En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

06.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

07.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

ça vient d'être publié
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 1 heure 8 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 4 heures 49 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Culture
Vive la liberté !

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

il y a 7 heures 21 min
décryptage > France
Culture

Repeignez-moi donc ces statues blanches que je ne saurais voir : l’antiracisme en pleine crise d’intolérance

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Economie
Réalité des chiffres

Hôpitaux, retraites ou inégalités : la fiscalité, ce verrou français qui étrangle toute vraie réforme.

il y a 9 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Hong-Kong s’enflamme, sa jumelle historique, Singapour, récupère les flux de capitaux et redoute la contagion…

il y a 9 heures 55 min
décryptage > Politique
2022

Les Français tous prêts à la bataille retour Macron Le Pen… ou majoritairement orphelins de la politique…?

il y a 10 heures 23 min
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 20 heures 37 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 1 heure 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 4 heures 41 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 5 heures 5 min
pépite vidéo > Politique
Réformes
Retraites, hôpital : Edouard Philippe s'est confié sur France Inter sur les dossiers sensibles de cette fin d'année
il y a 6 heures 4 min
décryptage > Politique
Stratégie de défense

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

il y a 7 heures 56 min
décryptage > Politique
Le Macron nouveau est arrivé

Le nouvel entre-deux stratégique d’Emmanuel Macron

il y a 8 heures 54 min
décryptage > Société
Protection de l'enfance

Parents dangereux : ces violences contre les enfants dont on parle si peu

il y a 9 heures 33 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès
il y a 10 heures 13 min
pépites > Justice
"Acab land"
Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée
il y a 19 heures 51 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 21 heures 22 min
Clash annoncé

Retour sur les relations difficiles entre Ségolène Royal et Valérie Trierweiler

Publié le 12 juin 2012
L'orage couve depuis de nombreuses années entre les deux femmes. Le tweet de la journaliste est l'apothéose d'une longue liste d'incidents.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'orage couve depuis de nombreuses années entre les deux femmes. Le tweet de la journaliste est l'apothéose d'une longue liste d'incidents.

Avant le fameux tweet de Valérie Trierweiler, elle et Ségolène Royal avaient déjà un passif relationnel assez lourd. Le fait que la compagne de François Hollande soutienne le candidat dissident Olivier Falorni face à la mère des enfants de son concubin constitue la dernière d’une longue liste. Les sites du Nouvel Obs et de France TV info en énumèrent une bonne partie.

En 2007, durant la campagne présidentielle où Ségolène Royal est candidate, la relation entre François Hollande et Valérie Trierweiler dure depuis deux ans. Pourtant, le premier secrétaire socialiste et la présidente de Poitou-Charentes soit officiellement toujours ensembles. Ségolène Royal intervient alors pour que sa rivale soit déplacée, à Paris Match, le magazine où elle travaille, de la rubrique politique à la rubrique culturelle. De son côté, la journaliste avoue qu’elle « n’a pas pu aller voter » pour la candidate socialiste. « C’était trop douloureux », avoue-t-elle.

En octobre 2010, dans "Gala", François Hollande se réjouit d'avoir "rencontré la femme de sa vie". Malaise pour Ségolène Royal, qui voit s’officialiser une relation illégitime déjà ancienne.

Le 4 avril 2012, lors du meeting conjoint entre Ségolène Royal et François Hollande pour la campagne présidentielle de son ex-compagnon, Valérie Trierweiler décide de faire un coup d’éclat. Alors que, d’habitude, tout est organisé pour éviter que les deux femmes se croisent, la journaliste fonce sur l’ex-compagne pour lui serrer la main lorsqu’elle regagne sa place. La bouche crispée de Ségolène Royal, humiliée, n’échappe à personne. "C'est la première et la dernière fois que tu fais ça", aurait réagi l'ex-compagne de François Hollande, via un SMS envoyé à Manuel Valls, à l'époque directeur de la communication de François Hollande, selon L'Express. Ségolène Royal confie à l'hebdomadaire à propos de cet épisode : "Je ne suis pas une people, mais une personnalité politique de premier plan. C'était dégradant."


Le mois d’après, Mariana Grépinet, journaliste, signe dans "Paris Match" l’article "Sarkozy-Hollande, l’affrontement" et parle des "quatre enfants du couple Royal-Hollande". Dans la foulée, sa collègue Valérie Trierweiler lui aurait envoyé le SMS assassin : "L'ex-couple Royal-Hollande ! A quoi tu joues ?"

Le 6 mai 2012, au soir de l’élection de François Hollande, on assiste à des scènes de liesse à la Bastille. Le nouveau président fait la bise à Ségolène Royal. Valérie Trierweiler réagit au quart de tour par un caprice : "Embrasse-moi sur la bouche !  Maintenant!". L’image sera immortalisée par les médias du monde entier.

Dans une interview accordée au Times et publiée le 9 mai, la nouvelle première dame raconte son parcours et donne sa vision du rôle que doit jouer la compagne d'un président de la République. Mais, interrogée sur le couple qu'ont formé Hollande et Royal, elle enfonce le clou comme pour se persuader. "La relation [entre François Hollande et Ségolène Royal] a pris fin il y a sept ans et elle est bien terminée, il n'y a plus d'histoire sentimentale entre eux". 

Le 15 mai 2012, jour de l’investiture de François Hollande, Ségolène Royal et leurs enfants sont absents de la photo. Version officielle : la présidente du Poitou-Charentes aurait "décidé" de ne pas participer à la cérémonie de passation de pouvoirs afin que "cette place soit pleinement occupée" par son ex-compagnon et père de ses enfants. Les enfants, bien qu'invités, auraient refusé pour éviter le côté people. Version officieuse : "C'est eux qui ont refusé de venir, choqués que leur mère ne soit pas invitée ! assure une journaliste politique dans "Elle" le 25 mai 2012. Ségolène Royal voulait y aller mais Valérie Trierweiler ne l'aurait pas supporté. Même des présidents de région ont été écartés pour que l'ex ne soit pas là".

Valérie Trierweiler va-t-elle perdre sa liberté de tweeter après le "missile" envoyé à Ségolène Royal ? En tout cas, la compagne du président de la République avait prévenu dans une interview accordée à l'hebdomadaire Femme actuelle et publiée le 28 avril (article abonnés) "François me fait totalement confiance. Sauf sur mes  tweets ! Certains aimeraient que je réagisse moins sur ce réseau social, mais tout le monde respecte ma liberté. J'ai du caractère, on ne peut pas me brider."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

06.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

07.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Lepongiste
- 14/06/2012 - 08:23
Le président normal n'a pas de femme c'est normal
et il a une maîtresse normale c'est normal !!!
roudoudou
- 13/06/2012 - 22:31
Pour qui se prend Royal ????
"Je ne suis pas une people, mais une personnalité politique de premier plan. C'était dégradant."
Non mais on rêve !
Quelle arrogance ! Quelle prétention !
Pour le coup Hollande a eu raison de la virer !
OCC
- 13/06/2012 - 20:41
Ah bon !!!
elle a donc des relations avec Sego !! pas uniquement avec Mimolette alors ? Quelle vie, quelle santé.

Et pendant ce temps là nos relation avec l'Allemagne se dégrade, mais tout le monde s'en fou.