En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon

05.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

06.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

07.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 1 heure 15 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 1 heure 55 min
pépites > International
Mini tsunami
Turquie : au moins quatre morts et 120 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée
il y a 2 heures 48 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 3 heures 43 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 5 heures 37 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 6 heures 20 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 7 heures 1 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 7 heures 24 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Politique
Manque de pot

Covid 19 – Macron 1 : 0

il y a 8 heures 41 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 1 heure 43 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 2 heures 18 min
pépites > France
Mobilisation des forces de l'ordre
Attentat à Nice : le gouvernement annonce le rappel de 3.500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3.500 policiers
il y a 3 heures 4 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 4 heures 12 min
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 6 heures 13 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 6 heures 48 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 7 heures 18 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Politique
Le roi est nu

Non, l’unité nationale ne peut plus être invoquée par les élites françaises pour masquer leurs faillites

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Politique
Freiner l'épidémie

Reconfinement : ces pulsions mauvaises qui paraissent plus guider le gouvernement que la rationalité sanitaire

il y a 9 heures 8 min
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
L’histoire sans fin

Réforme des retraites : le nombre de jours de grève a égalé celui de la mobilisation de 1995

Publié le 27 décembre 2019
Avec l’absence d’une trêve à Noël, le conflit social contre la réforme des retraites vient d’égaler la grande grève de 1995 en nombre de jours de mobilisation.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec l’absence d’une trêve à Noël, le conflit social contre la réforme des retraites vient d’égaler la grande grève de 1995 en nombre de jours de mobilisation.

Alors que le mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit et que les perspectives pour le réveillon de la Saint-Sylvestre et le jour de l’an font redouter des retours difficiles après la période de congés, le conflit social sur la réforme des retraites est entré jeudi dans sa quatrième semaine et a égalé la mobilisation historique de 1995.

L’ombre de 1995 planait donc jeudi lors du 22e jour de mobilisation, si symbolique. Le conflit à l’époque avait alors duré autant de jours, entre le 24 novembre et le 15 décembre. A l’époque, une très forte protestation s’était exprimée contre le projet de réforme des régimes de retraites des fonctionnaires et des agents de services publics. Face à l’ampleur de la mobilisation et suite à la paralysie du pays, le gouvernement d’Alain Juppé avait fini par abandonner cette réforme.

Emmanuel Macron est déterminé à remplacer les 42 régimes de retraites existants par un système universel à points. Un âge pivot à 64 ans est également envisagé. Des concessions ont été faites depuis quelques semaines envers certaines professions comme les enseignants, les policiers ou dans les métiers de l’aérien. Le message du chef de l’Etat à l’occasion des vœux aux Français le 31 décembre sera scruté avec beaucoup d’attention. 

Les syndicats ont donc affiché leurs intentions de poursuivre leur mobilisation après la période de Noël et exigent toujours le retrait du projet. Ce conflit et la mobilisation contre le projet de réforme mené par le gouvernement d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe pourrait même dépasser le record de 28 jours de mobilisation consécutive en 1986-87 lors d’un précédent conflit à la SNCF. Il n’y avait pas eu de trêve à Noël également. 

Une nouvelle journée de grève et de manifestations interprofessionnelles à l’appel de la CGT, Force ouvrière, la FSU et Solidaires, est prévue pour le 9 janvier 2020. Alors qu'Emmanuel Macron est actuellement au fort de Brégançon et que la ministre Elisabeth Borne a déclenché une polémique après son séjour à Marrakech, les négociations entre le Premier ministre et les syndicats sont fixées au 7 janvier prochain. 

Le gouvernement a également détaillé son calendrier avec la présentation du projet de loi en Conseil des ministres le 22 janvier. La rentrée et le début de l'année 2020 seront donc marquées par la suite de ce conflit social. Reste à savoir si le mouvement de contestation va s'achever avant les municipales de mars prochain. 

Vu sur : Sud-Ouest
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pharamond
- 29/12/2019 - 10:51
Fous net bas ...
Il y a un autre scénario: La France a dépassé à présent officiellement le niveau de 100% de dettes. De ce fait,l'UE,sous pression de l'Allemagne qui reproche à Bruxelles d'avoir été toujours trop complaisante avec Paris , dira:" Nein",on ne choue blu; fous net bas tes gens zérieux. "Infini dans vos vœux",mais bornés par votre faiblesse financière chronique, dans laquelle vous vous délectez, vous voulez du "toujours plus" sans vous demander d'où proviendraient les ressources nécessaires. Le traitement de ces déficits chroniques relève désormais du FMI qui vous appliquera le régime grec (sans moussaka)". Résultat: France sous tutelle. Ce qui n'est pas une mauvaise chose, car le traitement sera appliqué sans état d'âme et sera bénéfique à long terme. Il y a une autre solution c'est de demander l'aide financière des chinois, qui seront très heureux de l'accorder,comme ils le font déjà en Afrique, en prenant en nantissement, nos ports,aéroports, industrie aéronautique et même les industries de luxe de Bernard Arnaud. A suivre
spiritucorsu
- 28/12/2019 - 19:55
Plusieurs scénarios possibles(suite et fin.)
Secondo,toujours dans l'hypothèse d'une grève dure et suivie,celui qui se croit sorti de la cuisse de Jupiter abat la carte du référendum,c'est encore moins probable du fait de sa très grande impopularité et se traduirait immanquablement par un échec cuisant qui hypothéquerait définitivement le règne.Tertio,une dernière possibilité,la plus probable,le locataire de l'Elysée joue le pourrissement de la grève et joue sur la lassitude des grévistes ,et grâce à sa majorité de godillots il fait passer en force sa pseudo réforme,son ego est alors satisfait,mais c'est une victoire à la Pyrrhus,les élections approchent,et les français lui feront payer dans les urnes,sans préjuger d'autres conflits encore plus violents à venir tant l'atmosphère du pays reste hautement inflammable alors qu'un pompier pyromane gouverne.
spiritucorsu
- 28/12/2019 - 19:38
Plusieurs scénarios possibles.
Cela fait déjà des lustres que le divorce est consommé entre le monarque président,toute la nébuleuse affairiste parasitaire qui l'entoure et le soutient et le peuple.Quand bien même,il proposerait la lune aux français,celui qui a tout fait pour dilapider tout son capital confiance ne trouverait pas grâce aux yeux de ces derniers tant la suspicion et l'aversion populaire sont grandes à son endroit.Sauf coup de théâtre de dernière minute le conflit à donc toutes les chances de perdurer et même de s'envenimer et alors que le mouvement reste majoritairement soutenu par les français.A ce stade du conflit trois hypothèses principales peuvent être retenues.Primo,devant le blocage du pays et la détermination des grévistes et le soutien populaire,le locataire de l'Elysée renonce en l'état à sa réforme et la repousse aux calendes grecques,c'est très peu probable,car trop insupportable pour son ego et ses amis oligarques qui trouvent comme lui que les retraites coûtent un pognon de dingue net qui ne l'accepteraient pas.