En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

06.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 49 min 1 sec
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 2 heures 17 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 2 heures 57 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 3 heures 12 sec
pépites > Santé
Victimes indirectes
Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé
il y a 19 heures 42 min
pépite vidéo > International
Embrasement
Mort de George Floyd : Des manifestations éclatent dans tous les Etats-Unis
il y a 20 heures 40 min
light > People
Recherche
Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"
il y a 21 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Débat
Eric Zemmour face à Michel Onfray : retrouvez leur débat sur l'avenir de la gauche en France
il y a 22 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 1 heure 27 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 1 heure 49 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 2 heures 58 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 3 heures 38 sec
pépites > Société
Fin de vie
Meurthe-et-Moselle : une centenaire en grève de la faim pour obtenir "le droit de mourir"
il y a 20 heures 13 min
pépites > Société
Fin de l'accalmie
Déconfinement : la Sécurité routière s'inquiète d'une surmortalité "alarmante"
il y a 21 heures 2 min
light > People
Rétrogradage
Kylie Jenner accusée d'avoir menti sur sa fortune : "Forbes" la retire de sa liste des milliardaires
il y a 21 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Sapiens", un livre formidablement intéressant et enrichissant

il y a 23 heures 25 min
© ALAIN JOCARD / AFP
© ALAIN JOCARD / AFP
Lucidité

Baccalauréat, confinement, élections municipales, pénurie de masques : les principales annonces d’Edouard Philippe sur TF1 sur la crise du coronavirus

Publié le 02 avril 2020
Le Premier ministre a participé à une émission ce jeudi soir sur TF1. Edouard Philippe a répondu à de très nombreux sujets et a tenté d’apporter le plus de réponses possibles aux Français sur la crise du coronavirus et ses conséquences.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre a participé à une émission ce jeudi soir sur TF1. Edouard Philippe a répondu à de très nombreux sujets et a tenté d’apporter le plus de réponses possibles aux Français sur la crise du coronavirus et ses conséquences.

Edouard Philippe était invité ce jeudi soir sur TF1et LCI. Il a répondu aux nombreuses questions de Gilles Bouleau et de Français interrogés par les journalistes de TF1. Le Premier ministre s’est livré à un nouvl e "exercice" pédagogique lors de cette soirée en tentant d’aborder avec franchise de nombreux sujets et en tentant de répondre aux véritables questions que les citoyens se posent actuellement sur la crise et son impact dans tous les domaines de la société. 

Le confinement : 

Selon Edouard Philippe, les Français ont respecté "dans l'ensemble très strictement les consignes de confinement. C'est nécessaire et indispensable. La pire des choses serait que cette discipline se fragilise, s'étiole. Il faut que chacun assume que rester chez eux, respecter les règles, c'est aider les soignants et nous permettre de passer ce cap délicat".

Il a indiqué que le virus n'est "pas en vacances" : 

"Le confinement, ce n'est pas se déplacer en France. Si nos concitoyens font cela, ils propageront le virus. J'appelle tous nos concitoyens à respecter les règles de confinement. Il ne doit pas y avoir de départ en vacances dans les jours qui viennent".

La pénurie de médicaments :

Selon le Premier ministre, la question de la pénurie de médicaments est "une des questions les plus sensibles que nous devons affronter". 

Système de soins : 

Edouard Philippe a révélé qu’un plateau ultramoderne va permettre d'accueillir 86 patients à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil dans les prochaines semaines. 

Le scénario du déconfinement : 

Le Premier ministre a aussi abordé le sujet sensible du déconfinement. Ce dernier n'est "pas pour demain matin. C'est la logique du confinement qui doit prévaloir au moins jusqu'au 15 avril et peut-être plus longtemps, probablement plus longtemps. Nous sommes en train de réfléchir. Existera-t-il un traitement reconnu qui peut être prescrit et limiter l'impact de la maladie ? Comment allons-nous sortir de cette phase s'agissant de la circulation du virus dans la population française ? Si dans le Grand Est, le virus a beaucoup circulé et beaucoup d'habitants ont développé des formes asymptomatiques. Si c'est une grande partie de la proportion, ce n'est pas la même chose que si c'est une toute petite partie. Nous allons utilsier massivement des tests sérologiques qui n'existent aujourd'hui pas en nombre. Nous en développons. Ils servent à savoir si on a développé des anticorps. Il faudra être capable de développer des tests massifs pour savoir qui a été touché par la maladie. Nous réfléchissons à plusieurs scenarii possibles. Une équipe travaille au sein du ministère de la Santé, avec Jean Castex, de coordonner ces équipes pour les présenter au public et les discuter. La question est essentielle sur un plan national. Comment décidons-nous de vivre en déconfinement avec une maladie qui n'aura pas totalement disparu ?".

Organisation du baccalauréat et contrôle continu : 

Le Premier ministre a également précisé les contours de l'organisation du Baccalauréat 2020, qui devait avoir lieu en juin. Il "désormais totalement acquis" que les épreuves de l’examen "ne pourront pas se dérouler au mois de juin, ni au mois de juillet comme cela avait été évoqué". Selon le Premier ministre la "machinerie annuelle" que représente ce diplôme ne pourra pas être mise en oeuvre dans de bonnes conditions, et, au-delà, l'interruption des classes "va avoir un impact sur la capacité de chacun à respecter la totalité du programme".

Le Premier ministre a indiqué qu'il penchait pour une notation "sous le format du contrôle continu total des deux premiers trimestres". Il est également possible qu'une épreuve organisée fin juin complète ce contrôle continu. 

Jean-Michel Blanquer précisera "très bientôt" ces modalités.

Elections municipales : 

Selon Edouard Philippe, "la loi du 23 mars adoptée par le Parlement prévoit que la décision d'organiser ou non le deuxième tour des élections le 21 juin sera prise le 23 mai à l'issue d'un travail qui permettra de dire s'il est possible d'organiser le second tour le 21 juin. Si c'est possible, le deuxième tour se tiendra. Si ce n'est pas possible, ce que beaucoup des acteurs de la vie politique pressentent, alors il faudra décaler les élections, peut-être en octobre, peut-être après". 

Dans 30.143 communes, où les élections ont permis la composition d'un conseil municipal dès le premier tour, "il n'est pas question de revenir sur ces résultats". Pour les 5.000 autres communes, s'il faut organiser un deuxième tour en octobre ou après, "alors il faudra réorganiser deux tours des élections".

Augmentation des tests : 

Le Premier ministre a indiqué que 20.000 tests sont réalisés par jour, et "que nous passerons bientôt à 30.000", saluant une "montée en puissance rapide".

Pénurie de masques : 

Edouard Philippe a défendu la stratégie du gouvernement sur la question des masques : 

"Nous avons augmenté la capacité nationale de production de masques chirurgicaux. 8 millions sont produits par semaine et 10 millions dans les prochaines semaines. Nous nous heurtons parfois à des difficultés, pas à des difficultés logistiques car nous avons la capacité d'envoyer des avions, mais à des difficultés pour récupérer les commandes qui ne sont pas toujours livrées, en raison de plusieurs complications".

Edouard Philippe a également indiqué que des masques en tissu étaient fabriqués, "destinés à la population générale ou ceux qui entrent en contact avec beaucoup d'autres gens dans le cadre de leur activité professionnelle. Ils sont en train d'être produits. L'objectif est d'en produire plus de 5 millions par semaine".

Pas d’augmentation d’impôts : 

Questionné sur une éventuelle augmentation des impôts à l'avenir pour "équilibrer" les dépenses engendrées par la crise sanitaire, le Premier ministre a assuré que ce n'était pas l'option à retenir.

"La crise sanitaire va devenir une crise économique parce que le coup de frein est si brutal et durable qu'il va falloir aider le pays à redémarrer. Nous devons nous organiser pour que le pays tienne, pour que les entreprises subsistent et pour qu'un plan de relance national, européen je l'espère, puisse permettre à l'ensemble de l'économie mondiale de repartir. Mais cela ne passera pas, je pense, par une augmentation des impôts".

Lucidité et mobilisation du gouvernement : 

Edouard Philippe s’est également confié sur son état d’esprit face à la crise : 

"J'essaye d'être lucide sur les difficultés que nous avons à affronter, sur les quelques périls que nous avons encore à contourner ou dépasser. Plus qu'optimiste ou pessimiste, j'essaie d'être concentré. J'ai toujours au fond de moi, la volonté farouche d'avancer, de prendre des décisions difficiles sur le fondement d'informations parfois incomplètes ou contradictoire. Donc, il peut m'arriver de me tromper. J'ai la conviction que notre pays peut faire face à cette crise. Quand les Français sont confrontés à ce qu'il y a de plus dur, ils peuvent souvent se révéler courageux, solidaires, déterminés. Cela n'est pas fini, ça va continuer et c'est encore difficile mais nous pouvons y arriver". 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

06.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 03/04/2020 - 10:43
incapables
Depuis 8 ans nous sommes gouvernés par des incapables gorgés d'idéologie "progressiste".
Ils tentent, avec l'aide active des médias de la pensée unique, de camoufler ce qui ressemble de plus en plus à un crime par défaut de protection des citoyens.
Un sentiment à leur encontre est en train de monter: la haine.
gerint
- 03/04/2020 - 00:29
Montée en puissance?
10 millions de masques au lieu de 8? Il en faut 40 par semaine. Les tests: 30 000/j au lieu de 20 00?: Les Echos: "Quitte à mobiliser les laboratoires vétérinaires, l'Allemagne se prépare pour passer de plus de 300.000 tests par semaine à plus d'un million d'ici à fin avril".... No comment.
Je sais que Philippe ne peut pas tout et qu'il n'est pas responsable des conneries de ses prédécesseurs. Mais ce gouvernement n'a pas été bien nerveux non plus, depuis son accession au pouvoir, à part coffrer tous les Français et les ruiner faute de pouvoir faire mieux.
spiritucorsu
- 03/04/2020 - 00:05
Et les shadoks pompaient!
L'agitation façon éolienne du monarque président et de son 1er sinistre fait penser aux Shadoks qui pompaient,pompaient,pompaient désespérément mais dans le vide.Comme d'habitude ils font beaucoup de com ,de gesticulation,sur les plateaux de télévision,ils nous tiennent de beaux discours martiaux ou démagogiques,mais jusqu'à présent sans résultat efficient..Nos glorieux dirigeants espèrent certainement et secrètement que l'épidémie va s'arrêter d'elle même comme le nuage de Tchernobyl,ou que la météo bonne mère va faire un miracle.Le miracle,ce sera qu'enfin touchés par la grâce divine de Jupiter,le roitelet et son 1er serviteur écoute un peu moins leurs experts en enfumage soucieux uniquement de préserver leur rente et un peu plus des spécialistes reconnus et renommés comme le le Pr Raoult et le Pr Perronne qui prodiguent des conseils et des solutions de bon sens.En attendant les malades du coronavirus dont certains sont promis malheureusement à la mort font comme soeur Anne ,ils ne voient rien venir.