En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > International
Jeter l'éponge
Liban : le Premier ministre désigné renonce à former un gouvernement et démissionne
il y a 7 heures 5 min
pépite vidéo > Insolite
Les joies du télétravail
Argentine : un député embrasse le sein nu de sa femme en pleine visioconférence
il y a 7 heures 45 min
pépite vidéo > International
Tragédie
26 morts dans le crash d’un avion militaire en Ukraine
il y a 9 heures 11 min
pépites > Politique
Polémique
Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine
il y a 10 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 11 heures 21 min
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 14 heures 57 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 15 heures 9 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

OPA sur la droite : le pari risqué de Marion Maréchal

il y a 15 heures 9 min
décryptage > International
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

il y a 15 heures 11 min
décryptage > Société
Urgence

10 000 morts dans les Ehpad dans une quasi indifférence générale : voilà pourquoi les racines de notre manque d'empathie envers les seniors sont profondes

il y a 15 heures 12 min
pépites > France
Enquête
Attaque à Paris : le suspect "assume son acte" et pensait attaquer Charlie Hebdo
il y a 7 heures 33 min
pépite vidéo > Politique
Pathétique
"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé
il y a 8 heures 56 min
light > Culture
Figure de la droite
L'écrivain et polémiste Denis Tillinac est décédé
il y a 9 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 11 heures 15 min
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 13 heures 37 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 15 heures 6 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 15 heures 9 min
décryptage > International
Influence des activités humaines

Incendies en Californie : ce dérèglement climatique qui a décidément bon dos...

il y a 15 heures 9 min
décryptage > International
Urgence énergétique

Liban : aussi une urgence énergétique géopolitique

il y a 15 heures 11 min
décryptage > Environnement
Rendement

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

il y a 15 heures 12 min
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Renouvellement

Important mouvement préfectoral

Publié le 02 août 2020
Emmanuel Macron nomme une vingtaine de nouveaux préfets
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Macron nomme une vingtaine de nouveaux préfets

Le président de la République, Emmanuel Macron, a profité du dernier conseil des ministres avant les vacances d'été, mercredi 29 juillet, pour nommer 18 nouveaux préfets, et procéder à 15 mutations constate Le Monde.

Mercredi 22 juillet, le compte-rendu du conseil des ministres indiquait que Franck Robine n'était plus préfet de Corse. Il a quitté son poste "à sa demande". L'ancien chef de cabinet de François Fillon  ne sera resté que six mois sur l'île précisait France Bleu. Il a été nommé conseiller à Matignon. Tandis que Pascal Lelarge, préfet du Finistère a été nommé préfet de Corse note Le Maine Libre.

Une semaine plus tard, comme on le voit, c'est la valse des préfets qui s'ajoute à un premier mouvement qui avait vu la nomination de 13 nouveaux préfets en janvier dernier. 

Le Monde évoque des précédents sous d'autres gouvernements mais souligne la différence aujourd'hui : "En 1981 comme en 1993, il s’agissait de débarquer des préfets marqués politiquement, ce n’est pas le cas ici" rappelle Gildas Tanguy, maître de conférences à Sciences Po Toulouse cité par le quotidien.

Finalement on note rajeunissement et féminisation : "trois nouveaux préfets ont moins de 40 ans. La féminisation : 8 primo-nommés sur 18 sont des femmes ; la France compte désormais 38 préfètes, contre 24 en 2017" ajoute Le Monde.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
préfet
Thématiques :
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Dany37
- 07/08/2020 - 00:02
Préfets
Cela sent la fin de règne. Laisser derrière soi des gens qui continueront de perpétrer le massacre.
hoche38
- 03/08/2020 - 11:07
Un oubli?
Et combien de préfets.étes conformes à la morale du "Black lives Matter"?
spiritucorsu
- 02/08/2020 - 19:11
Le roitelet place ses pions!
Le roitelet place ses pions pour verrouiller toujours davantage le pays dans une crise sanitaire qu'il ne maîtrise toujours pas et dont les conséquences incalculables au plan économique comme au plan social vont donner toute leur mesure dès la prochaine rentrée.Depuis plus de trois ans que les Français subissent mépris,arrogance,scandales en tous genres,répression,et incompétence de la part d'un dirigeant complètement déjanté,de forts mouvements de contestation,voire des révoltes sont à prévoir une fois passée la trêve estivale et que le pays va rentrer vraiment dans le dur avec le chômage de masse et son corollaire la misère sociale.Le locataire de l'Elysée placent donc aux endroits stratégiques ceux qui seront sans état d'âme chargés d'organiser la répression.