En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

03.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

04.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

05.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

06.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

07.

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 1 heure 24 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 5 heures 1 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 5 heures 13 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 6 heures 13 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 7 heures 19 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 9 heures 2 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 9 heures 5 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 1 heure 56 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 2 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 5 heures 5 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 5 heures 42 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 6 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 8 heures 9 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 8 heures 47 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 9 heures 3 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 9 heures 5 min
© ERIC PIERMONT / AFP
© ERIC PIERMONT / AFP
Spectaculaire rebondissement

Fuite de Carlos Ghosn et sidération au Japon : l’ancien PDG de Renault-Nissan serait entré "légalement" au Liban

Publié le 31 décembre 2019
L'ancien PDG de Renault-Nissan Carlos Ghosn est "entré légalement au Liban", selon des précisions ce mardi du ministère des Affaires étrangères à Beyrouth. Sa fuite depuis le Japon et son arrivée au Liban ont été communiquées lundi soir.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien PDG de Renault-Nissan Carlos Ghosn est "entré légalement au Liban", selon des précisions ce mardi du ministère des Affaires étrangères à Beyrouth. Sa fuite depuis le Japon et son arrivée au Liban ont été communiquées lundi soir.

L’affaire Carlos Ghosn va-t-elle froisser les relations diplomatiques entre la France et le Japon ? La France a confirmé n'avoir eu aucune information sur la fuite du Japon de Carlos Ghosn. L'arrivée surprise à Beyrouth de l'ex-PDG de Renault-Nissan ce lundi a provoqué un séisme médiatico-judiciaire. Selon le ministère français des Affaires étrangères, les autorités françaises ont appris par la presse l'arrivée de Carlos Ghosn au Liban. Il faisait l'objet de poursuites judiciaires au Japon, avec des mesures destinées à éviter "qu'il ne quitte le territoire japonais", selon un communiqué du ministère français :

"Les autorités françaises n'ont pas été informées de son départ du Japon et n'ont eu aucune connaissance des circonstances de ce départ".

Les autorités libanaises ont confirmé que Carlos Ghosn était entré "légalement" au Liban. Aucune mesure n'imposerait "l'adoption de procédures à son encontre" et que rien ne "l'exposait à des poursuites judiciaires".

Selon les Echos, Carlos Ghosn aurait quitté le Japon sous une fausse identité en présentant aux contrôles douaniers nippons un passeport falsifié. D'après l'hebdomadaire, cette évasion aurait été planifiée depuis quelques jours avec sa femme Carole Ghosn.

A titre de comparaison, l’ancien maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, a été placé en détention afin d’éviter une telle potentielle fuite. L’élu de Levallois n’a pas eu la volonté d’échapper ou de se soustraire à la justice en attendant ses procès ou le verdict final, à la différence de l’ancien PDG de l’alliance Renault-Nissan avec ce choix radical de quitter le Japon.

La décision de Carlos Ghosn a provoqué la stupeur et l’incompréhension au Japon. Carlos Ghosn, qui préparait son procès, avait été placé en liberté conditionnelle au Japon. Il a confirmé mardi se trouver au Liban d'où il promet de parler "librement" aux médias.

Les circonstances de son départ du Japon, où il est accusé de malversations financières, demeurent obscures. Il aurait atterri en Turquie avant de rejoindre le Liban, dont il est un ressortissant. Il disposait d'un passeport français et de sa carte d'identité libanaise. Une théorie surprenante sur la méthode d'évasion de l'ancien PDG de Renault-Nissan a circulé, principalement dans la presse anglophone.

Selon des informations de la chaîne de télévision MTV Liban, reprises par la presse anglophone, Carlos Ghosn aurait fait venir un groupe de musique chez lui. Il serait parti avec eux de manière discrète. Une fois le concert terminé, Carlos Ghosn se serait potentiellement glissé dans une malle destinée au transport d’un instrument. Ainsi dissimulé, il aurait ensuite effectué un voyage vers un aéroport régional avec des contrôles moins stricts que les deux grands aéroports de Tokyo. Il aurait décollé vers la Turquie à bord d’un vol privé. Une fois arrivé en Turquie, il aurait finalement embarqué à bord d'un jet à destination du Liban. Ces informations des médias étrangers n’ont pas encore été confirmées officiellement et le mystère demeure sur les circonstances exactes de la fuite de Carlos Ghosn depuis le Japon jusqu’au Liban. 

Carlos Ghosn a donc communiqué et s’est exprimé sur son geste depuis son arrivée à Beyrouth : 

"Je suis à présent au Liban. Je ne suis plus l’otage d’un système judiciaire japonais partial où prévaut la présomption de culpabilité. Je n’ai pas fui la justice, je me suis libéré de l’injustice et de la persécution politique. Je peux enfin communiquer librement avec les médias, ce que je ferai dès la semaine prochaine".

Carlos Ghosn est détenteur des nationalités libanaise, française et brésilienne. 

Une source dans son entourage a indiqué à l’AFP qu’il était "à Beyrouth avec sa femme", "libre" et "très heureux".

Carlos Ghosn était assigné à résidence au Japon où il attendait d’être jugé à partir d’avril 2020 pour des malversations financières présumées. Le 5 mars dernier, un juge avait accepté la libération de l’ancien-PDG sous caution d’un milliard de yens (8 millions d’euros), avec interdiction de quitter le Japon.

Son assignation à résidence à Tokyo lui laissait la liberté de voyager à l’intérieur du Japon, mais la durée d’absence de son domicile était réglementée.

En l’absence de traité d’extradition entre Beyrouth et Tokyo, Carlos Ghosn a peu de risque d’être renvoyé au Japon.

Pour son avocat au Japon, Junichiro Hironaka, "c’est une surprise totale, je suis abasourdi". Il a précisé qu’il n’avait pas été contacté par Carlos Ghosn et avoir appris "par la télévision" qu’il avait fui le Japon : 

"Bien sûr que c’est inexcusable, puisque c’est une violation des conditions de sa libération sous caution, c’est illégal au regard de la loi japonaise, mais pour autant, de là à dire que je ne comprends pas son ressenti, c’est une autre histoire".

Carlos Ghosn a été le chef d’entreprise le mieux payé au Japon. Il faisait l’objet de quatre inculpations : deux pour des revenus différés non déclarés aux autorités boursières par Nissan et deux autres pour abus de confiance aggravé.

Carlos Ghosn dénonce depuis le début un "complot" de la part de Nissan pour empêcher un projet d’intégration plus poussée avec Renault. Lors d’une audience préliminaire en octobre, sa défense avait demandé l’annulation des poursuites intentées contre lui au Japon, accusant les procureurs d’"actes illégaux" et de collusion avec son ancien employeur japonais afin de le faire tomber.

Vu sur : CNews
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 02/01/2020 - 00:46
Pour moi cela implique des complicités
De haut niveau. Services secrets? J’espère que la France a aidé l’opération mais en ce cas rien ne peut être dévoilé
clo-ette
- 01/01/2020 - 20:20
oui, en effet
on apprécie son évasion, bravo !
mymi
- 01/01/2020 - 19:15
Correction
Je voulais dire rien à ajouter à tous les commentaires précédents