En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Prévue pour 2025

Les préconisations de Jean-Paul Delevoye pour la réforme des retraites

Publié le 18 juillet 2019
Le haut-commissaire à la réforme des retraites a dévoilé les grandes lignes du nouveau système universel de retraites.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le haut-commissaire à la réforme des retraites a dévoilé les grandes lignes du nouveau système universel de retraites.

Un système global qui reste par répartition

Le nouveau système prôné par Jean-Paul Delevoye veut établir des règles communes pour tous les actifs, qu'ils soient fonctionnaires, indépendants, professions libérales, artisans…  Chaque jour travaillé permettra d’acquérir des points et ne fonctionnera plus en annuités. Le système conserve la répartition, mais la retraite ne sera plus calculée sur la base des 25 meilleures années pour le privé ou des six derniers mois pour les fonctionnaires.

Un euro cotisé permettra d’acquérir le même nombre de points, qui augmenteront le niveau de sa retraite. Dix euros de cotisation donneront droit à un point. 100 euros cotisés donneront par exemple droit à 5,50 euros de retraite par an.

 

L'âge de départ reste à 62 ans mais un âge d'équilibre est fixé à 64 ans

Comme promis par Emmanuel Macron, l'âge légal de départ à la retraite reste de 62 ans, un âge qui ne peut pas être une référence "sauf à remettre en cause l’équilibre du système et le niveau des retraites" selon le haut-commissaire qui souhaite conserver le concept de taux plein.

62 ans sera donc un âge minimal et un système de "décote" et "surcote" sera instauré pour "inciter au prolongement de l’activité".

Cet âge d'équilibre sera aussi susceptible d'être modifié en fonction de l'augmentation de l'espérance de vie.

 

Fin des régimes spéciaux

Jean-Paul Delevoye l'a affirmé : les avantages des régimes spéciaux seront "progressivement fermés" et devront s'indexer sur l'âge légal de 62 ans. Même si les salariés aux "longues carrières" pourront cependant toujours partir à 60 ans et la pénibilité sera prise en considération.

Pour les fonctionnaires remplissant des fonctions régaliennes et dangereuses comme les militaires et les policiers, le départ anticipé est maintenu.

 

Des points de solidarité pour les périodes d'inactivité

Jean-Paul Delevoye préconise d'attribuer des "points de solidarité" identiques aux points d'activité pour les périodes de maternité, chômage, invalidité et maladie. Les proches aidants pourront bénéficier de ces points.

 

Une majoration de 5% pour chaque enfant

Alors qu'actuellement les parents de trois enfants et plus peuvent bénéficier d'une majoration de 10%, la réforme prévoit de majorer le nombre de points de 5% pour chaque enfant, dès le premier enfant.

 

Un dispositif de réversion commun

Si un conjoint décède, son partenaire sera garanti de conserver un niveau de vie de 70% des retraites perçues par le couple. Cela ne s'appliquera cependant pas pour les retraités actuels.

 

Une mise en place progressive pour 2025

Le système sera mis en place à partir du 1er janvier 2025 et s'appliquera aux personnes nées après 1963. Cette transition devrait être achevée "en 15 ans"

 

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 19/07/2019 - 08:06
En 2025
Où en sera la France à cette date? C'est comme sous le gros Hollande qui prévoyait des mesures en 2035. C'est encore nous prendre pour des Kons.