En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

LR : le tigre de papier

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 5 heures 35 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 8 heures 1 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 11 heures 57 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 13 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 13 heures 25 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 13 heures 27 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 13 heures 28 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Comment le dieu social s’est installé dans l’inconscient des musulmans

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Religion
Au nom de l'islam

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Economie
Une bromance

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

il y a 14 heures 29 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 7 heures 6 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 10 heures 31 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 12 heures 40 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 13 heures 26 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 13 heures 28 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 13 heures 29 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Paris brûle-t-il ? : les Gilets jaunes face au "mépris" d’Emmanuel Macron

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Politique
Etre pris la main dans le sac

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

il y a 14 heures 11 min
décryptage > Politique
La factrice sonne toujours deux fois

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

il y a 14 heures 54 min
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Enfin ?

Jean-Paul Delevoye démissionne

Publié le 16 décembre 2019
Jean-Paul Delevoye a présenté, ce matin, sa démission au président de la République après une semaine de révélations.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Delevoye a présenté, ce matin, sa démission au président de la République après une semaine de révélations.

Cela fait désormais plus d'une semaine que les révélations sur les "oublis" de Jean-Paul Delevoye dans sa déclaration à la Haute autorité pour la tranparence de la vie publique se multiplaient dans la presse. Dimanche dernier Le Parisien révélait que le haut-comissaire aux retraites avait "omis" de faire état  de ses liens avec le monde de l'assurance. Quelques jours plus tard, Capital révèlait qu'il avait également négligé de déclarer la rémunération qu'il percevait en tant que Président d'honneur du think tank Parallaxe. Mais en réalité, dimanche, on apprenait que le monsieur retraite du gouvernement n'avait pas "oublié" de déclarer deux fonctions mais 13, dont 11 bénévoles. Problème : le cumul des fonctions (si elles sont rémunérées) est interdit par la Constitution.

Mais face à la polémique face à ces "oublis par omission" le gouvernement faisait bloc autour de la personne de Delevoye. Bruno Le Maire le défendait encore ce matin, face à Jean-Jacques Bourdin, sur BFMTV déclarant que "Jean-Paul Delevoye a fait une erreur, il l'a corrigée, il a remboursé". Cependant l'homme fort de la réforme des retaites commençait à devenir gênant et il semblerait qu'il s'en soit rendu compte lui-même sans vraiment en avertir le gouvernement. Il a présenté sa démission ce matin admettant "une légèreté coupable". 

"Jean-Paul Delevoye a présenté sa démission au Président qui l’a acceptée, avec regret", a précisé l'Elysée à BFMTV.  "Il se retire pour ne pas gêner l’action de l’exécutif. Il se retire avec beaucoup de dignité et de responsabilité à un moment clé de la réforme, ce qui l’honore, a précisé l'Élysée, qui a salué "le travail exceptionnel réalisée par Jean-Paul Delevoye au service d’une réforme qualifiée d’historique par le Président".

Delevoye devrait être remplacé rapidement toujours avec regret puisque l'Elysée maintient qu'il était "de bonne fois, il n’a pas cherché à dissimuler quoi que ce soit".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pharamond
- 17/12/2019 - 10:42
That is the question
Les embarras de Jean-Paul Delevoye diminuent-ils sa compétence? La question se pose. Pour ma part,la réponse est: non. On peut imaginer l'embarras du gouvernement à trouver très rapidement ,au pied-levé, un(e) remplacement(e) aussi préparé(e). A force de jouer les vierges effarouchées (voir par exemple l'affaire Fillon), nous n'aurons plus le choix dans l'offre politique,qu'entre des ambitieux sans talent, ou d'autres à vue très très courte. En somme, il faudra s'abaisser" à la hauteur des citoyens ordinaires". Autre souci:une dérive du pouvoir judiciaire. Les juges élargissent leur périmètre d'intervention,mais qui contrôle les juges? Le poète romain Juvénal ,en son temps, avait posé la question: "Quis custodiet ipsos custodes". (qui gardera les juges si le peuple ne le peut plus) puisqu' en principe la justice est rendue "au nom du peuple français". That is the question, c'est le cas de le dire!
spiritucorsu
- 16/12/2019 - 23:18
Quand un génie de la stratégie se tire une balle dans le pied(su
Sauf que son impopularité est toujours très grande,que sa réforme historique est perçue par le plus grand nombre comme une tentative d'appauvrissement des futurs retraités,que les affaires scabreuses succèdent aux affaires scabreuse et que le nouveau monde et la république exemplaire tant vantés et promis son à ranger avec tout ce que comporte la macronie comme cadavres.Le monarque président va peut-être remporter son combat conte ses adversaires,mais ils existent aussi des victoires amères quand un autre larron en profite pour tirer les marrons du feu.Le génie de la stratégie,le disciple de Machiavel vient de donner de sérieuses chances de l'emporter à M. Le pen en 2022
spiritucorsu
- 16/12/2019 - 23:04
Quand un génie de la stratégie se tire une balle dans le pied.
Un Pinocchio qui sera rapidement remplacé par un autre,,ce n'est pas ce qui manque en macronie,sans doute un membre du gouvernement..Le monarque président sait très bien que le leader de la cfdt brûle d'envie de le rallier,seules l' en empêche encore ses troupes très remontées contre la réforme.Par ailleurs,l'actuel locataire de l'Elysée n'ignore pas qu'il peut compter sur sa majorité pléthorique de godillots,il fera donc quelques concessions symboliques pour faire tomber la cfdt de son côté et jouera la lassitude de l'opinion et le pourrissement de la grève ce qui lui donne de sérieuses chances de remporter son duel face aux grévistes et aux syndicats.