En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

06.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

07.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Tournant dans la crise ?
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
il y a 6 heures 53 min
pépites > Finance
Espoir…
Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929
il y a 7 heures 50 min
pépite vidéo > Culture
Chansons pour le personnel soignant
"Et demain ?" : 350 personnalités mobilisées pour une chanson caritative au profit de la lutte contre le Covid-19
il y a 9 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Neige Noire" de Paul Lynch : un tableau saisissant du monde paysan d’avant-guerre, loin d’une image bucolique et stéréotypée

il y a 10 heures 32 min
light > Politique
Sécurisation des déplacements présidentiels
Le parc automobile de l’Elysée a été équipé de barrières antipostillons
il y a 11 heures 57 min
pépites > Santé
Déplacement surprise
Emmanuel Macron rencontre le professeur Didier Raoult à Marseille en ce jeudi 9 avril
il y a 13 heures 51 min
pépites > France
Polémique
Christophe Castaner demande un contrôle sur le dossier de la morgue provisoire au marché de Rungis
il y a 15 heures 8 min
pépite vidéo > International
Nouveau bras de fer
Vives tensions entre Donald Trump et l’OMS sur la gestion de crise du coronavirus
il y a 16 heures 5 min
décryptage > France
Solidarité

Opération #connexion d’urgence : 10.000 ordinateurs pour les élèves défavorisés

il y a 17 heures 52 min
décryptage > France
Défis à relever

Covid-19 : le jour d’Après

il y a 19 heures 16 sec
pépites > Europe
Solidarité européenne
Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus
il y a 7 heures 28 min
pépites > Europe
Combat contre le Covid-19
Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti des soins intensifs
il y a 8 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Maître du Haut Château - The Man in the High Castle", une série visible sur Amazon Prime Video : et si l'Allemagne et le Japon avaient gagné la guerre ? Une uchronie palpitante

il y a 10 heures 10 min
pépites > Economie
"Plus grande récession en France depuis 1945"
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année
il y a 11 heures 31 sec
pépites > Economie
Mesures exceptionnelles
Etats-Unis : la Fed active un dispositif de 2.300 milliards de dollars pour soutenir l’économie américaine face au coronavirus
il y a 13 heures 8 min
pépites > Santé
Projections
Près d'1,6 million de Français pourraient avoir contracté le virus, selon des estimations du syndicat de médecins généralistes MG France
il y a 14 heures 16 min
pépites > Santé
Espoir d’un traitement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron apporte son soutien aux chercheurs lors d’une visite à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre
il y a 15 heures 39 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Coronavirus : on pourrait être infecté plusieurs fois; La Chine noyaute les institutions internationales; Les médecins cubains au secours des Antilles françaises; L’éducation nationale moins bonne en informatique que les sites porno
il y a 16 heures 47 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Stop-COVID : voilà toutes les données qu’une application peut collecter sur vous

il y a 18 heures 34 min
décryptage > Société
Problème de langage

Pourquoi les libéraux parlent-ils si mal du libéralisme ? Parce qu’ils utilisent les mots de ses adversaires !

il y a 19 heures 32 min
© Martin BUREAU / POOL / AFP
© Martin BUREAU / POOL / AFP
Appel à la responsabilité

Selon Edouard Philippe, "le gouvernement ne reviendra pas sur la suppression des régimes spéciaux" ; une nouvelle réunion sera organisée avec les partenaires sociaux en janvier

Publié le 19 décembre 2019
Après avoir reçu les partenaires sociaux mercredi, Edouard Philippe organisait une réunion multilatérale de négociations ce jeudi. A l'issue de cette rencontre, les syndicats (notamment la CGT) sont sortis déçus.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir reçu les partenaires sociaux mercredi, Edouard Philippe organisait une réunion multilatérale de négociations ce jeudi. A l'issue de cette rencontre, les syndicats (notamment la CGT) sont sortis déçus.

Le chef du gouvernement s’est exprimé ce jeudi soir depuis Matignon à l’issue de nouvelles discussions avec les syndicats alors que le mouvement de contestation contre la réforme des retraites est entré dans sa troisième semaine. Edouard Philippe a salué "l'esprit de responsabilité et le respect qui ont prévalu" durant ces discussions. Il a salué les "bonnes conditions" dans lesquelles se sont déroulées les manifestations du 17 décembre, mais "condamne fermement les coupures d'électricité".

Le Premier ministre a indiqué que le gouvernement ne reviendrait pas sur la suppression des régimes spéciaux. Edouard Philippe se dit ouvert à individualiser davantage l'âge de départ à la retraite de chacun.

Concernant l'âge d'équilibre, "les discussions vont précisément permettre d'aménager ces trajectoires. La reconnaissance de la pénibilité, du handicap ainsi que la retraite progressive vont permettre d'adapter l'âge d'équilibre. Nous pouvons tomber d'accord avec les organisations qui soutiennent le projet de régime universel. Le dialogue social va se poursuivre. (...) L'âge d'équilibre ce n'est pas simplement demander à certains de partir un peu plus tard, c'est aussi pour beaucoup de permettre de partir beaucoup plus tôt. Les Français doivent travailler 42, et bientôt 43 ans pour avoir le taux plein. Aujourd'hui, vous devez aller jusqu'à 67 ans pour avoir le taux plein si vous n'avez pas tous vos trimestres. Demain, nous allons faire baisser significativement cet âge de 67 ans".

Edouard Philippe a également fait un certain nombre d'annonces lors de son discours. Il a ainsi indiqué des travaux à venir concernant le droit à la reconversion pour les salariés exerçant des métiers pénibles.

Pour le minimum de pension, le Premier ministre a proposé de l'augmenter au-delà des 85% du SMIC pour les carrières complètes.

Pour les agents SNCF, "le gouvernement confirme son accord pour la mise en place de mesures favorisant la progressivité de mise en oeuvre de la réforme et le respect des droits acquis". Sur la question des agents RATP, "des avancées importantes sont sur la table. Chacun les jugera et devra prendre ses responsabilités".

Le Premier ministre a également évoqué les industries électriques et gazières. Edouard Philippe a annoncé qu’il était favorable à la retraite progressive pour les fonctionnaires : "Je me suis engagé à revaloriser les revenus des professeurs et des chercheurs, cette  revalorisation prendra effet dès le 1er janvier 2021".

Edouard Philippe s’est exprimé également sur la baisse des seuils relatifs au travail de nuit. Ceci devrait permettre à davantage de salariés de bénéficier des mesures de pénibilité (près de 300.000 personnes).

Il a aussi indiqué son souhait d'"améliorer les fins de carrière" : "Il y a des métiers plus difficiles à faire que d’autres, j'ai demandé à Muriel Pénicaud de travailler sur des dispositifs concrets l’emploi des seniors et sur l’aménagement des fins de carrière".

Les syndicats ont exprimé leur désaccord et leur déception à l'issue de ces négociations et des échanges avec le Premier ministre, mercredi et jeudi. 

L'intersyndicale a annoncé une nouvelle journée d'action pour le 9 janvier 2020. Philippe Martinez, le leader de la CGT s’est exprimé à l’issue des discussions. Pour lui, "il n'y a rien de changé". La CFDT a confirmé son "désaccord" avec Matignon. Laurent Berger, dont le syndicat n'appartient pas à l'intersyndicale, a déploré l'absence "d'avancées notables" sur le "point dur" de l'âge pivot et de la "recherche de l'équilibre à court terme". Il a évoqué une "trêve" des réunions pendant les fêtes et à la reprise des discussions avec le gouvernement à la rentrée. Les sujets de la pénibilité, le minimum contributif, la transition vers le nouveau système et les fins de carrière seront évoqués.

L'Unsa a appelé à "une pause" du mouvement social à la SNCF. La CGT-Cheminots en revanche maintient la grève.  Laurent Escure, secrétaire général de l'UNSA, a indiqué que des "garanties" avaient été trouvées lors des discussions avec le gouvernement. " Le bureau fédéral de l'UNSA ferroviaire a décidé d'appeler à une pause du mouvement à la SNCF. À la RATP, il y a un dialogue entre la direction et les agents pour que le contrat social soit mis en oeuvre". En revanche, il a réaffirmé qu'un "contentieux" existait toujours sur la question de l'âge d'équilibre fixé à 64 ans : "Il existe toutefois une marge de manœuvre car le premier ministre a dit que s'il existait d'autres options, il y réfléchirait".

Sur le front de la grève et face aux perturbations dans les transports, Valérie Pécresse a également demandé "à la RATP et SNCF de rembourser les voyageurs pour tous les jours de grève". 

Après cette prise de paroles d’Edouard Philippe, le gouvernement ne souhaite donc pas faire de concession sur l'âge pivot. Des discussions vont donc reprendre avec les syndicats au début du mois de janvier sur la pénibilité, le minimum contributif, la transition vers le nouveau système et les fins de carrière. Le Premier ministre considère qu’il est essentiel que le nouveau système soit équilibré financièrement dès sa mise en œuvre.

Le chef du gouvernement a appelé les syndicats à la responsabilité pour permettre aux Français de partir pour les fêtes de fin d'année : "Je mesure le stress et la fatigue dans lesquelles les Français travaillent et je partage les préoccupations des commerçants (...) Les avancées que nous venons de consacrer doivent permettre une reprise du travail dans les entreprises de transports publics".

Vu sur : BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

06.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

07.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 25/12/2019 - 15:21
viser à paupériser telle ou telle partie de la population
est une très mauvaise idée, idée qui était sur la liste de sa feuille de route , il coche au fur et à mesure et passe à la suivante .Au numéro suivant ! ;;.. jusqu'à Mai 2022 .
DANIEL74
- 20/12/2019 - 08:58
Soigner les causes avant les conséquences
La démocratie et la République impose la suppression du statut public pour tout ce qui n'est pas Régalien. Les subventions et les pubs sont les ennemis de la Liberté (Paul Valéry)
spiritucorsu
- 20/12/2019 - 01:22
Qui est le plus irresponsable dans cette affaire?
Qui est le plus irresponsable dans cette affaire?Le monarque président,son grand vizir et leur majorité de godillots qui veulent imposer à tout prix une pseudo réforme qui vise en fait à paupériser davantage les futurs retraités, ou bien les syndicats et les salariés du public et du privé qui ont bien compris l'arnaque en cours(âge pivot avec malus et calcul sur l'ensemble de la carrière.)et donc refusent dans leur majorité ce nouveau coup de bambou à venir. Le locataire de l'Elysée croit détenir la vérité,envers et contre tous,infatué qu'il est de lui même,narcissique en diable et méprisant et arrogant au possible,pensant que la seule stratégie valable consista à passer en force quel qu'en soit le prix.C'est là toute l'attitude du gosse gâté,pourri à qui on refuse un jouet et qui va faire une crise à son entourage pour le faire céder.Sans doute une enfance ou une adolescence qui peine à se transformer en maturité.