En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Photo de classe
Gouvernement Hollande : qui sont les favoris ?
Publié le 15 mai 2012
La composition du gouvernement doit être annoncée mercredi. Le point sur les hommes et femmes les plus susceptibles d’en faire partie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La composition du gouvernement doit être annoncée mercredi. Le point sur les hommes et femmes les plus susceptibles d’en faire partie.

Le nom du Premier ministre de François Hollande sera dévoilé mardi. La composition de son équipe gouvernementale mercredi. Le point sur les hommes et femmes les plus susceptibles d’en faire partie.

Le Premier ministre :

Le nom de Jean-Marc Ayrault, député-maire de Nantes, est le plus souvent cité pour prendre le poste de Premier ministre. Mais une condamnation en 1997 pour des faits de favoritisme pourrait le priver de la nomination. Face à lui, Martine Aubry est également évoquée. Mais ses relations avec le président élu sont difficiles depuis la primaire. Autres candidats moins probables : Pierre Moscovici, ex-directeur de campagne de François Hollande, et Manuel Valls, ex-directeur de la communication.

Affaires Étrangères :

Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande, se voyait bien à Matignon... A défaut, les Affaires étrangères pourraient convenir à cet ancien ministre des Affaires européennes de Lionel Jospin. Mais l'ancien Premier ministre Laurent Fabius, qui a pris en charge l'international pendant la campagne du candidat socialiste, est en embuscade. Catherine Trautmann, ancienne maire de Strasbourg et eurodéputée, est citée pour un poste européen.

Intérieur :

Manuel Valls semble bien placé. Avec son discours "décomplexé" sur la sécurité, la laïcité, l'immigration, il a un profil très compatible avec le poste. Le nom de François Rebsamen circule aussi : le cœur du sénateur-maire de Dijon a balancé entre DSK et Hollande. Mais il a rallié son ami de longue date juste avant la chute de l'ex-directeur du FMI. Chargé du pôle sécurité pendant la campagne, il rêve de la Place-Beauvau.

Défense :

Le nom de Jean-Yves Le Drian, président de la région Bretagne, revient souvent. Mais aussi celui de Bernard Cazeneuve, voire de Laurent Fabius. Le président du Parti radical de gauche Jean-Michel Baylet serait lui aussi intéressé.

Justice :

Les noms de Bertrand Delanoë, Christiane Taubira et d'Arnaud Montebourg circulent. Mais le grand favori reste le Monsieur Justice de François Hollande : André Vallini. Le président du conseil général et sénateur de l'Isère a dirigé le pôle justice, institutions, libertés publiques, laïcité au sein de l'équipe de campagne. La candidate écologiste et ancienne magistrate Eva Joly, elle a confié qu'elle ne pourrait refuser une telle offre.

Économie / Finances :

Le député Michel Sapin est fortement pressenti à ce poste, qu'il a déjà occupé en 1992-1993. Compagnon de régiment de François Hollande, condisciple à l'ENA, le député de l'Indre a aussi été par le passé garde des Sceaux et ministre de la Fonction publique. Il dit "trop ressembler" à François Hollande pour devenir son Premier ministre. Pierre Moscovici  est aussi intéressé.

 

Agriculture :

Stéphane Le Foll pourrait hériter de ce portefeuille. Lieutenant de François Hollande depuis les années Solférino, il est son plus fidèle défenseur. Ce député européen est un spécialiste de l'agriculture.

Industrie :

Arnaud Montebourg est fortement pressenti à ce poste. Ce héraut de la démondialisation a servi le candidat Hollande en bouclant un tour de France des usines menacées. Sa stature politique fait aussi de lui un possible ministre de la Justice ou de l'Agriculture. A moins qu'il ne reprenne en main le PS.

Éducation :

Pour ce poste, Vincent Peillon tient la corde. Cet agrégé de philosophie a plutôt bien mené le pôle éducation du candidat Hollande. Ce sans-faute fait de lui l'un des favoris. A moins que Martine Aubry, privée de Matignon, récupère un grand "pôle" regroupant jeunesse, culture, éducation et sport.

Santé / Affaires sociales :

Marisol Touraine a toutes ses chances pour devenir ministre des Affaires sociales ou de la Santé. Ex-strauss-kahnienne, cette normalienne a su gagner la confiance de François Hollande. La présidente du conseil général d'Indre-et-Loire a suivi les "questions sociales" pendant la campagne. L'ex strauss-kahnien Jean-Marie Le Guen, spécialiste des questions de santé, pourrait prendre le poste.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
04.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
05.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
06.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
07.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
toulonrct
- 15/05/2012 - 15:00
SUITE
histoire SUITE
D) François Hollande a déjà plus ou moins promis ce poste à François Bayrou (et là, sauf information de dernière heure, il n’y aurait pas d’histoire de cul entre les deux François)
E) Jean-Marc Ayrault voudrait être premier ministre, mais il a déjà été condamné en justice, et ses proches se demandent si ce n’est pas Ayrault – que François Hollande a gardé en travers de la gorge pour l’avoir cocufié avec Ségolène – avait dans le collimateur lorsqu’il déclarait qu’il ne s’entourerait pas de repris de justice.
Et bien entendu, je laisse DSK de coté
bobocleaner
- 15/05/2012 - 13:46
Mon petit tuffgong
tu va vite tte demander pour quel francais elles ne vont pas être douloureuses ces cinq années ...

et pas à cause de Hollande , non à cause de la mentalité collective qui nous amené dans une impasse;
c'est enfantin de penser que se débarasser de Sarkoz résut les problémes aussi enfantin que ceux qui lui tressaient des couronnes quand il commettait des fautes.
Tuffgong
- 15/05/2012 - 13:00
Il y en a qui vont passer 5
Il y en a qui vont passer 5 années douloureuses
Je m'en réjouis d'avance...