En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

03.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

04.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

05.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

06.

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

07.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

04.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

05.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
light > Media
Nouvelle équipe
Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler
il y a 19 min 4 sec
pépites > Politique
Vice-présidente
Joe Biden choisit la sénatrice Kamala Harris comme colistière avant l’élection présidentielle face à Donald Trump
il y a 1 heure 28 min
décryptage > High-tech
Avenir

Comment empêcher la fuite des cerveaux français du numérique ?

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Santé
Course contre la montre

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

il y a 5 heures 25 min
décryptage > International
Idéologie

Communisme revisité : ces nouveaux penseurs dont s’inspire Xi Jinping pour diriger la Chine d’une main de fer

il y a 5 heures 44 min
décryptage > International
En même temps à risque

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

il y a 6 heures 9 min
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 1 jour 1 heure
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 1 jour 2 heures
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 1 jour 4 heures
pépites > Europe
Accident ferroviaire
Un train de passagers déraille en Ecosse, les autorités redoutent un lourd bilan
il y a 1 heure 3 min
pépite vidéo > International
Violence de la catastrophe
Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Société
Tout nouveau tout beau

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

il y a 5 heures 17 min
décryptage > Science
Espace

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

il y a 5 heures 35 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Mata Hari : du mouvement Metoo au Bureau des Légendes

il y a 5 heures 56 min
décryptage > Société
Protection contre le virus

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

il y a 6 heures 19 min
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 1 jour 1 heure
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 1 jour 2 heures
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 1 jour 4 heures
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 1 jour 4 heures
© Reuters
© Reuters
Total à la porte du campus

L'implantation de Total sur le campus de Polytechnique contestée au nom de l'environnement

Publié le 20 janvier 2020
L’implantation de la branche recherche et innovation du groupe Total, au sein même du campus de Polytechnique à Saclay, fait réagir les étudiants et certains anciens élèves, qui souhaitent voir le groupe énergétique quitter le campus.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’implantation de la branche recherche et innovation du groupe Total, au sein même du campus de Polytechnique à Saclay, fait réagir les étudiants et certains anciens élèves, qui souhaitent voir le groupe énergétique quitter le campus.

Total n’est plus le bienvenue Polytechnique. Une véritable révolution au sein d'une école où les étudiants demeurent sous statut militaire: certains étudiants contestent l’implantation du groupe pétrolier sur leur campus au nom de l’urgence climatique et de leur indépendance. Et la révolte est menée tambour battant. Selon des informations de France Info, trois réunions entre les étudiants se seraient tenues depuis la rentrée de janvier et un site internet dissident "Polytechnique n'est pas à vendre", a été crée. Ce lundi, d’anciens élèves engagés dans la transition énergétique écrivent à la direction de l’école pour lui demander des comptes. L'implantation de la branche consacrée à la recherche et l'innovation du groupe pétrolien au sein même du campus du prestigieux établissement français semble déplaire. Total doit également financer une chaire d’enseignement sur l’énergie bas carbone. Mais lors d’un vote organisé par le bureau des élèves le mois dernier, 61% des participants se sont exprimés contre.

C'est l'installation par Total d'un bâtiment juste à côté de la cantine des étudiants pour y installer près de 400 salariés qui a mis le feu aux poudres. Pour certains, la manœuvre de lobbying auprès d’une école publique qui forme au moins une quarantaine de haut fonctionnaires par an est un peu grosse. D’autant plus que c’est Total et que ses projections d’exploitation de pétrole et de gaz ne permettent pas de rester dans un monde à moins de 2°C d’ici la fin du siècle, comme le réclame l'Accord de Paris, conclu à la COP21. À cela s'ajoutent les déclarations du PDG du groupe Total Patrick Pouyanné, sur le fait que le débat sur le climat serait "trop manichéen" et que ses actionnaires s’assurent avant tout de "la durabilité des dividendes", n’a pas contribué à rassurer les étudiants réfractaires.

La direction cependant a assuré qu'il y aura une charte des bonnes pratiques. Ensuite, les étudiants sont assez brillants pour ne pas se laisser influencer. Enfin, dernier argument, le signe d’ouverture et de modernité de l’école qui accueille un acteur privé comme cela se passe dans les universités américaines. Des promesses qui n'ont pas convaincues les étudiants. L’an dernier plus de 30 000 étudiants d'universités mais aussi de grandes écoles ont signé un manifeste pour un réveil écologique, attestant qu'ils n’iraient pas forcément travailler pour les entreprises qui les paieraient le mieux mais aussi pour celles qui prennent en compte l’urgence climatique. Parmi eux, des étudiants des Mines, de l’ENA mais aussi plusieurs centaines de Polytechniques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 24/01/2020 - 16:19
l'intolérance américaine gagne la France
Total a bien du mérite à vouloir continuer d' investir en France. un pays ou elle perd de l'argent mais dont la majorité des habitants voudrait qu elle paie encore plus d 'impôts en France.....Certains et la branche extrémiste écolo veulent carrément l'arrêt de ses s activités car la décroissance est le Graal.... la formation d'un collectif à polytechnique réclamant une formation écologique pour former des décisionnaires compétents à lutter contre le réchauffement climatique avait été. la première sonnette d'alarme d'autant et sauf erreur de ma part ,la requête fut acceptée. Nous passons au second acte:.virer Total des centres de recherche en cooperation avec la recherche publique il faut couper la liaison entre les grandes Entreprise privées et n'avoir dans le futur viviers d e l Etat quel les "BONS" qui pensent bien..... C'est exactement ce qui se passe dans les grande universités ou sciences po ou les intellectuels pensant MAL sur les sujets sociétaux sont interdits ..... la notion de liberte individuelle disparait et la manipulation est partout .Hiers soir sur TV 5 un chef d'œuvre digne dun enfant d e 5ans
Hiris
- 21/01/2020 - 14:09
Vauban
Vous avez toutes les raisons d être fier de vos filles et de leur parcours et nous avons toutes les raisons d être vigilants à ce qu' un de nos fleurons ne finisse pas noyauté comme à science po ,l Ena et dans nos meilleurs universités par une frange bobo altermondialiste de plus en plus virulente et qui va à l encontre des intérêts de vos /nos enfants . Notre devoir est de garder les yeux bien ouverts ,et de ne pas laisser passer .Marie -E s est exprimée de façon plus policée et c est en substance ce que je voulais dire ,merci a elle .Le miroir de la TDC vous salue bien vauban mais il persiste et signe, arrêtons de politiser tout et n importe quoi,la démocratie est à ce prix et nos enfants ont le droit de ne pas subir un lavage de cerveau comme il sévit depuis 25 ans dans les écoles françaises avec le résultat que l on connait tous .
Marie Esther
- 21/01/2020 - 13:39
Je ne vois vraiment pas le probleme
Il y a plein de pays ou les entreprises et les universites collaborent et en principe chacune des deux y trouve un avantage. Il n'y a qu'en France qu'on voit de la contestation pour tout et n'importe quoi.
Quand j'ai visite le Technion de Haifa il y a quelques annees, j'ai vu a l'entree du campus toutes les entreprises mondiales qui collaboraient ... et quand on voit les resultats des recherches et des classements du Technion, on se dit qu'ils ont bien raison d'accepter cette collaboration et de l'argent dans de nombreux domaines divers et varies