En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

04.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

05.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

07.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
"Vague verte"

Tous écolos… ou soumis à lavage de cerveau intensif ?

il y a 1 heure 1 min
pépites > Politique
"Monsieur déconfinement"
Remaniement : Jean Castex est le nouveau Premier ministre et remplace Edouard Philippe à Matignon
il y a 2 heures 3 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 3 heures 19 min
décryptage > Santé
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

il y a 4 heures 33 min
pépites > Politique
Nouvelle étape
Remaniement : le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne
il y a 5 heures 15 min
décryptage > International
Président à vie ?

Ce que s'est vraiment offert Vladimir Poutine avec son référendum et ses 16 années de pouvoir supplémentaires

il y a 5 heures 50 min
pépites > Politique
"Ouvrir un nouveau chemin"
Emmanuel Macron se confie à la presse quotidienne régionale avant le remaniement et dévoile ses priorités pour la fin du quinquennat
il y a 16 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Cafard" de Ian McEwan : une fable mordante sur les politiciens britanniques et le Brexit, par un des maîtres du roman anglo-saxon contemporain

il y a 21 heures 43 min
pépites > Politique
Retrait stratégique
Municipales à Marseille : Martine Vassal se retire, Les Républicains vont présenter le député Guy Teissier pour la mairie
il y a 22 heures 31 min
pépites > Santé
Lourdes accusations
Covid-19 : le Conseil scientifique et la Haute autorité de santé dénoncent des propos "infamants" de Didier Raoult devant les députés
il y a 23 heures 46 min
décryptage > Science
Sondage

93% des Français gardent leur confiance pour les scientifiques après le Coronavirus

il y a 1 heure 41 min
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Société
Névrose de la culpabilité

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

il y a 4 heures 52 min
décryptage > Politique
Remaniement

Emmanuel Macron : il faut que tout change pour que rien ne change (sauf le Premier ministre ?)

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Environnement
Misanthropes et libertophobes

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 21 heures 28 min
light > Justice
Espoir pour les victimes
Affaire Jeffrey Epstein : Ghislaine Maxwell, sa complice présumée, a été enfin arrêtée par le FBI
il y a 22 heures 5 min
pépites > Media
Critiques
Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam
il y a 23 heures 19 min
pépites > Justice
Condamnation
Scandale de la Dépakine : la justice reconnaît la responsabilité de l'Etat
il y a 1 jour 5 min
© ALAIN JOCARD / AFP
© ALAIN JOCARD / AFP
Processus de vérification

Selon l'enquête menée par l'Assemblée nationale, les dîners de François de Rugy étaient bien des "dîners professionnels"

Publié le 19 juillet 2019
Selon Franceinfo, les résultats de l’enquête menée par l’Assemblée nationale indiquent qu’il n'y a rien à reprocher à François de Rugy quand il était président de cette institution. Les dîners à l’Hôtel de Lassay étaient bien des "dîners professionnels", selon les conclusions de l’enquête de l’Assemblée.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon Franceinfo, les résultats de l’enquête menée par l’Assemblée nationale indiquent qu’il n'y a rien à reprocher à François de Rugy quand il était président de cette institution. Les dîners à l’Hôtel de Lassay étaient bien des "dîners professionnels", selon les conclusions de l’enquête de l’Assemblée.

Les résultats de l'enquête de l'Assemblée nationale sur les dîners "polémiques" de François de Rugy seront officiellement dévoilés le mardi 23 juillet. Selon des informations de Franceinfo, auprès d’une source proche de l'enquête, ces dîners étaient bien des dîners professionnels. Le rapport ne devrait en revanche pas dévoiler l'intégralité des invités.

Concernant le sèche-cheveux à 499 euros, "il n'existe pas", selon cette source. L’achat d'un modèle de la même marque haut de gamme a bien été "constaté". Il serait toujours dans l'appartement de fonction. Contrairement à ce qui a été évoqué dans certains articles, il n'est pas plaqué or.

Les investigations sont donc dorénavant terminées. Le rapport serait en cours de rédaction, d’après Franceinfo. Il va être remis à la présidence de l'Assemblée nationale et mis en ligne sur Internet mardi sur le site officiel de l’institution. 

Sur la base des règles en vigueur, il n'y aurait donc rien à reprocher à François de Rugy quand il était président de l'Assemblée nationale. 

Richard Ferrand, son successeur, devrait proposer et travailler, avec la déontologue de l'Assemblée nationale, à de nouvelles règles. L'objectif est de rendre plus transparent l'emploi du budget accordé au président de l’Assemblée.

François de Rugy a démissionné face à la polémique et à la cascade de révélations dans la presse, notamment suite aux articles de Mediapart. Elisabeth Borne a été nommée pour remplacer l’ancien ministre de la Transition écologique. François de Rugy va récupérer sa place de député en août. Son suppléant, Mounir Belhamiti a révélé que la démission de François de Rugy "mettait fin à [s]a fonction de député dans un mois".

Selon la Constitution, un ministre qui quitte le gouvernement a la possibilité de redevenir député dans un délai d'un mois, à la place de son suppléant. En récupérant son siège, François de Rugy bénéficie en réalité d'une règle récente instaurée en 2008 au moment de la révision constitutionnelle votée sous le mandat de Nicolas Sarkozy. Avant la mise en place de ce système, les ministres qui démissionnaient du gouvernement ne pouvaient pas automatiquement récupérer leur siège. Ils devaient demander à leur suppléant de démissionner afin de provoquer une élection partielle dans la circonscription concernée et de pouvoir éventuellement redevenir député.

Vu sur : Franceinfo
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 25/07/2019 - 08:56
Je retire mon mémo ci-dessous car il ne s'agit pas d'une enquête
parlementaire mais d'une enquête administrative qui ne peut recevoir le Label d'indépendance par rapport à celui d'une enquête parlementaire car multi partis.
Benvoyons
- 23/07/2019 - 14:53
Mais une enquête parlemantaire ce passe toujours avec
des femmes & des hommes étant des différents partis dans l'Assemblée & des Règles en vigueurs qui existent pour l'ensemble de la Chambre des Députés & dont tous sont parfaitement au courant pour pouvoir siéger.
Par exemple quand Bartelone autorise l'entrée de la Justice dans le Bureau de Fillon il n'en avait pas le droit. En effet le règlement impose que cette commission multi partis puisse en décider & donc Bartelone ne pouvait rien faire tout seul. Maintenant aucun des partis n'a critiqué se fait & cela peut être utilisé en Justice car la Justice n'a aucun pouvoir de pénétrer dans la Chambre.
Même si Fillon l'avait autorisé il n'en avait aucun droit, seul la Commission en réunion en avait le droit.
Autrement pourquoi voter des Règlements si après tout le monde peut faire se qu'il veut.
jurgio
- 22/07/2019 - 11:34
À qui profite un repas professionnel "étatique" ?
Au prestige à redorer d'un pays en faillite ? (qui n'a même pas le courage de rétablir ses finances) Ou bien à un soutien préélectoral à travers une invitation de journalistes ? Sans oublier l'ami ambassadeur qui n'avait rien à faire ce soir-là... mais qui servira d'alibi... (l'astuce est connue) Mais ce repas n'était qu'une mise en bouche offerte par Mediapart qui en avait sous le pied. Les efforts démocratiques sont demandés à tout le monde. Dommage pour la Gauche et assimilés qui s'empressent de copier les libéralités sociales de la Suède mais qui devraient d'abord adopter le train de vie de ses politiciens !