aux côtés des enquêteurs allemands.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

01.

La charia : une menace contre les États-Unis ?

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Salvatore Migondis
- 04/02/2013 - 21:04
Enfumons...
Après le péril jaune, Atlantico nous refait le coup des méchants Allemands.. ou alsaciens.. au choix..!
Decebal
- 30/01/2013 - 23:39
RAS sur les ondes
ce n'est pas un événement qui a fait les unes des JT mais rien de très etonnant. Comme de nombreux villages en France et en Europe, dont les habitants ont été massacres par les Allemands , en locurence des SS . Mais ceux ci n'ont pas été les seuls a massacres des civils la wermarcht, blanchit après la guerre par les autorités Allemande, n'était pas en reste. Je suis dégoute de l'attitude Allemande , faire une enquête et puis quoi encore, ils cherchent quoi, des empreintes. Et Les rares soldats coupables doivent avoir pas loin de 90 ans!! Ce cynisme est un outrage a ces morts. L'amitié Franco allemande devrai avoir des limites, celles de la décence de d'un repentir sincère et pas ce cirque affligeant 70 ans après, comment la France a t'elle pu laisser faire. Décidément nos dirigeants sont indignes, ce pays devient de plus en plus ecoeurant
matador
- 30/01/2013 - 21:24
EN PLUS D UEN ENQUETE FAUT DEMANDER AUX
ALLEMANDS .....LA REPENTANCE......))