En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© jody amiet / AFP
Tragédie

Guyane : Trois militaires français "accidentellement" tués, le plan blanc déclenché

Publié le 18 juillet 2019
Un autre a été grièvement blessé lors d'une opération anti-orpaillage dans la jungle amazonienne.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un autre a été grièvement blessé lors d'une opération anti-orpaillage dans la jungle amazonienne.

Trois militaires sont morts accidentellement et un autre a été grièvement blessé, mercredi 17 juillet, dans une opération contre l'orpaillage clandestin en Guyane. C'est ce qu'a révélé aujourd'hui la ministre des Armées Florence Parly.

 

 

Le sergent-chef Edgar Roellinger, le caporal-chef de 1ère classe Cédric Guyot et le caporal-chef Mickaël Vandeville intervenaient sur un site illégal d'orpaillage lorsqu'ils ont été tués "accidentellement". "Alors que les militaires s'apprêtaient à disposer des charges explosives pour détruire les installations souterraines des orpailleurs, huit d'entre eux ont été victimes d'émanations toxiques au fond d'une galerie" révèle la ministre dans un communiqué. Les militaires ont "immédiatement évacués et pris en charge par les premiers secours".

Le communiqué précise que "Les cinq autres ont été évacués à Cayenne où ils ont été hospitalisés. L'un d'entre eux est dans un état grave". Le plan blanc a été déclenché dans les établissements de santé de Guyane.

Selon le parquet la zone du drame est une zone forestière isolée du sud-ouest guyanais, dans le secteur "Saint-Jean/Abounami", sans voie terrestre vers le littoral et sans réseau téléphonique. Ce secteur se situe au sein du Parc amazonien de Guyane, un espace protégé, où les chiffres disponibles montrent un grand nombre de sites d'orpaillages clandestins.

Vu sur : Franceinfo
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Fazende
- 19/07/2019 - 08:21
à décorer !
Sale mort ! Ennemi invisible.. j'ai mal pour leurs amis, leurs vies privées, l'armée toute entière.
Au lieu de décorer Belmondo, Claudia Cardinale et autres zozo d'un grade supérieur (qu'ont-ils fait de plus depuis leur dernier déco ?), au lieu d'honorer de cette même Légion d'Honneur les footballeurs ou autres sportifs (le mérite serait mieux),glissons-leur la Croix militaire (je ne sais plus son nom) en pleurant pour de vrai, Monsieur Macron.. Aimez-vous notre pays ??????
assougoudrel
- 18/07/2019 - 23:28
Pardon
Les hommes (soldats) ne seraient pas morts.
assougoudrel
- 18/07/2019 - 15:51
Si la Guyane appartenait à la
Chine, la Russie ou l'Arabie Saoudite, nos hommes ne seraient pas morts. Deux tonnes d'or s'en vont tous les ans vers le Brésil, mais la France est un "Pays de Droit" et après un doux reproche, les voleurs sont relâches et ils reviennent encore et encore, empoisonnant le sous-sol et les cours au mercure. Mes pensées pour les familles des victimes. Il s'en passe de belles dans la forêt amazonienne et nous ne sauront pas tout.