En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

07.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 34 min 36 sec
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 1 heure 21 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 3 heures 22 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 4 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 6 heures 25 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 6 heures 47 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 7 heures 19 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 8 heures 1 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 57 min 6 sec
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 2 heures 10 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 3 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 4 heures 47 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 5 heures 46 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 6 heures 30 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 7 heures 1 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 7 heures 25 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 8 heures 43 sec
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 8 heures 22 min
© LUCAS BARIOULET / AFP
© LUCAS BARIOULET / AFP
Mobilisation

Gilets jaunes : 163 interpellations à Paris, des black blocs ont perturbé la manifestation pour le climat

Publié le 21 septembre 2019
Les Gilets jaunes se sont mobilisés ce samedi 21 septembre à travers l'Hexagone. Le dispositif de sécurité déployé à Paris a été renforcé. 163 personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre dans les rues de la capitale. Des black blocs sont venus perturber la marche pour le climat.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Gilets jaunes se sont mobilisés ce samedi 21 septembre à travers l'Hexagone. Le dispositif de sécurité déployé à Paris a été renforcé. 163 personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre dans les rues de la capitale. Des black blocs sont venus perturber la marche pour le climat.

Les Gilets jaunes se sont mobilisés pour une 45e journée d'action à Paris ce samedi 21 septembre. 

Des marches pour le climat étaient également organisées dans de nombreuses villes en France. Des black blocs se sont infiltrés dans le cortège parisien et des incidents ont éclaté avec les forces de l'ordre. Certains commerces ont été dégradés et du mobilier urbain a été incendié. 

Le parquet a annoncé que 99 personnes ont été placées en garde à vue après les heurts lors de la marche sur le climat. Au total, 163 personnes ont été interpellées, d’après des chiffres communiquées par la préfecture de police.

16.000 personnes ont été comptabilisées à la marche pour le climat. Les organisateurs ont annoncé le chiffre de 50.000 participants. 6.000 personnes ont également défilé contre la réforme des retraites.

Selon le cabinet d'études Occurence, positionné au niveau du 125 boulevard Saint-Michel à Paris, 15.200 personnes ont défilé dans le cadre de la marche pour le climat. La manifestation a été arrêtée pendant près d'une heure à cause des heurts et des incidents provoqués par la présence des black blocs. 

Des manifestants pour le climat ont déployés trois banderoles sur deux ponts se faisant face, sur la Seine, à Paris. Sur la première, sur la passerelle Simone de Beauvoir, le message suivant était visible : "Macron: polluter of the Earth", soit "Macron : pollueur de la Terre". En face, sur le pont de Tolbiac, deux autres banderoles ont été déployées avec les messages suivants : "Pollueurs irresponsables il est temps de payer" et "climat, social : mêmes responsables même combat".

Sur le pont de Tolbiac quelques dizaines de militants se sont assis et ont bloqué la circulation

Des incidents ont également été signalés dans le parc de Bercy. Les forces de l'ordre sont intervenues. De nombreux gaz lacrymogènes ont été tirés. 

17h15 : Les organisateurs de la marche pour le climat ont dévoilé les chiffres de la mobilisation. Ils ont recensé 38.000 personnes à Paris, 15.000 à Lyon (5.000 selon la préfecture), 10.000 à Grenoble et 5.000 à Strasbourg.

La préfecture a annoncé que 152 personnes ont été interpellées, à 17 heures. Selon ce nouveau bilan, 302 personnes ont également été verbalisées dans les périmètres interdits de la capitale. 

17h : De nouveaux affrontements entre les forces de l'ordre et des manifestants ont éclaté dans le XIIIe arrondissement de Paris, avenue des Gobelins. Selon Le Figaro, des pompiers sont intervenus pour éteindre des barricades éphémères, principalement constituées de poubelles enflammées.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d'État Laurent Nuñez, suivent la situation depuis la place Beauvau. 

D'après des informations de BFMTV, un capitaine de police se trouve parmi les personnes interpellées par les forces de l'ordre. Hors service et en tenue civile, il a été interpellé pour "outrage et rébellion". 

En dehors de Paris, les marches pour le climat se sont déroulées dans le calme. 

16h: Les organisations Greenpeace et Youth for Climate appellent à quitter la manifestation parisienne face aux violences. 

La préfecture de police de Paris a annoncé avoir procédé à 137 interpellations à 16h, et à 224 verbalisations sur les périmètres interdits.

Après avoir été stoppé durant plusieurs minutes par les forces de l'ordre, suite à la formation du black bloc boulevard Saint-Michel, le cortège a pu repartir. La marche se dirige vers la place d'Italie.

La préfecture a précisé qu'environ "1 000 individus à risques issus de l'ultra gauche" et des "ultras jaunes" se sont infiltrés dans la Marche pour le climat. 

Sur le boulevard Saint-Michel, une banque a été ciblée par des manifestants. Des scooters ont été utilisés pour former une barricade. Ils ont été incendiés.

15h : Des marches pour le climat sont également organisées dans de nombreuses villes en France comme à Nancy, Toulouse ou Montbéliard. 

Le président de la République avait lancé un appel au calme à l'occasion du lancement des Journées du patrimoine ce vendredi. 

14h30 : La préfecture de Police de Paris a annoncé via un tweet à 14h30 qu'"un black bloc se constitue au sein de la marche pour le climat". Elle appelle les manifestants à se désolidariser des groupes violents et à laisser les forces de l'ordre intervenir. La marche pour le climat s'est élancée à 14h du jardin du Luxembourg.

Les premiers incidents ont éclaté avec la présence de black blocs. Des commerces, des abribus et des établossements bancaires ont été pris pour cible et dégradés à Paris. Une foule d'une centaine de personnes a également été dispersée sur les Champs-Elysées par la police. La situation est également tendue sur le Boulevard Saint-Michel. 

Le Président de la République suit très attentivement l'évolution de la situation, selon l'Elysée.  

A 13h30, 48 personnes ont été placées en garde à vue. 

13h30 : La journée de ce samedi 21 septembre est marquée par de nombreuses manifestations avec des marches pour le climat, des rassemblements contre la réforme des retraites, la 45e semaine de mobilisation des Gilets jaunes ou encore les Journées du patrimoine.

D'après un nouveau bilan à 14h, La préfecture de police a indiqué que 123 personnes avaient été interpellées en marge des rassemblements des Gilets jaunes. A 11h30, 1.249 contrôles avaient été effectués. 174 personnes ont été verbalisées. 

Le dispositif sécuritaire est similaire à celui du 1er mai avec 7.500 membres des forces de l'ordre déployés à Paris. 

De nombreux groupes de Gilets jaunes ont appelé à se mobiliser massivement ce samedi.

Les autorités craignent des débordements en marge de la manifestation. 

La Marche pour le climat et la justice sociale se déroule également ce samedi à Paris entre le jardin du Luxembourg et le parc de Bercy, suite à l'appel de nombreuses ONG.

Des monuments ont été fermés ce samedi comme l'Arc de Triomphe ou l'Assemblée nationale. Ces lieux étaient habituellement ouverts dans le cadre des Journées du patrimoine. 

Vu sur : Franceinfo
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 22/09/2019 - 09:08
Pourquoi ne pas dire, comme pour les
Gilets Jaunes, que ceux qui manifestent pour le Climat sont des violents et des casseurs. Très souvent, on a volontairement mis les Black blocs et les GLJ dans le même sac pour discréditer ces derniers.
J'accuse
- 21/09/2019 - 18:52
Ils marchent contre "en marche"
Croient-ils vraiment que c'est en marchant dans la rue que la météo va davantage leur convenir ? Pourquoi pas la danse de la pluie ?
On sait aussi que les gouvernements ne savent réagir que d'une seule façon: en augmentant les taxes. C'est ça qu'ils veulent ?