En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

02.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

03.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

04.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

05.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

06.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

07.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

06.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

ça vient d'être publié
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 55 min 26 sec
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 1 heure 24 min
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 2 heures 9 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 4 heures 2 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 4 heures 42 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 5 heures 17 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 6 heures 31 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 6 heures 51 min
décryptage > Politique
VGE

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 7 heures 5 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 1 heure 10 min
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 1 heure 41 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 3 heures 38 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 4 heures 50 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 5 heures 54 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 6 heures 25 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 6 heures 50 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 7 heures 6 sec
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 16 heures 10 min
© ludovic MARIN / AFP / POOL
© ludovic MARIN / AFP / POOL
"Tolérance zéro contre le racisme"

"Violences policières" : Christophe Castaner annonce la suspension des agents lors de soupçons avérés de racisme et précise que certaines méthodes d’interpellation seront abandonnées

Publié le 08 juin 2020
Christophe Castaner s’est exprimé ce lundi 8 juin sur la question des accusations de racisme et des violences au sein de la police. Le ministre de l’Intérieur a dévoilé de nombreuses mesures.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Castaner s’est exprimé ce lundi 8 juin sur la question des accusations de racisme et des violences au sein de la police. Le ministre de l’Intérieur a dévoilé de nombreuses mesures.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner s’est exprimé ce lundi 8 juin sur la question du racisme au sein de la police. Ces déclarations interviennent à la suite de manifestations en France sur les "violences policières" et contre le racisme, notamment organisées par un collectif de soutien à la famille d’Adama Traoré, et suite au drame de la mort de George Floyd lors de son interpellation à Minneapolis aux Etats-Unis.  

Christophe Castaner a tenu à souligner que la situation aux Etats-Unis était différente de la réalité en France : 

"La police française ce n’est pas la police américaine. […] Je le dis avec fermeté, encore une fois : le racisme n'a pas sa place dans notre société et encore moins dans notre police républicaine. […] Je ne souhaite pas alimenter le cercle vicieux de l'outrance qui fait qu'à chaque réponse, on se comprend un peu moins. Nous ne cesserons de défendre l'honneur des forces de l'ordre".

Face à ce "mal abject", Christophe Castaner souhaite "une tolérance zéro contre le racisme dans notre République", et "contre le racisme au sein des forces de l'ordre. Aucun accroc à la déontologie ne peut être toléré".

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a précisé qu’il avait demandé aux directions de la gendarmerie et de la police nationale "qu'une suspension soit systématiquement envisagée pour chaque soupçon avéré d'acte ou de propos racistes". 

Les méthodes d’interpellation et la formation vont désormais évoluer également au sein de la police et de la gendarmerie, selon les précisions du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner ce lundi.  

"La méthode de la prise par le cou" sera ainsi abandonnée. Cette méthode dite de "l'étranglement" ne sera donc dorénavant plus enseignée lors des formations en école de police, selon les précisions de Christophe Castaner. Le ministre de l’Intérieur annonce donc également l'abandon de l'appui sur la nuque et le cou par les policiers lors de certaines interventions.

Le ministre de l’Intérieur s’est exprimé aussi sur les outils qui seront utiles à l'avenir : 

"Je demande que l'usage des caméras-piétons soit renforcé lors des contrôles d'identité". 

Il a aussi souhaité que le numéro RIO des policiers soit systématiquement visible, ce qui doit être déjà le cas, normalement. 

"Je rappelle l'obligation (...) Le port du numéro RIO est obligatoire".

Christophe Castaner a donc tenu à défendre les gardiens de la paix lors de son allocution : 

"Je ne laisserai pas les agissements odieux de certains jeter l'opprobre sur toute une institution".

Reste à savoir si ces annonces seront bien perçues et acceptées par les syndicats policiers. Ce discours visait à calmer les colères et à apaiser les tensions. 

Vu sur : Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier62
- 10/06/2020 - 14:55
Tolérance zéro... mais pas pour la délinquance !
Je ne sais pas d'où Macron a sorti un zozo pareil, qui il est vrai ne dépare pas dans l'équipe de branquignols qu'a constitué notre cher président. Castaner se montre beaucoup plus discret quand il s'agit de s'attaquer à la délinquance qui explose de partout sous sa gestion calamiteuse. Il est vrai que c'est plus difficile à faire que de suivre le conformisme du politiquement correct ou d'éborgner les gilets jaunes. Et il est vrai que les rares délinquants qui sont arrêtés sont relâchés aussitôt par la ministre de la "justice" -du calibre du ministre de l'intérieur. Il faut bien faire de la place en prison pour les "racistes", non ?
Hiris
- 10/06/2020 - 09:38
J aurai préféré qu' il annonce la "suspension" systématique des
Délinquants, ce pourquoi il est là et ce pourquoi aussi nous lui demanderons des comptes sur L augmentation des agressions physiques !!!! Au passage nous admirons le soutien à ses hommes qui se tapent le sal boulot en étant payé avec des élastiques ....Ah où sont les vrais chefs ?????
jurgio
- 09/06/2020 - 16:01
Un imbécile avéré
Maintenant, en plus de l'incompétence, nous avons le ridicule de l'incompétence. La nouvelle méthode n'est pas loin de viser à ne plus avoir à toucher une personne appréhensible, se tenir sous peine d'une sanction disciplinaire à 1 mètre de distance, tout en restant démasqué !