En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© IROZ GAIZKA / POOL / AFP
Confiance

La popularité d'Emmanuel Macron en légère hausse

Publié le 21 juillet 2019
Emmanuel Macron retrouve presque son niveau de popularité d'avant l'affaire Benalla, dans le baromètre mensuel du JDD.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Macron retrouve presque son niveau de popularité d'avant l'affaire Benalla, dans le baromètre mensuel du JDD.

Le couple exécutif regagne en popularité. Selon le barômètre Ifop pour le JDD, la popularité du chef de l'État est en légère hausse : il recueille 32% d'opinions positives, soit 2 points de plus qu'au mois de juin. Avec 36% d'opinions favorables, Edouard Philippe enregistre la même hausse (62% mécontents). 68% de Français restent cependant mécontents de l'action du président de la République. 

"Le chef de l’Etat retrouve quasiment son niveau de popularité de juillet 2018, soit avant l’affaire Benalla. Entre le déclenchement de cette affaire et le pic de la crise des Gilets jaunes (décembre 2018), il était passé de 34% à 23% d’opinions favorables", rappelle le JDD.

Emmanuel Macron enregistre ses plus forts taux de satisfaction auprès des cadres et professions intellectuelles supérieures (44%, +4 points), ainsi qu'auprès des commerçants, artisans et chefs d'entreprise (38%, stable). Ses scores les plus bas auprès des ouvriers et employés. 

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 996 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 18 juillet 2019.

 

Vu sur : Le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

03.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

04.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

07.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 25/07/2019 - 08:01
Je ne fais que reprendre votre analyse du 1/07/2019 18:35
Votre prose spiritucorsu "Avec encore 32% de satisfait,les sondeurs n'ont du interviewer que les propriétaires de châteaux et de yachts somptueux,là où le caviar;les homards et les vins fins sont dispensés sans compter"
Concernant les plus riches & bien pour la France il ne faut prendre que la richesse produite sur le marché Français pas celui des marchés fait dans le Monde. La richesse faite dans les Marchés Monde ne peuvent qu'être pris que sur l'évolution de la richesse de ces pays pas sur la France même si la majorité du capital est en France. Car quand des humoristes économiques parlent des riches ils éditionnent des capitaux du Riche en France mais aussi ceux détenus dans chaque pays par le riche & qui n'a donc rien avoir avec la France.
D'ailleurs les capitaux ne sont pas de l'argent sonnant mais souvent instables donc trébuchants, sans investissements sur ses sociétés mais aussi en investissant dans des startups ou dans d'autres domaines existant ou encore en créant d'autres entités.
La vie économique n'est pas un fleuve qui ne coule pas c'est un domaine qui change constamment donc à chaque seconde car 8,180 milliards d'êtres humain font bouger l'économie.
REAGAN
- 24/07/2019 - 11:39
popularité
Macron et LREM sont tellement populaires que les députés n osent plus aller tracter sur les marchés le dimanche matin
de fait personne ne les connait dans leur circonscription et en 2022 ils vont se faire virer ou tourner leur veste comme la plupart savent faire
spiritucorsu
- 23/07/2019 - 14:30
Bientôt plus que deux catégories de citoyens.
Benvoyons votre postulat de 32% de gens riches et très riches s'appuie certainement sur une très longue pratique du P.M.U.et de la F.des J.pour lesquels vous cherchez sans doute désespérément une introuvable martingale.Par ailleurs s'agissant de ce même chiffre et de ceux que vous énoncez,si vous aviez lu avec un peu plus d'attention mon commentaire vous auriez tout de suite saisi que je ne faisais que mettre en doute la nature objective de ce sondage dont on sait très bien qu'il est "taillé sur mesure" pour complaire au pouvoir en place.Quoiqu'il en soit,soyez sans inquiétude,au rythme actuel de la politique menée par le monarque président,il n'existera bientôt plus que deux catégories de citoyens à savoir:les très pauvres,l'immense majorité,et les très riches un groupuscule resserré autour de son protecteur,une nouvelle société véritable cour des miracles issue du progressisme chère à notre bon prince,où il pourra régner sans partage.Aux dernières nouvelles,10% des Français les plus riches détenaient plus de la moitié des richesses alors que 50%des plus pauvres se partageaient à peine 5% du gâteau(source les échos qui est très loin d'être un journal gauchisant.)