En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

LR : le tigre de papier

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 5 heures 30 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 7 heures 56 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 11 heures 52 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 13 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 13 heures 20 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 13 heures 22 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Comment le dieu social s’est installé dans l’inconscient des musulmans

il y a 13 heures 25 min
décryptage > Religion
Au nom de l'islam

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

il y a 13 heures 44 min
décryptage > Economie
Une bromance

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

il y a 14 heures 24 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 7 heures 1 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 10 heures 26 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 12 heures 35 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 13 heures 20 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 13 heures 21 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 13 heures 23 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Paris brûle-t-il ? : les Gilets jaunes face au "mépris" d’Emmanuel Macron

il y a 13 heures 25 min
décryptage > Politique
Etre pris la main dans le sac

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

il y a 14 heures 6 min
décryptage > Politique
La factrice sonne toujours deux fois

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

il y a 14 heures 49 min
Revivre la manif

Manifestation contre le mariage homosexuel : Christiane Taubira enterre la possibilité d'un référendum

Publié le 13 janvier 2013
Alors que les opposants au mariage pour tous ont défilé dans les rues ce dimanche, la ministre de la Justice a écarté la possibilité d'un référendum et l'Elysée a confirmé le passage du texte devant le Parlement.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les opposants au mariage pour tous ont défilé dans les rues ce dimanche, la ministre de la Justice a écarté la possibilité d'un référendum et l'Elysée a confirmé le passage du texte devant le Parlement.
  • La manifestation contre le projet de loi pour le mariage pour tous, organisée à l’Appel du collectif "La manif pour tous", s’est déroulée ce dimanche après-midi à Paris. Parti à 13 heures de trois points de la capitale, le cortège a ensuite convergé vers le Champs-de-Mars. Voir la vidéo de Frigide Barjot s'exprimant devant la foule :
 
 
 
  • La polémique sur les chiffres fait rage. Alors que la police annonce 340 000 participants, les organisateurs en revendiquent 800 000. S'il s'agit bien d'une des plus grosses manifestations sur un sujet de société depuis la loi Savary en 1984, les organisateurs n'ont pas atteint les mêmes taux de mobilisation qu'à l'époque. Pour protester contre la réforme de l'enseignement privé en 1984, ce sont entre 1,5 millions et 800 000 personnes qui étaient descendues dans les rues. 
 
  • L’Elysée, qui a qualifié la manifestation de consistante, a affirmé que le débat aurait bien lieu au parlement. Harlem Désir, premier secrétaire du Partis Socialiste a affirmé que "le Parti socialiste ira jusqu'au bout de la grande réforme de progrès voulue par les Français". Les déclarations du Ministre du Travail, Michel Sapin, sur BFM sont également allées en ce sens estimant qu’il revenait au parlement de décider 
 
  • Alors que de nombreux députés UMP et opposants au projet de loi sur le mariage pour tous réclament la tenu d'un référendum, Christiane Taubira, ministre de la Justice, estime que cela serait inconstitutionnel. La constitution prévoyant les cas dans lesquels le référendum peut être utilisé, la ministre estime que le projet de loi sur le mariage pour tous n'en fait pas parti.
 
 
Revivez le live de la manifestation :

20h20 : Christiane Taubira, ministre de la Justice est l'invitée du JT de TF1. Selon elle, un référendum sur le mariage pour tous serait inconstitutionnel. Elle en profite également pour tacler l'UMP : "Le débat a eu lieu et il est dommage que les députés de l'opposition n'aient pas participé à ces auditions à l'Assemblée nationale". 

19h40 : Tweet de Laurent Fabius à propos des électeurs de François Hollande qui s'opposent au mariage pour tous : "Il y des poissons volants, mais ce n'est pas la majorité des poissons." Il s'agit en fait d'un dialogue tiré du Film le Président, film d'Henri Verneuil. 

 

Laurent Wauquiez, invité de C politique qui a pris part au cortège a quant à lui qualifié l'événement de "la plus importante manifestation sur une sujet de société depuis 1984". A l'époque, 1,5 millions de personnes étaient descendues dans les rues (850 000 selon la police) pour protester contre la loi Savary sur la réforme de l'école privée, une manifestation record pour la droite.

19h30 : Michel Sapin, invité de BFM TV a estimé qu'"il y a du monde, c'est une manifestation importante dont on doit respecter les motifs." Le ministre a néanmoins estimé que "la légitimité fondamentale dans une République c'est le Parlement", avant d'écarter la possibilité d'un référendum"En quoi est-ce que ça serait utile ? Il y a une majorité au Parlement."

18h06 : L'Elysée a qualifié la manifestation de "consistante" mais "n'empêchera pas le débat au Parlement". 

17h50 : La Police a recensé 340 000 manifestants contre le mariage homosexuel. 

17h25 : Les organisateurs annoncent 800 000 manifestants au Champ-de-Mars.

