En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

04.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

07.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Plan de relance

Le gouvernement contaminé par le virus du micro-management

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Economie
Soutien face à la crise

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

il y a 3 heures 10 min
décryptage > Economie
Crise économique

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

il y a 3 heures 43 min
décryptage > France
Polarisation du débat

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

il y a 4 heures 24 min
décryptage > Politique
Zombie qui s’ignore

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

il y a 4 heures 56 min
pépite vidéo > Economie
Plan de soutien "massif"
Soutien au secteur automobile : retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron
il y a 18 heures 37 min
Relance de la consommation
Le Printemps Haussmann à Paris va pouvoir rouvrir ses portes suite à une décision de justice
il y a 20 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mandela, une philosophie en actes" de Jean-Paul Jouary : un essai intéressant qui appelle néanmoins pas mal de réserves…

il y a 21 heures 52 min
pépites > Politique
"Agir ensemble"
Création d’un 10e groupe politique, situé dans la majorité, à l’Assemblée nationale
il y a 22 heures 28 min
pépites > High-tech
Atout contre le virus
StopCovid : la Cnil autorise l’application de traçage pour lutter contre le coronavirus
il y a 23 heures 43 min
décryptage > France
Hexagone

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Société
Univers cauchemardesques

Pourquoi les oeuvres dystopiques déprimantes attirent tant de gens par temps de pandémie ?

il y a 3 heures 32 min
décryptage > Politique
Des hommes, des vrais !

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

il y a 4 heures 4 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron se réinvente en ministre de l’Industrie très gaullien… dans un environnement concurrentiel totalement différent

il y a 4 heures 43 min
light > People
"Cauchemar"
Le ténor Andrea Bocelli révèle avoir été atteint par le coronavirus
il y a 17 heures 26 min
pépites > Economie
"Se battre pour l’emploi et l’industrie"
Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques
il y a 19 heures 37 min
pépites > Santé
Immunité
Coronavirus : les malades faiblement atteints pourraient être immunisés, selon une nouvelle étude
il y a 20 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’empreinte du dieu" (Tome 4 de la saga "Gens du Nord") de Maxence Van der Meersch : cet été 2020 marchez en Flandres dans les empreintes du dieu

il y a 22 heures 7 min
pépites > Politique
Bataille pour Paris
LREM : Agnès Buzyn annonce qu'elle est toujours candidate pour le second tour des municipales à Paris
il y a 23 heures 5 min
pépite vidéo > International
Menace pour les récoltes
L’Inde fait face à une invasion de criquets
il y a 1 jour 13 min
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Immigration

Lancement du débat à l'Assemblée nationale sur la politique migratoire

Publié le 07 octobre 2019
Edouard Philippe et différents ministres s'expriment à l'Assemblée nationale sur la question de l'immigration et sur la politique migratoire du gouvernement. Ce débat avait été annoncé en avril dernier par le président de la République.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Philippe et différents ministres s'expriment à l'Assemblée nationale sur la question de l'immigration et sur la politique migratoire du gouvernement. Ce débat avait été annoncé en avril dernier par le président de la République.

Le débat sur l'immigration s'est ouvert ce lundi 7 octobre à l'Assemblée nationale. 

18h20 : Le député LR Guillaume Larrivé s'est aussi exprimé dans le cadre du débat organisé ce lundi : 

"Notre nation a le devoir de rompre avec des décennies d'hésitation. Il y a urgence. Le 21e siècle expose la France au chaos migratoire. Pour que la France resta la France, nous devons reprendre le contrôle".

Guillaume Larrivé souhaite que les "demandes d'asile" soient "refusées par principe" lorsqu'elles viennent des pays démocratiques. 

17h50 : A la tribune de l'Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé et critiqué la volonté du gouvernement de remettre le thème de l'immigration au cœur des débats. Il a évoqué une "opération de propagande".

"Quel est le bilan de toutes ces mesures ? (...) On ne sait pas, personne ne le saura. Si vous y revenez, c'est que le bilan est mauvais."

Jean-Luc Mélenchon estime que le gouvernement injecte "une dose de poison, de méfiance et de discorde dans les veines du pays".  Il a accusé Emmanuel Macron et Edouard Philippe d'avoir "attisé" la "braise" de l'immigration. 

17h : Agnès Buzyn débute son discours. 

La ministre a évoqué le dossier du coût de l'AME qui représente "848 millions d'euros en 2018 avec une hausse de 6% par rapport à 2017". Ces chiffres sont liés à une augmentation du coût des soins pris en charge notamment. Une mission va être lancée. Un plan de lutte contre les fraudes sera mis en place.   

"Le niveau de prise en charge pour les personnes en situation irrégulière est moins important que les assurés en situation régulière. Les frais de cure thermale, les actes de PMA et les médicaments remboursés à 15% ne sont pas remboursés par l'AME. Les frais dentaires ou optiques ne sont pas pris en charge par l'AME. Les soins esthétiques ne sont pas pris en charge par l'AME".

La ministre de la Santé s'est exprimée sur la question de l'immigration et de la santé : 

"L'immigration est multiple, elle a des causes diverses.Une Europe qui sait maîtriser les flux, ce sont des États membres qui accueillent mieux. Il en va de notre humanité. L'accès aux droits fondamentaux est un pilier essentiel. (...) Notre couverture maladie ne dépend pas de notre emploi. Cette protection est accessible quelle que soit la nationalité de l'assuré. Elle inclut les titulaires de titres de séjour, les réfugiés, les demandeurs d'asile. On ne laisse pas des personnes périr si elles n'ont pas le bon tampon. C'est une question d'humanité, d'un serment prêté".

16h42 : Christope Castaner s'exprime à l'Assemblée nationale dans le cadre du débat sur la politique migratoire.

Christophe Castaner a communiqué des chiffres de l'immigration légale avec 256.000 entrées régulières en 2018 (90.000 par l'immigration familiale, 83.000 étudiants, 33.000 personnes pour des motifs économiques). 

"Nous avons doublé le nombre d'heures de français. (...) Les moyens budgétaires ont été portés en deux ans à des niveaux sans précédent !"

Le ministre de l'Intérieur a aussi évoqué l'idée de "l'orientation directive" des demandeurs d'asile. 

16h30 : Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, s'est exprimé après le Premier ministre Edouard Philippe. Il a souligné la "singularité française" des demandes d'asiles en France, plus élevées que dans le reste de l'Union européenne. La France est néanmoins "loin d'être la première destination des demandeurs d'asile" proportionellement à sa population.

"Personne ne quitte de gaieté de cœur son pays et les siens pour traverser la méditerranée sur une embarcation de fortune".

16h: Le Premier ministre Edouard Philippe s'est exprimé en premier dans le cadre du lancement du débat à l'Assemblée nationale sur la politique migratoire. 

"Depuis deux ans, nous menons une politique d'immigration sans coups de menton et sans naïveté (...) Nous devons aujourd'hui assurer le triomphe de la conception républicaine ouverte de la Nation, celle qui assure des droits pour chacun et qui fait accepter des devoirs pour tous."

Edouard Philippe a dressé un état des lieux : 

"Le système français d'asile est aujourd'hui saturé (...) En 2018, la France a enregistré le record de 123.000 demandes d'asile, soit une augmentation de 22% par rapport à l'année précédente, alors que dans le même temps le nombre de demandes baissait de 10% dans le reste de l'Europe". 

Edouard Philippe a écarté les "fausses solutions" en critiquant la théorie de l'immigration "de remplacement", "un vocable d'une laideur certaine qui fait appel aux ressorts les plus détestables du complotisme". Edouard Philippe a également reconnu qu'il existait des "dérives communautaires" dans notre pays.

Le Premier ministre a indiqué qu'il ne fermait pas la porte pour le débat sur la question des quotas de migrants. 

"Je n'ai pas peur de réfléchir à l'idée de quotas."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires