En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

02.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

03.

Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

07.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 9 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 9 heures 59 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 11 heures 29 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 15 heures 23 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 16 heures 27 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 16 heures 45 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 17 heures 4 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 17 heures 30 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 18 heures 26 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 18 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 9 heures 47 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 10 heures 47 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 12 heures 34 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 15 heures 54 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 16 heures 32 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 17 heures 2 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 17 heures 25 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 18 heures 9 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 18 heures 38 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 19 heures 12 min
© AFP
© AFP
Bad news ?

Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe

Publié le 11 décembre 2019
Edouard Philippe a dévoilé ce mercredi matin les grands axes de la réformes des retraites. En voici les points principaux.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Philippe a dévoilé ce mercredi matin les grands axes de la réformes des retraites. En voici les points principaux.

Comme prévu, Edouard Philippe a présenté en détail, ce mercredi matin, le contenu de la réforme des retraites. Durant un discours d'une heure, le Premier ministre a précisé le fond de la réforme, son calendrier et les enjeux à venir pour les Français. Jusqu'à présent la teneur de la réforme était inconnue, et les syndicats n'ont guère été soulagés par les annonces du chef du gouvernement. La grève en cours depuis jeudi 5 décembrre devrait donc se poursuivre et peut être même se durcir.

Fin des régimes spéciaux et instauration d'un régime universel

Si plusieurs axes centraux à la réforme on été évoqué par le Premier ministre, l'un des points principaux reste la fin des régimes spéciaux et le lancement d'un régime universel. Dès les premières minutes de son discours, Edouard Philippe a affirmé  que"le temps du système universel est venu" et que par conséquent "celui des régimes spéciaux s’achève". Face aux critiques qui ont été adressées à la majorité par ses adversaires politiques, Edouard Philippe a soutenue que "l’ambition d'universalité" tel qu'elle est "portée par le gouvernement est une ambition de justice sociale. Nous ne stigmatisons personne (...) Il n'y aura ni vainqueur, ni vaincu". Avec la mise en place d'un système universel viendra également la mise en place d'un système à points, lequel sera fixé par les partenaires sociaux sous "le contrôle du Parlement".

Une pension minimale de 1.000 euros garantie

Pour ce qui est des autres grandes lignes de la réforme, le Premier ministre a tenu à rassurer une nouvelle fois en affirmant que les Français nés avant 1975 "ne seront pas concernés par la réformes". La seule génération à intégrer pleinement le système universel sera celle née en 2014, pour les générations précédentes la "transition sera très progressive". Ainsi, d'après le chef du gouvernement "toute la partie de carrière effectuée jusqu'à 2025 donnera lieu à une retraite calculée sur les anciennes règles" dès lors "seules les années travaillées à partir de 2025 seront régies par le système universel".

Autre point crucial, l'âge de départ à la retraite ne sera pas reculé et demeure donc à 62 ans mais... un âge d'équilibre sera défini à 64 ans. Selon Edouard Philippe, l'idée est d'inciter les Français à travailler plus longtemps "sans les y forcer" dans le but d'atteindre l'âge d'équilobre -64 ans- en 2027. Enfin, le système des retraites réformé garantira "une pension minimale de 1.000 euros net par mois pour une carrière complète au SMIC". Une mesure qui selon le Premier ministre "permettra de mieux protéger les Français les plus fragiles, qui sont de fait trop souvent les oubliés du système".

Le calendrier de la réforme a également été dévoilé, "le projet de loi sera soumis au conseil des ministres le 22 janvier prochain et discuté au Parlement fin février".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
spiritucorsu
- 13/12/2019 - 19:25
Clo-ette
Bien dit,on n'a pas fini de déguster mais aussi de trinquer.Si on laisse faire le monarque président, on finira en blocs de foie gras pour gaver la macronie pour Noël.Cdt.
clo-ette
- 13/12/2019 - 11:02
@spiritucorsu
bien d'accord, et l'expression boite de Pandore est pertinente . On n'a pas fini de déguster les joies de la Macronie !
spiritucorsu
- 12/12/2019 - 14:06
Sans avoir l'air...
Sans en avoir l'air,avec sa sa réforme confiscatoire sur les retraites,l'homme à tout faire de l'actuel locataire de l'Elysée vient de dynamiter le pacte social issu de l'après guerre,anéantissant au passage tous les garde fous érigés à cette époque avec sagesse qui garantissaient vaille que vaille la paix sociale et civile dans le pays.Car même si l'équilibre en était précaire,c'est bien ce tacite partage du "gâteau" entre défavorisés,classe moyenne et une oligarchie repue,ce modus vivendi qui permettait aux uns tous les excès quand les autres étaient obligés de se contenter des miettes dont de minables retraites pour le plus grand nombre comptaient pour l'essentiel dans ce cynique partage.Pour des raisons d'ego personnel et de tiroir caisse ,et selon les désirs voraces et imbéciles de la macronie une boîte de Pandore vient d'être ouverte dont on s'apercevra bientôt que les problèmes de comptes d'apothicaires ou de prestige du monarque président ne sont rien à côté de la machine à broyer le pays qu'il vient d'activer aujourd'hui.