En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 21 min 10 sec
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 12 heures 43 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 15 heures 24 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 17 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 18 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 18 heures 51 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 19 heures 50 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 22 heures 35 sec
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 22 heures 32 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 31 min 55 sec
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 15 heures 5 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 16 heures 10 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 17 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 18 heures 42 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 19 heures 4 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 20 heures 15 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 21 heures 40 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 22 heures 31 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 22 heures 52 min
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Immigration

Lancement du débat à l'Assemblée nationale sur la politique migratoire

Publié le 07 octobre 2019
Edouard Philippe et différents ministres s'expriment à l'Assemblée nationale sur la question de l'immigration et sur la politique migratoire du gouvernement. Ce débat avait été annoncé en avril dernier par le président de la République.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Philippe et différents ministres s'expriment à l'Assemblée nationale sur la question de l'immigration et sur la politique migratoire du gouvernement. Ce débat avait été annoncé en avril dernier par le président de la République.

Le débat sur l'immigration s'est ouvert ce lundi 7 octobre à l'Assemblée nationale. 

18h20 : Le député LR Guillaume Larrivé s'est aussi exprimé dans le cadre du débat organisé ce lundi : 

"Notre nation a le devoir de rompre avec des décennies d'hésitation. Il y a urgence. Le 21e siècle expose la France au chaos migratoire. Pour que la France resta la France, nous devons reprendre le contrôle".

Guillaume Larrivé souhaite que les "demandes d'asile" soient "refusées par principe" lorsqu'elles viennent des pays démocratiques. 

17h50 : A la tribune de l'Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé et critiqué la volonté du gouvernement de remettre le thème de l'immigration au cœur des débats. Il a évoqué une "opération de propagande".

"Quel est le bilan de toutes ces mesures ? (...) On ne sait pas, personne ne le saura. Si vous y revenez, c'est que le bilan est mauvais."

Jean-Luc Mélenchon estime que le gouvernement injecte "une dose de poison, de méfiance et de discorde dans les veines du pays".  Il a accusé Emmanuel Macron et Edouard Philippe d'avoir "attisé" la "braise" de l'immigration. 

17h : Agnès Buzyn débute son discours. 

La ministre a évoqué le dossier du coût de l'AME qui représente "848 millions d'euros en 2018 avec une hausse de 6% par rapport à 2017". Ces chiffres sont liés à une augmentation du coût des soins pris en charge notamment. Une mission va être lancée. Un plan de lutte contre les fraudes sera mis en place.   

"Le niveau de prise en charge pour les personnes en situation irrégulière est moins important que les assurés en situation régulière. Les frais de cure thermale, les actes de PMA et les médicaments remboursés à 15% ne sont pas remboursés par l'AME. Les frais dentaires ou optiques ne sont pas pris en charge par l'AME. Les soins esthétiques ne sont pas pris en charge par l'AME".

La ministre de la Santé s'est exprimée sur la question de l'immigration et de la santé : 

"L'immigration est multiple, elle a des causes diverses.Une Europe qui sait maîtriser les flux, ce sont des États membres qui accueillent mieux. Il en va de notre humanité. L'accès aux droits fondamentaux est un pilier essentiel. (...) Notre couverture maladie ne dépend pas de notre emploi. Cette protection est accessible quelle que soit la nationalité de l'assuré. Elle inclut les titulaires de titres de séjour, les réfugiés, les demandeurs d'asile. On ne laisse pas des personnes périr si elles n'ont pas le bon tampon. C'est une question d'humanité, d'un serment prêté".

16h42 : Christope Castaner s'exprime à l'Assemblée nationale dans le cadre du débat sur la politique migratoire.

Christophe Castaner a communiqué des chiffres de l'immigration légale avec 256.000 entrées régulières en 2018 (90.000 par l'immigration familiale, 83.000 étudiants, 33.000 personnes pour des motifs économiques). 

"Nous avons doublé le nombre d'heures de français. (...) Les moyens budgétaires ont été portés en deux ans à des niveaux sans précédent !"

Le ministre de l'Intérieur a aussi évoqué l'idée de "l'orientation directive" des demandeurs d'asile. 

16h30 : Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, s'est exprimé après le Premier ministre Edouard Philippe. Il a souligné la "singularité française" des demandes d'asiles en France, plus élevées que dans le reste de l'Union européenne. La France est néanmoins "loin d'être la première destination des demandeurs d'asile" proportionellement à sa population.

"Personne ne quitte de gaieté de cœur son pays et les siens pour traverser la méditerranée sur une embarcation de fortune".

16h: Le Premier ministre Edouard Philippe s'est exprimé en premier dans le cadre du lancement du débat à l'Assemblée nationale sur la politique migratoire. 

"Depuis deux ans, nous menons une politique d'immigration sans coups de menton et sans naïveté (...) Nous devons aujourd'hui assurer le triomphe de la conception républicaine ouverte de la Nation, celle qui assure des droits pour chacun et qui fait accepter des devoirs pour tous."

Edouard Philippe a dressé un état des lieux : 

"Le système français d'asile est aujourd'hui saturé (...) En 2018, la France a enregistré le record de 123.000 demandes d'asile, soit une augmentation de 22% par rapport à l'année précédente, alors que dans le même temps le nombre de demandes baissait de 10% dans le reste de l'Europe". 

Edouard Philippe a écarté les "fausses solutions" en critiquant la théorie de l'immigration "de remplacement", "un vocable d'une laideur certaine qui fait appel aux ressorts les plus détestables du complotisme". Edouard Philippe a également reconnu qu'il existait des "dérives communautaires" dans notre pays.

Le Premier ministre a indiqué qu'il ne fermait pas la porte pour le débat sur la question des quotas de migrants. 

"Je n'ai pas peur de réfléchir à l'idée de quotas."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires