En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

07.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
light > Justice
Témoignages
Affaire Epstein : un appel à témoins international a été lancé afin de retrouver d'éventuelles victimes
il y a 4 heures 13 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : arrestation de deux nouveaux suspects liés à l'ultra-droite
il y a 5 heures 11 min
pépites > Environnement
Tri des déchêts
La décharge géante chinoise de Xi'an atteint déjà ses limites avec 25 ans d'avance
il y a 6 heures 1 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 14 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlantico Culture

"Le Mur des cons, le vrai pouvoir des juges" de Philippe Bilger : les dérives de la justice dénoncées dans un essai revigorant

il y a 8 heures 17 min
pépite vidéo > Terrorisme
Coopération internationale
La Turquie poursuit sa politique d'expulsions de djihadistes
il y a 10 heures 30 min
décryptage > Politique
Sondages

Cette volatilité croissante de l'électorat qui renforce le risque de crise sociale

il y a 12 heures 10 min
décryptage > Education
Comme les chemises brunes…

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

il y a 12 heures 56 min
décryptage > Media
France Télévisions

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

il y a 13 heures 28 min
décryptage > High-tech
Maîtres des données personnelles

Ce que Margrethe Vestager ne semble pas comprendre à la phase 2 de la conquête du monde par les GAFAM

il y a 14 heures 8 min
pépites > Justice
Derniers mystères
Chokri Wakrim, témoin-clé dans l'affaire Benalla, pourrait livrer des informations sur un deuxième coffre-fort et souhaiterait être entendu par la justice
il y a 4 heures 43 min
pépite vidéo > Europe
Patience
Venise : les digues pour protéger la ville ne seront pas opérationnelles avant 2021
il y a 5 heures 37 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Éclatement des positions kurdes en Syrie : une aubaine pour l’État islamique ?
il y a 6 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La famille Ortiz" de jean-Philippe Daguerre : ce n’est pas un beau roman, mais c’est une belle histoire !

il y a 8 heures 9 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Mars regarde la Terre et quand les stylos écrivent l’heure : c’est l’actualité des montres aux premières neiges
il y a 10 heures 9 min
pépites > Social
Montoir-de-Bretagne
Les Gilets jaunes ont bloqué brièvement une usine chimique classée Seveso en Loire-Atlantique
il y a 11 heures 17 min
décryptage > Sport
Euro 2020

France - Moldavie : Olivier Giroud se rapproche du record de buts de Michel Platini... ou pas

il y a 12 heures 34 min
décryptage > Science
Espace

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Société
"Arabe de service", "nègre de maison" et autres joyeusetés

Pourquoi les militants qui traitent leurs adversaires issus de minorités de "native informant" ne sont ni démocrates, ni républicains

il y a 13 heures 55 min
décryptage > Social
Mesures fortes ?

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

il y a 14 heures 23 min
© LUCAS BARIOULET / AFP
© LUCAS BARIOULET / AFP
Mobilisation

Gilets jaunes : 163 interpellations à Paris, des black blocs ont perturbé la manifestation pour le climat

Publié le 21 septembre 2019
Les Gilets jaunes se sont mobilisés ce samedi 21 septembre à travers l'Hexagone. Le dispositif de sécurité déployé à Paris a été renforcé. 163 personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre dans les rues de la capitale. Des black blocs sont venus perturber la marche pour le climat.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Gilets jaunes se sont mobilisés ce samedi 21 septembre à travers l'Hexagone. Le dispositif de sécurité déployé à Paris a été renforcé. 163 personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre dans les rues de la capitale. Des black blocs sont venus perturber la marche pour le climat.

Les Gilets jaunes se sont mobilisés pour une 45e journée d'action à Paris ce samedi 21 septembre. 

Des marches pour le climat étaient également organisées dans de nombreuses villes en France. Des black blocs se sont infiltrés dans le cortège parisien et des incidents ont éclaté avec les forces de l'ordre. Certains commerces ont été dégradés et du mobilier urbain a été incendié. 

Le parquet a annoncé que 99 personnes ont été placées en garde à vue après les heurts lors de la marche sur le climat. Au total, 163 personnes ont été interpellées, d’après des chiffres communiquées par la préfecture de police.

16.000 personnes ont été comptabilisées à la marche pour le climat. Les organisateurs ont annoncé le chiffre de 50.000 participants. 6.000 personnes ont également défilé contre la réforme des retraites.

Selon le cabinet d'études Occurence, positionné au niveau du 125 boulevard Saint-Michel à Paris, 15.200 personnes ont défilé dans le cadre de la marche pour le climat. La manifestation a été arrêtée pendant près d'une heure à cause des heurts et des incidents provoqués par la présence des black blocs. 

Des manifestants pour le climat ont déployés trois banderoles sur deux ponts se faisant face, sur la Seine, à Paris. Sur la première, sur la passerelle Simone de Beauvoir, le message suivant était visible : "Macron: polluter of the Earth", soit "Macron : pollueur de la Terre". En face, sur le pont de Tolbiac, deux autres banderoles ont été déployées avec les messages suivants : "Pollueurs irresponsables il est temps de payer" et "climat, social : mêmes responsables même combat".

Sur le pont de Tolbiac quelques dizaines de militants se sont assis et ont bloqué la circulation

Des incidents ont également été signalés dans le parc de Bercy. Les forces de l'ordre sont intervenues. De nombreux gaz lacrymogènes ont été tirés. 

17h15 : Les organisateurs de la marche pour le climat ont dévoilé les chiffres de la mobilisation. Ils ont recensé 38.000 personnes à Paris, 15.000 à Lyon (5.000 selon la préfecture), 10.000 à Grenoble et 5.000 à Strasbourg.

La préfecture a annoncé que 152 personnes ont été interpellées, à 17 heures. Selon ce nouveau bilan, 302 personnes ont également été verbalisées dans les périmètres interdits de la capitale. 

17h : De nouveaux affrontements entre les forces de l'ordre et des manifestants ont éclaté dans le XIIIe arrondissement de Paris, avenue des Gobelins. Selon Le Figaro, des pompiers sont intervenus pour éteindre des barricades éphémères, principalement constituées de poubelles enflammées.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d'État Laurent Nuñez, suivent la situation depuis la place Beauvau. 

D'après des informations de BFMTV, un capitaine de police se trouve parmi les personnes interpellées par les forces de l'ordre. Hors service et en tenue civile, il a été interpellé pour "outrage et rébellion". 

En dehors de Paris, les marches pour le climat se sont déroulées dans le calme. 

16h: Les organisations Greenpeace et Youth for Climate appellent à quitter la manifestation parisienne face aux violences. 

La préfecture de police de Paris a annoncé avoir procédé à 137 interpellations à 16h, et à 224 verbalisations sur les périmètres interdits.

Après avoir été stoppé durant plusieurs minutes par les forces de l'ordre, suite à la formation du black bloc boulevard Saint-Michel, le cortège a pu repartir. La marche se dirige vers la place d'Italie.

La préfecture a précisé qu'environ "1 000 individus à risques issus de l'ultra gauche" et des "ultras jaunes" se sont infiltrés dans la Marche pour le climat. 

Sur le boulevard Saint-Michel, une banque a été ciblée par des manifestants. Des scooters ont été utilisés pour former une barricade. Ils ont été incendiés.

15h : Des marches pour le climat sont également organisées dans de nombreuses villes en France comme à Nancy, Toulouse ou Montbéliard. 

Le président de la République avait lancé un appel au calme à l'occasion du lancement des Journées du patrimoine ce vendredi. 

14h30 : La préfecture de Police de Paris a annoncé via un tweet à 14h30 qu'"un black bloc se constitue au sein de la marche pour le climat". Elle appelle les manifestants à se désolidariser des groupes violents et à laisser les forces de l'ordre intervenir. La marche pour le climat s'est élancée à 14h du jardin du Luxembourg.

Les premiers incidents ont éclaté avec la présence de black blocs. Des commerces, des abribus et des établossements bancaires ont été pris pour cible et dégradés à Paris. Une foule d'une centaine de personnes a également été dispersée sur les Champs-Elysées par la police. La situation est également tendue sur le Boulevard Saint-Michel. 

Le Président de la République suit très attentivement l'évolution de la situation, selon l'Elysée.  

A 13h30, 48 personnes ont été placées en garde à vue. 

13h30 : La journée de ce samedi 21 septembre est marquée par de nombreuses manifestations avec des marches pour le climat, des rassemblements contre la réforme des retraites, la 45e semaine de mobilisation des Gilets jaunes ou encore les Journées du patrimoine.

D'après un nouveau bilan à 14h, La préfecture de police a indiqué que 123 personnes avaient été interpellées en marge des rassemblements des Gilets jaunes. A 11h30, 1.249 contrôles avaient été effectués. 174 personnes ont été verbalisées. 

Le dispositif sécuritaire est similaire à celui du 1er mai avec 7.500 membres des forces de l'ordre déployés à Paris. 

De nombreux groupes de Gilets jaunes ont appelé à se mobiliser massivement ce samedi.

Les autorités craignent des débordements en marge de la manifestation. 

La Marche pour le climat et la justice sociale se déroule également ce samedi à Paris entre le jardin du Luxembourg et le parc de Bercy, suite à l'appel de nombreuses ONG.

Des monuments ont été fermés ce samedi comme l'Arc de Triomphe ou l'Assemblée nationale. Ces lieux étaient habituellement ouverts dans le cadre des Journées du patrimoine. 

Vu sur : Franceinfo
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

07.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 22/09/2019 - 09:08
Pourquoi ne pas dire, comme pour les
Gilets Jaunes, que ceux qui manifestent pour le Climat sont des violents et des casseurs. Très souvent, on a volontairement mis les Black blocs et les GLJ dans le même sac pour discréditer ces derniers.
J'accuse
- 21/09/2019 - 18:52
Ils marchent contre "en marche"
Croient-ils vraiment que c'est en marchant dans la rue que la météo va davantage leur convenir ? Pourquoi pas la danse de la pluie ?
On sait aussi que les gouvernements ne savent réagir que d'une seule façon: en augmentant les taxes. C'est ça qu'ils veulent ?