En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

04.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

05.

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

06.

Dominique Strauss-Kahn aurait gagné 21 millions d’euros en cinq ans grâce à ses activités et son cabinet de conseil Parnasse International

07.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 2 min 21 sec
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 57 min 31 sec
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 1 heure 13 min
décryptage > France
Question prioritaire

La sécurité, bien partie pour être la clé de 2022… et certains prennent une longueur d’avance

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Fauda" : devant l’engouement pour la fiction israélienne sur la scène internationale, focus sur Fauda (= Le Chaos)

il y a 12 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’opposition Mitterrand vs Rocard" : un fauteuil pour deux

il y a 12 heures 41 min
pépites > Santé
Contamination
Le vice-ministre iranien de la Santé, Iraj Harirchi, a été testé positif au coronavirus
il y a 13 heures 54 min
pépite vidéo > Media
Lanceur d'alerte
WikiLeaks : où en est l'affaire Julian Assange ?
il y a 16 heures 15 min
pépites > Politique
Détermination
Réforme des retraites : Edouard Philippe indique qu'il prendra ses "responsabilités" sur le recours au 49-3
il y a 17 heures 16 min
light > Culture
Les bons comptes font les bons amis
Les acteurs de la série Friends de retour dans un épisode spécial
il y a 18 heures 2 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 27 min 21 sec
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 1 heure 10 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 2 heures 5 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 24 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie à vendre" de Yukio Mishima : un inédit jubilatoire de Mishima

il y a 12 heures 29 min
pépites > Economie
Reconversion
Dominique Strauss-Kahn aurait gagné 21 millions d’euros en cinq ans grâce à ses activités et son cabinet de conseil Parnasse International
il y a 13 heures 1 min
light > Culture
"Vol au-dessus d'un nid de coucou"
Bernard Tapie est contraint de reporter ses engagements au théâtre pour suivre un nouveau traitement
il y a 15 heures 30 min
pépites > Economie
Lourdes conséquences?
Impact du Coronavirus: la Banque de France devrait réviser à la baisse sa prévision de croissance pour 2020
il y a 16 heures 37 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte évoque la responsabilité d'un hôpital dans la propagation du coronavirus en Italie
il y a 17 heures 42 min
pépite vidéo > Sport
Vive émotion
L'hommage bouleversant de Vanessa Bryant et de Michael Jordan à Kobe Bryant
il y a 19 heures 42 min
© Reuters
© Reuters
Total à la porte du campus

L'implantation de Total sur le campus de Polytechnique contestée au nom de l'environnement

Publié le 20 janvier 2020
L’implantation de la branche recherche et innovation du groupe Total, au sein même du campus de Polytechnique à Saclay, fait réagir les étudiants et certains anciens élèves, qui souhaitent voir le groupe énergétique quitter le campus.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’implantation de la branche recherche et innovation du groupe Total, au sein même du campus de Polytechnique à Saclay, fait réagir les étudiants et certains anciens élèves, qui souhaitent voir le groupe énergétique quitter le campus.

Total n’est plus le bienvenue Polytechnique. Une véritable révolution au sein d'une école où les étudiants demeurent sous statut militaire: certains étudiants contestent l’implantation du groupe pétrolier sur leur campus au nom de l’urgence climatique et de leur indépendance. Et la révolte est menée tambour battant. Selon des informations de France Info, trois réunions entre les étudiants se seraient tenues depuis la rentrée de janvier et un site internet dissident "Polytechnique n'est pas à vendre", a été crée. Ce lundi, d’anciens élèves engagés dans la transition énergétique écrivent à la direction de l’école pour lui demander des comptes. L'implantation de la branche consacrée à la recherche et l'innovation du groupe pétrolien au sein même du campus du prestigieux établissement français semble déplaire. Total doit également financer une chaire d’enseignement sur l’énergie bas carbone. Mais lors d’un vote organisé par le bureau des élèves le mois dernier, 61% des participants se sont exprimés contre.

