En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
ça vient d'être publié
light > Insolite
L'habit ne fait pas le moine
Elle simule un voyage à Bali depuis Ikea
il y a 5 heures 37 min
pépites > International
La gestion politique du Coronavirus
Un avocat chinois arrêté pour avoir critiqué la gestion de l'épidémie par les autorités
il y a 6 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Le fantôme d'Aziyade" de Pierre Loti : Quête initiatique, nostalgique et fascinante sur les rives de l'amour et du Bosphore

il y a 8 heures 48 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 12 heures 16 min
décryptage > Politique
Honneur au courage malheureux

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

il y a 13 heures 46 sec
décryptage > Economie
Jalousie

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite : le secteur de l‘assurance fait le pari d’être moins cher et plus efficace que la sécurité sociale ...

il y a 14 heures 1 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 15 heures 46 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 1 jour 7 heures
pépites > International
Le Camp des saints
La population grecque redoute l'invasion migratoire
il y a 6 heures 1 sec
pépites > Politique
Nouveau rebondissement
La compagne de Piotr Pavlenski mise en examen
il y a 6 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline : Un portrait inattendu, saisissant et remarquable de Rudyard Kipling

il y a 9 heures 17 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 12 heures 33 min
décryptage > Religion
Pas d'amalgames

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

il y a 13 heures 51 sec
décryptage > Politique
Pas d'union à l'horizon

Municipales : Marine Le Pen maintient sa fervente opposition à l’union (locale) des droites

il y a 13 heures 40 min
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 15 heures 18 min
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 1 jour 6 heures
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 1 jour 7 heures
© PASCAL PAVANI / AFP
© PASCAL PAVANI / AFP
Mortalité sur les routes

Sécurité routière : le gouvernement va déployer 1.200 radars tourelles d’ici à la fin de l'année 2020

Publié le 01 novembre 2019
De nouveaux radars tourelles vont être déployés en France dans les prochains mois. Cette décision intervient après les nombreuses dégradations.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De nouveaux radars tourelles vont être déployés en France dans les prochains mois. Cette décision intervient après les nombreuses dégradations.

Le gouvernement a l'intention de déployer 1.200 radars tourelles d'ici à la fin de l'année 2020. Ces appareils enregistrent beaucoup plus d’infractions. Ils sont capables de déceler l'utilisation du téléphone au volant ou bien encore des feux non respectés. Ils sont supposés être plus résistants. Ils sont positionnés sur des mâts de quatre mètres de haut. Ces radars sont normalement plus difficiles à dégrader en raison de leur hauteur.

Cette information sur le nombre de radars tourelles prochainement déployés à travers l’Hexagone a été communiquée par le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe. De 150 à 200 radars tourelles sont déjà en service sur les routes à trvaers le pays. 

Emmanuel Barbe a détaillé le processus d’installation auprès de nos confrères du Parisien

"Notre objectif est d’en déployer 400 à 450 d’ici à la fin 2019. Et 1 200 à fin 2020". 

Leur installation doit permettre de compenser les destructions de radars survenues ces derniers mois. Christophe Castaner avait indiqué en juillet que 75% du parc de radars avaient été endommagés en plein mouvement des Gilets jaunes. 

Ces dégradations auraient engendré un manque à gagner en contraventions. En août, la Sécurité routière a estimé ce chiffre des pertes à 300 millions d’euros depuis novembre 2018.

Emmanuel Barbe a également annoncé l’extension de l’expérience menée en Normandie. Des radars mobiles embarqués sont gérés par des entreprises privées. Ce dispositif va être appliqué dans trois nouvelles régions: le Centre-Val de Loire, les Pays de la Loire et la Bretagne. Un total de soixante nouveaux véhicules vont circuler avec des radars embarqués. Les entreprises choisies par l’Etat "commenceront l’installation des opérations en janvier".

Vu sur : Le Parisien
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 07/11/2019 - 14:39
Enfin une bonne nouvelle!
Il faut espérer que les recettes apportées par ces magnifiques machines seront suffisantes pour accueillir, soigner, nourrir, loger et donner enfin du travail aux 400.000 nouveaux immigrés que nous aurons eu le chance de compter cette année. Je ne sais pas si ces recettes seront suffisantes pour financer les effets du prochain rapprochement familial mais c'est déjà un grand pas en avant.
Anouman
- 02/11/2019 - 19:08
Tourelles
Il vaudrait mieux inventer un radar qui identifie les racailles qui attaquent la police et les pompiers ou mettent le feu aux bâtiments publics. Mais curieusement, dans ce domaine il y a un réel manque d'imagination ou plutôt de volonté. Il n'y a guère que l'automobiliste qui est consciencieusement observé, dûment taxé et puni sans faiblesse.
spiritucorsu
- 02/11/2019 - 18:37
Une société anxiogène
Les trois précédents intervenants ont très bien résumé la situation d'un état devenu partial manipulateur et dont l'action répressive frappe toujours les mêmes à savoir ceux qui travaillent ou qui ont tout simplement le malheur d'être solvables et qui ne fait quasiment rien quand il s'agit d'éradiquer l'islamisme meurtrier et destructeur et ses viviers d'intégristes radicaux.La société française est devenu terriblement anxiogène avec son terrorisme endémique,son chômage de masse,son spectre du réchauffement climatique martelé jusqu'à ad nauseum par les médias et ses scandales sanitaires à répétition.A ce superbe tableau,d'une société que nos dirigeants voudraient nous faire croire apaisée s' ajoute une répression routière féroce véritable prédation qui concerne essentiellement les petits excès de vitesse,ce qui démontre bien que le souci principal n'est pas la sécurité,mais le business,et comme cela rapporte,là on met les moyens.Nos concitoyens arrivent donc pour une grande partie à vivre dans la peur,la peur engendre souvent la soumission,de quoi ravir le monarque président et son premier sinistre.