En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

06.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

07.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 11 min 50 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 1 heure 57 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 4 heures 47 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 5 heures 18 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 5 heures 52 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 6 heures 33 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 7 heures 23 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 7 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 1 heure 42 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 2 heures 15 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 3 heures 41 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 4 heures 17 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 5 heures 14 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 6 heures 45 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 7 heures 30 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 7 heures 56 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Elysée

Grève du 5 décembre et réforme des retraites : Emmanuel Macron affirme qu'il n'aura "aucune faiblesse"

Publié le 28 octobre 2019
Emmanuel Macron a accordé un entretien à RTL. Le président de la République a notamment tenu à afficher sa fermeté sur le dossier des retraites.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Macron a accordé un entretien à RTL. Le président de la République a notamment tenu à afficher sa fermeté sur le dossier des retraites.

Le président de la République s'est confié au micro de RTL ce lundi 28 octobre dans le cadre d'un entretien diffusé dans la matinée. Emmanuel Macron a tenté de faire le bilan de son mandat :

"J'ai compris, pris sur moi, et ce que je veux faire maintenant, ce n'est absolument pas d'arrêter les transformations et la vision que je porte. Il y aura toujours des gens qui seront contre, c'est normal, qui ne veulent pas entendre et qui s'opposeront.  (...) Je crois pour moi le fruit de ces deux années et demi de présidence, c’est à la fois une expérience qui s’est installée (...) mais aussi la volonté chevillée au corps de ne rien perdre de l’énergie vitale, de la volonté de transformation que j’ai. Donc ça me donne énormément de courage de détermination, avec beaucoup plus de patience, d’écoute et de respectJ’ai pas de regrets ou de remords c’est pas mon tempérament mais je suis convaincu que le temps passe formidablement vite, et donc on n'a pas le droit de le perdre".

Emmanuel Macron a affirmé qu'il n'aurait "aucune forme de faiblesse ou de complaisance" face aux mobilisations contre sa réforme des retraites. Le président de la République souhaite mener son projet à son terme même s'il devait le rendre "impopulaire" : 

"Je veux aller au bout de cette réforme, je pense qu'elle est nécessaire pour le pays, donc je la défendrai. Il faut donner du temps à la transition. Est-ce qu'on peut tout bousculer du jour au lendemain ? Non (...). Ce qu'il faut gérer, c'est l'angoisse des gens". 

Emmanuel Macron souhaite transformer le système actuel en un système universel par points. Une première journée de grève interprofessionnelle est prévue pour le 5 décembre prochain. 

Le président de la République a aussi promis de "remettre des moyens" pour les urgences "parce qu'il faut qu'on réponde à la souffrance du personnel de santé". 

Emmanuel Macron a abordé également la question du communautarisme lors de cet entretien : 

"Notre sujet aujourd’hui c’est d’identifier les personnes qui sont radicalisées. Il y a une deuxième lutte essentielle que je ne confonds pas avec la première, qui est la lutte contre le communautarisme. Cette lutte contre le communautarisme, contre l’Islam politique, je serai intraitable. Mais on confond les sujets, les gens ne veulent pas que je parle de laïcité, mais d'islam. (...) Dans certains quartiers, il y a un séparatisme qui s'est installé, c'est-à-dire la volonté de ne plus être dans la République, et au nom d'une religion, l'islam, en la dévoyant. [Dans] cette lutte contre le communautarisme, contre l'islam politique, je serai intraitable. Je vais continuer ce travail, mais il doit d'abord se faire à bas bruit parce qu'on a souvent échoué".

Des annonces interviendront "dans les semaines qui suivent". Emmanuel Macron ne souhaite pas "céder à la précipitation" sur ce sujet sensible, afin de ne pas participer à une "sorte de confusion collective" entre terrorisme et islam. 

Vu sur : RTL
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
patviro1
- 29/10/2019 - 23:36
macron le matamore
le roi des camelots .....
diarhées verbales......
moi je moi je moi je .....


UN MEGALO UN MYTHO UN INCOMPETENT UN DIVISEUR DU PAYS

spiritucorsu
- 28/10/2019 - 19:01
On ne badine pas avec la volonté divine(suite et fin.)
Pour ce qui est de l'islamisme et du communautarisme,le refrain n'est pas tout à fait le même,les échéances électorales approchant,il faut donc ratisser plus large quitte à chasser sur les terres du R.N..Notre bon prince essaye à cette occasion de nous refaire le coup du karcher,même si la ficelle est un peu usée,tant elle a déjà servi,mais quand la pénurie d'électeurs devient préoccupante,on fait flèche de tout bois.D'ailleurs le karcher en question ressemble plus en l'occurrence à un pistolet à eau ,tant notre bon prince s'entoure de précautions verbales dans ses annonces.La fermeté,on l'a bien compris,cela sera donc pour les retraités présents et futurs quant à la lutte contre les deux cancers qui rongent le pays (islamisme et communautarisme),elle restera un voeu pieux,un effet d'annonce.Encore une fois ,la montagne macronienne aura accouchée d'une souris.
spiritucorsu
- 28/10/2019 - 18:35
On ne badine pas avec la volonté divine.
Le monarque président montre ses muscles,sans doute aiguillonné par l'oligarchie qui tire les ficelles de la marionnette et qui toujours plus avide de richesses et de profits voit son futur radieux dans l'appauvrissement des autres.Les retraités présents et futurs seront donc sacrifiés sur l'autel du veau d'or seule et unique religion de cette caste et leur avenir sera celui de la pauvreté.Quand on assure que l'on sera sans faiblesse,cela signifie que la décision est déjà prise ,actée,et que le dialogue ne sera au mieux qu'un cache sexe destiné à masquer l'absence de débat démocratique.Pour Jupiter,seule compte la volonté divine et on ne badine pas avec.Les retraités présents et futurs sont donc priés instamment de rentrer dans les rangs,circulez,il n'y a rien à voir!