C'est l'installation par Total d'un bâtiment juste à côté de la cantine des étudiants pour y installer près de 400 salariés qui a mis le feu aux poudres. Pour certains, la manœuvre de lobbying auprès d’une école publique qui forme au moins une quarantaine de haut fonctionnaires par an est un peu grosse. D’autant plus que c’est Total et que ses projections d’exploitation de pétrole et de gaz ne permettent pas de rester dans un monde à moins de 2°C d’ici la fin du siècle, comme le réclame l'Accord de Paris, conclu à la COP21. À cela s'ajoutent les déclarations du PDG du groupe Total Patrick Pouyanné, sur le fait que le débat sur le climat serait "trop manichéen" et que ses actionnaires s’assurent avant tout de "la durabilité des dividendes", n’a pas contribué à rassurer les étudiants réfractaires.

La direction cependant a assuré qu'il y aura une charte des bonnes pratiques. Ensuite, les étudiants sont assez brillants pour ne pas se laisser influencer. Enfin, dernier argument, le signe d’ouverture et de modernité de l’école qui accueille un acteur privé comme cela se passe dans les universités américaines. Des promesses qui n'ont pas convaincues les étudiants. L’an dernier plus de 30 000 étudiants d'universités mais aussi de grandes écoles ont signé un manifeste pour un réveil écologique, attestant qu'ils n’iraient pas forcément travailler pour les entreprises qui les paieraient le mieux mais aussi pour celles qui prennent en compte l’urgence climatique. Parmi eux, des étudiants des Mines, de l’ENA mais aussi plusieurs centaines de Polytechniques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

04.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

05.

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

06.

Dominique Strauss-Kahn aurait gagné 21 millions d’euros en cinq ans grâce à ses activités et son cabinet de conseil Parnasse International

07.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 24/01/2020 - 16:19
l'intolérance américaine gagne la France
Total a bien du mérite à vouloir continuer d' investir en France. un pays ou elle perd de l'argent mais dont la majorité des habitants voudrait qu elle paie encore plus d 'impôts en France.....Certains et la branche extrémiste écolo veulent carrément l'arrêt de ses s activités car la décroissance est le Graal.... la formation d'un collectif à polytechnique réclamant une formation écologique pour former des décisionnaires compétents à lutter contre le réchauffement climatique avait été. la première sonnette d'alarme d'autant et sauf erreur de ma part ,la requête fut acceptée. Nous passons au second acte:.virer Total des centres de recherche en cooperation avec la recherche publique il faut couper la liaison entre les grandes Entreprise privées et n'avoir dans le futur viviers d e l Etat quel les "BONS" qui pensent bien..... C'est exactement ce qui se passe dans les grande universités ou sciences po ou les intellectuels pensant MAL sur les sujets sociétaux sont interdits ..... la notion de liberte individuelle disparait et la manipulation est partout .Hiers soir sur TV 5 un chef d'œuvre digne dun enfant d e 5ans
Hiris
- 21/01/2020 - 14:09
Vauban
Vous avez toutes les raisons d être fier de vos filles et de leur parcours et nous avons toutes les raisons d être vigilants à ce qu' un de nos fleurons ne finisse pas noyauté comme à science po ,l Ena et dans nos meilleurs universités par une frange bobo altermondialiste de plus en plus virulente et qui va à l encontre des intérêts de vos /nos enfants . Notre devoir est de garder les yeux bien ouverts ,et de ne pas laisser passer .Marie -E s est exprimée de façon plus policée et c est en substance ce que je voulais dire ,merci a elle .Le miroir de la TDC vous salue bien vauban mais il persiste et signe, arrêtons de politiser tout et n importe quoi,la démocratie est à ce prix et nos enfants ont le droit de ne pas subir un lavage de cerveau comme il sévit depuis 25 ans dans les écoles françaises avec le résultat que l on connait tous .
Marie-E
- 21/01/2020 - 13:39
Je ne vois vraiment pas le probleme
Il y a plein de pays ou les entreprises et les universites collaborent et en principe chacune des deux y trouve un avantage. Il n'y a qu'en France qu'on voit de la contestation pour tout et n'importe quoi.
Quand j'ai visite le Technion de Haifa il y a quelques annees, j'ai vu a l'entree du campus toutes les entreprises mondiales qui collaboraient ... et quand on voit les resultats des recherches et des classements du Technion, on se dit qu'ils ont bien raison d'accepter cette collaboration et de l'argent dans de nombreux domaines divers et varies