En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

07.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 5 heures 11 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 7 heures 28 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 9 heures 1 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 10 heures 43 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 13 heures 5 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 13 heures 26 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 13 heures 49 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 14 heures 13 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 14 heures 30 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 14 heures 51 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 6 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 8 heures 27 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 10 heures 13 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 11 heures 46 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 13 heures 16 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 13 heures 30 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 13 heures 53 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 14 heures 15 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 14 heures 48 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 15 heures 11 min
Clash annoncé

Retour sur les relations difficiles entre Ségolène Royal et Valérie Trierweiler

Publié le 12 juin 2012
L'orage couve depuis de nombreuses années entre les deux femmes. Le tweet de la journaliste est l'apothéose d'une longue liste d'incidents.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'orage couve depuis de nombreuses années entre les deux femmes. Le tweet de la journaliste est l'apothéose d'une longue liste d'incidents.

Avant le fameux tweet de Valérie Trierweiler, elle et Ségolène Royal avaient déjà un passif relationnel assez lourd. Le fait que la compagne de François Hollande soutienne le candidat dissident Olivier Falorni face à la mère des enfants de son concubin constitue la dernière d’une longue liste. Les sites du Nouvel Obs et de France TV info en énumèrent une bonne partie.

En 2007, durant la campagne présidentielle où Ségolène Royal est candidate, la relation entre François Hollande et Valérie Trierweiler dure depuis deux ans. Pourtant, le premier secrétaire socialiste et la présidente de Poitou-Charentes soit officiellement toujours ensembles. Ségolène Royal intervient alors pour que sa rivale soit déplacée, à Paris Match, le magazine où elle travaille, de la rubrique politique à la rubrique culturelle. De son côté, la journaliste avoue qu’elle « n’a pas pu aller voter » pour la candidate socialiste. « C’était trop douloureux », avoue-t-elle.

En octobre 2010, dans "Gala", François Hollande se réjouit d'avoir "rencontré la femme de sa vie". Malaise pour Ségolène Royal, qui voit s’officialiser une relation illégitime déjà ancienne.

Le 4 avril 2012, lors du meeting conjoint entre Ségolène Royal et François Hollande pour la campagne présidentielle de son ex-compagnon, Valérie Trierweiler décide de faire un coup d’éclat. Alors que, d’habitude, tout est organisé pour éviter que les deux femmes se croisent, la journaliste fonce sur l’ex-compagne pour lui serrer la main lorsqu’elle regagne sa place. La bouche crispée de Ségolène Royal, humiliée, n’échappe à personne. "C'est la première et la dernière fois que tu fais ça", aurait réagi l'ex-compagne de François Hollande, via un SMS envoyé à Manuel Valls, à l'époque directeur de la communication de François Hollande, selon L'Express. Ségolène Royal confie à l'hebdomadaire à propos de cet épisode : "Je ne suis pas une people, mais une personnalité politique de premier plan. C'était dégradant."


Le mois d’après, Mariana Grépinet, journaliste, signe dans "Paris Match" l’article "Sarkozy-Hollande, l’affrontement" et parle des "quatre enfants du couple Royal-Hollande". Dans la foulée, sa collègue Valérie Trierweiler lui aurait envoyé le SMS assassin : "L'ex-couple Royal-Hollande ! A quoi tu joues ?"

Le 6 mai 2012, au soir de l’élection de François Hollande, on assiste à des scènes de liesse à la Bastille. Le nouveau président fait la bise à Ségolène Royal. Valérie Trierweiler réagit au quart de tour par un caprice : "Embrasse-moi sur la bouche !  Maintenant!". L’image sera immortalisée par les médias du monde entier.

Dans une interview accordée au Times et publiée le 9 mai, la nouvelle première dame raconte son parcours et donne sa vision du rôle que doit jouer la compagne d'un président de la République. Mais, interrogée sur le couple qu'ont formé Hollande et Royal, elle enfonce le clou comme pour se persuader. "La relation [entre François Hollande et Ségolène Royal] a pris fin il y a sept ans et elle est bien terminée, il n'y a plus d'histoire sentimentale entre eux". 

Le 15 mai 2012, jour de l’investiture de François Hollande, Ségolène Royal et leurs enfants sont absents de la photo. Version officielle : la présidente du Poitou-Charentes aurait "décidé" de ne pas participer à la cérémonie de passation de pouvoirs afin que "cette place soit pleinement occupée" par son ex-compagnon et père de ses enfants. Les enfants, bien qu'invités, auraient refusé pour éviter le côté people. Version officieuse : "C'est eux qui ont refusé de venir, choqués que leur mère ne soit pas invitée ! assure une journaliste politique dans "Elle" le 25 mai 2012. Ségolène Royal voulait y aller mais Valérie Trierweiler ne l'aurait pas supporté. Même des présidents de région ont été écartés pour que l'ex ne soit pas là".

Valérie Trierweiler va-t-elle perdre sa liberté de tweeter après le "missile" envoyé à Ségolène Royal ? En tout cas, la compagne du président de la République avait prévenu dans une interview accordée à l'hebdomadaire Femme actuelle et publiée le 28 avril (article abonnés) "François me fait totalement confiance. Sauf sur mes  tweets ! Certains aimeraient que je réagisse moins sur ce réseau social, mais tout le monde respecte ma liberté. J'ai du caractère, on ne peut pas me brider."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Lepongiste
- 14/06/2012 - 08:23
Le président normal n'a pas de femme c'est normal
et il a une maîtresse normale c'est normal !!!
roudoudou
- 13/06/2012 - 22:31
Pour qui se prend Royal ????
"Je ne suis pas une people, mais une personnalité politique de premier plan. C'était dégradant."
Non mais on rêve !
Quelle arrogance ! Quelle prétention !
Pour le coup Hollande a eu raison de la virer !
OCC
- 13/06/2012 - 20:41
Ah bon !!!
elle a donc des relations avec Sego !! pas uniquement avec Mimolette alors ? Quelle vie, quelle santé.

Et pendant ce temps là nos relation avec l'Allemagne se dégrade, mais tout le monde s'en fou.