En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

06.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 10 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 11 heures 51 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 14 heures 4 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 16 heures 24 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 16 heures 44 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 16 heures 58 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 1 jour 5 heures
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 11 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 11 heures 57 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 15 heures 45 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 16 heures 7 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 16 heures 35 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 17 heures 6 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 17 heures 21 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 1 jour 7 heures
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
"La droite n'est pas à vendre"

Laurent Wauquiez estime que le parti Les Républicains ne doit pas devenir un "supplétif d'En marche" ni céder aux "sirènes des extrêmes"

Publié le 04 juin 2019
Laurent Wauquiez a accordé un entretien à la rédaction du Figaro. Il revient sur la défaite aux élections, la ligne de la droite, l'avenir des Républicains, le positionnement face à La République en marche et au Rassemblement National. L'ancien président des Républicains a annoncé sa démission ce dimanche. Cette décision intervient après la défaite aux Européennes.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Wauquiez a accordé un entretien à la rédaction du Figaro. Il revient sur la défaite aux élections, la ligne de la droite, l'avenir des Républicains, le positionnement face à La République en marche et au Rassemblement National. L'ancien président des Républicains a annoncé sa démission ce dimanche. Cette décision intervient après la défaite aux Européennes.

Après l'annonce de sa démission dimanche sur le plateau du journal de 20h de TF1, Laurent Wauquiez a accordé une longue interview à la rédaction du Figaro. Il considère que le parti Les Républicains ne doit ni devenir un "supplétif d'En marche", ni céder aux "sirènes des extrêmes".  

Laurent Wauquiez a souhaité mettre en garde contre l'éventuelle création d'un "grand parti mou de centre droit". 

"Si la droite se conçoit comme un supplétif d'En marche, soit en créant un grand parti mou de centre droit, soit en cédant aux sirènes des extrêmes et en courant derrière le RN, alors elle sera morte. L'avenir de la droite n'est pas dans un parti attrape-tout qui ne dit plus rien [...] La solution ne viendra pas d’une droite qui se dilue".

Laurent Wauquiez a insisté sur la ligne du parti et sur l'avenir de la droite : 

"Ce qui a tué la droite, c’est le sentiment qu’elle remet en cause sa ligne tout le temps, qu’elle n’a plus de colonne vertébrale ni de constance. […] Le problème, ce n’est pas la ligne, c’est que les gens ne nous croient plus. Il faut d’abord des paroles claires. Ensuite de la constance dans les idées que l’on défend. Et surtout il faut des actes forts là où nous sommes en responsabilité, notamment dans les collectivités locales". 

L'ancien président des Républicains a critiqué la politique d'Emmanuel Macron et pense que la droite a un avenir : 

"Mais une fois qu’on accepte de regarder la réalité du pays en face, ce qu’on voit n’est pas satisfaisant: dérive de la dépense publique, laxisme sur le régalien, et une pensée libertaire. Il y a trop de parfum de gauche pour que cela réponde aux aspirations d’un esprit de droite. Voilà pourquoi je crois profondément à l’avenir de la droite en France".

Laurent Wauquiez revient sur les raisons liées à sa démission et sur l'ambiance qui règne au sein des Républicains : 

"J'ai vu le danger du retour de la guerre des chefs, le désir de revanche et au fond un état d'esprit que j'ai connu par le passé et qui m'a écœuré, comme pendant l'affrontement Copé-Fillon ou pendant la présidentielle. […] J'en ai tiré la conclusion que si ma présence était un obstacle, alors il fallait partir. J'espère que ma démission permettra de sortir de la querelle des personnes et de travailler sur le fond. Au fond, il y a deux chemins pour la droite. Entre le reniement et les convictions, j’ai clairement choisi".

Malgré les difficultés et sa démission, Laurent Wauquiez souhaite rester optimiste. 

"C’est peut-être paradoxal mais je veux partager un espoir. Je crois en l’avenir de la droite même si tous les signes aujourd’hui montrent l’inverse: les âmes mortes chancellent ; les esprits perdent leur sang-froid. On n’est sûrement pas au bout des épreuves, je le sais bien. Mais j’appelle à garder l’espoir. Je suis convaincu qu’il y aura une reconstruction, même si cela prendra du temps. Pour cela, il y a néanmoins une condition essentielle: on a besoin d’une droite de convictions. La solution ne viendra pas d’une droite qui se dilue et ne dit plus rien. […] Si la droite n’oublie pas ses convictions ni ce qu’elle est, elle se reconstruira. Et je le souhaite de tout cœur. […] Le macronisme comme l’extrême droite sont en train de fracturer le pays en opposant les uns aux autres. Je le dis à mes amis: il ne faut pas baisser les bras, il ne faut pas renoncer". 

Laurent Wauquiez a tenu à être clair et ferme sur la question des aliances éventuelles entre Les Républicains, La République en marche et le Rassemblement National : 

"L’avenir de la droite n’est pas dans un parti attrape-tout qui ne dit plus rien. L’avenir de la droite n’est pas de se reforger en cherchant des alliances parce que l’on n’aurait pas le courage de se poser les questions de fond. La droite n’est pas à vendre à la découpe à LREM ou au RN. Il faut repartir du cœur de la politique: quel est le sens de l’intérêt général que nous portons, que faire pour que la France ait un avenir?"

Le président du Sénat Gérard Larcher organise ce mardi une réunion sur l'avenir des Républicains. 

Jean Leonetti a remplacé Laurent Wauquiez à la tête des Républicains pour une période de transition. Des élections devraient être organisées dans les mois à venir pour désigner le nouveau dirigeant des Républicains. 

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

06.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 08/06/2019 - 11:12
"les extrêmes"
ne sont pas là où il le croit ( c'est à dire au RN ) , les extrêmes sont dans l'Est de Paris, maliens, maghrébins, pakistanais et j'en passe, ( les Chinois ont fui ) . Il faudrait que tout ce beau monde et de droite et de gauche revienne sur terre de temps en temps . " Le grand remplacement", vous n'y pensez pas ? eh bien si, on y pense, et même de plus en plus .
jurgio
- 06/06/2019 - 17:45
Entre deux chaises, il faut se résigner à s'asseoir par terre.
Mais ça fait mal aux fesses ! Il n'y a que les ânes qui sont susceptibles de mourir de faim et de soif entre le seau d'eau et le seau de son.
clo-ette
- 05/06/2019 - 18:56
personnalité
c'est un homme très intelligent, mais comme chacun au niveau de la psychologie, il y a toujours une petite faille, même toute petite, qui sert à un moment donné d'élément déclencheur .Pour lui, il a du manquer de psychologie, à un moment de sa carrière politique, mais pas grave, il est toujours là. Il faut aussi tenir compte en politique ( comme ailleurs) des rivalités et jalousies ...