17h10 : Harlem Désir a affirmé que "le Parti socialiste ira jusqu'au bout de la grande réforme de progrès voulue par les Français". 

17h00 : Christine Boutin a demandé à François Hollande "de retirer ce texte qui déstructure notre société". "Si les Français ne sont pas consultés, les tensions seront vives dans notre pays", a-t-elle lancé sur BFM TV. 

16h39 : Très présent, le Front national pâtit de l'absence de Marine Le Pen, critiquée par certains membres de son propre parti. "Il n'y a absolument aucune dissension de fond sur le fait de savoir si nous sommes opposés ou pas au mariage homosexuel", a déclaré Marion Maréchal Le Pen lors de la "Manif pour tous. "Le seul débat qui a eu lieu, était sur la forme : comment à la fois dénoncer cette manœuvre de diversion et faire savoir, même temps, notre adhésion au message de cette manifestation", s'est-elle justifiée. 

16h00 : D'après les premières estimations, la Police évoque 100 000 manifestants alors que les organisateurs donnent entre 400 000 et 500 000 personnes.

15h40: Défilant aux côtés de ses amis politiques, Jean-François Copé a dénoncé les méthodes du gouvernement. "Ça a valeur de test pour François Hollande. (...) Les Français ne savent pas que les conséquences premières de cette réforme seront de rayer d'un trait de plume dans le Code civil la référence au père et à la mère", a-t-il déclaré.

14h30 : La ministre de la Santé, Marisol Touraine a déclaré, sur Canal+, qu'il y a "sans doute moins de manifestants que ne l’espéraient les organisateurs" avant d'ajouter qu'il faut "entendre, écouter" l’opposition à ce projet de loi, qui sera examiné à partir du 29 janvier à l’Assemblée nationale. "Je respecte l’ensemble des positions", a affirmé la ministre lançant un petit bémol : "pour autant, le gouvernement l’avait annoncé à l’occasion de son programme, c’est un engagement du président de la République. Il s’agit de faire faire une avancée très considérable à notre société en reconnaissant l'égalité de tous".


13h50 : Première polémique à l'occasion de la grande manifestation contre le mariage homosexuel, ce dimanche. Sur BFM TV, Xavier Bongibault, un organisateur du mouvement a déclaré : "on nous explique en permanence que les homosexuels sont pour ce projet de loi parce qu’ils sont homosexuels. C’est une logique choquante et homophobe de la part de ce gouvernement. C’est dire que tous les homosexuels n’ont pour seul instinct que leur instinct homosexuel. C’est la logique qui était déjà défendue par un homme que l’Allemagne a bien connu à partir de 1933. Et c’est la ligne de François Hollande soutient aujourd’hui".

Tentant immédiatement de désamorcer la polémique, il a concédé avoir eu "des propos emportés". Frigide Barjot, porte-parole du collectif La Manif pour tous, a affirmé qu'elle ferait une mise au point dans l'après-midi.

13h00 : Côté politique, Jean-François Copé a critiqué Place d'Italie le projet de loi "imposé, qui n'a pas donné lieu suffisamment à débat et divise profondément les Français au moment où on devrait être rassemblé". Des dizaines de milliers de manifestants sont déjà sur place. Les leaders frontistes, outre Marine Le Pen absente, défilent depuis la Porte Maillot. Pour rappel, un premier cortège est parti de la place d'Italie, un deuxième de la porte Maillot et un troisième de Denfert-Rochereau. Tous convergeront vers le Champs-de-Mars. "A partir de 200-300.000 personnes, on sera déjà crédibles pour que le président de la République nous entende", a expliqué la désormais célèbre Frigide Barjot, ce vendredi. La police attendrait entre 150 000 et 300 000 manifestants

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (100)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Satan
- 16/01/2013 - 00:04
@Velivelos
Ce n'est pas un pseudo. Et je ne manifeste. Par contre je peux me manifester. Et de bien nombreuses manières!
Bien le bonjour à votre crédibilité intellectuelle mon bon velivelo.
VeLiVoS
- 15/01/2013 - 21:23
Satan - le plus ironique mon pauvre Satan …
c'est que votre pseudo seul réussit à vous décrédibiliser sur ce sujet et à confirmer la perversité d'un tel projet de loi ‼
 
J'en viens même à ne me poser plus qu'une seule question sur vous :
  → de quelle manifestation hier faisiez-vous partie entre la place Pinel, Porte Maillot, Place d'Italie,…?
En effet, vous êtes finalement un des meilleurs avocats de ceux qui défilaient hier, merci pour ça
Satan
- 15/01/2013 - 19:06
V'a ton laisser la rue diriger La France?
Il est curieux de voire le lobby des poules pondeuses battre le pavée afin d'empêcher le partage des allocation familiales!
Certains manifestent pour des affaires qui ne les concernent même pas, d'autres travaillent... Triste constat!