En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© DR
Scénario Catastrophe
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
Publié le 21 mai 2019
Ce nouveau scénario alarmiste repose sur une hypothèse de hausse de la température moyenne sur le globe de 5°C d'ici 2100.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce nouveau scénario alarmiste repose sur une hypothèse de hausse de la température moyenne sur le globe de 5°C d'ici 2100.

Les scénarios se suivent, et sont de plus en plus alarmistes… Une étude publiée dans les comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS) lundi 20 mai estime qu'en cas d'augmentation de la température moyenne de 5°C d'ici 2100, un scénario catastrophe, la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres. L'étude réévalue le scénario du GIEC de 2018, qui prévoyait une hausse du niveau des océans de 87 cm d'ici 2100 en cas de hausse de la température moyenne du globe de 2°C.

Les résultats de l'étude reposent sur une prise en compte d'une plus grande gamme de possibilités que les scénarios précédents. En effet, lorsque les scientifiques retiennent un scénario de hausse de la température supérieure à 2°C, c'est la fonte des glaciers continentaux de l'Antarctique occidental et oriental qui a le plus d'impact sur la montée massive du niveau des eaux. Cependant, le comportement de ces glaciers reste très incertain. Jusqu'à une augmentation de 2C°, c'est la fonte de l'inlandsis du Groenland qui est le facteur principal de hausse du niveau des océans.

Une hausse du niveau de la mer de cet ordre pourrait conduire à des déplacements de populations de millions de personnes, préviennent les auteurs de l'étude. Ils estiment que, dans le pire cas retenu, le monde perdrait une superficie de terres de 1,79 millions de kilomètres carrés, l'équivalent du territoire de la Lybie. Certaines grandes villes, comme Londres, New York ou Shanghai seraient menacées.

Vu sur : France Info
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen-gzr-28
- 23/05/2019 - 20:54
Ces fameux experts en quoi ?
avancent ce genre de catastrophisme ! N'en jetez plus, la cour est bien pleine ! Pauvre jeunesse qui subit ce genre de discours à foison.
brennec
- 23/05/2019 - 17:23
experts?
On peut supposer qu'il s'agit du même genre d'expert que l'inénarrable Erlich qui nous prévoyais des famines terribles avant l'an 2000. Cet expert en pipeau rendu célèbre par son livre 'la bombe P' (P comme population) a retiré ses prédictions pour en faire de nouvelles. La prédiction est un art difficile, surtout s'agissant du futur.
salamander
- 22/05/2019 - 21:59
J'adore...
les commentaires des lecteurs d'Atlantico sur le pipeau du RC d'origine anthropique et tout ce qui en découlerait...

entre humour et véritables arguments de fond.

Les climato-maniaques accélèrent . Est-ce un signe avant-coureur de leur pitoyable effondrement?