En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

04.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

07.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 13 min 12 sec
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 50 min 1 sec
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 1 heure 7 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 2 heures 2 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 2 heures 54 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 3 heures 56 min
pépites > Santé
Coronavirus
Le ministre de la Santé annonce une rallonge budgétaire de 2,5 milliards d'euros pour les hôpitaux et les soignants (qui bénéficieront d'une majoration de 50 % des heures supplémentaires)
il y a 4 heures 3 min
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 16 heures 27 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 39 min 41 sec
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 1 heure 1 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 1 heure 18 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 1 heure 48 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 2 heures 7 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 2 heures 20 min
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Santé
Couvre-feu jusqu’à l’été ?

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

il y a 4 heures 3 min
pépites > Justice
Terrorisme
Conflans : sept personnes déférées en vue de l’ouverture d’une information judiciaire, selon le Parquet national antiterroriste
il y a 4 heures 28 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 18 heures 30 min
© IROZ GAIZKA / POOL / AFP
© IROZ GAIZKA / POOL / AFP
Carnet de campagne

Emmanuel Macron s’attaque au Rassemblement National et estime que le mouvement des Gilets jaunes "n’a plus de débouché politique"

Publié le 17 mai 2019
Le président de la République Emmanuel Macron était en déplacement à Biarritz ce vendredi 17 mai afin de préparer le sommet du G7 qui se déroulera du 24 au 26 août prochain. Le chef de l’Etat s’est exprimé sur la campagne des élections européennes, sur le Rassemblement National et sur le mouvement des Gilets jaunes sans manier la langue de bois.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République Emmanuel Macron était en déplacement à Biarritz ce vendredi 17 mai afin de préparer le sommet du G7 qui se déroulera du 24 au 26 août prochain. Le chef de l’Etat s’est exprimé sur la campagne des élections européennes, sur le Rassemblement National et sur le mouvement des Gilets jaunes sans manier la langue de bois.

Emmanuel Macron était en déplacement ce vendredi à Biarritz afin de rencontrer les élus locaux, dont le maire Michel Veunac, dans le cadre des préparatifs pour le sommet du G7, organisé du 24 au 26 août prochain. Emmanuel Macron s’est exprimé sur la campagne des Européennes et sur le Rassemblement National, en marge de ce déplacement. 

Le chef de l’Etat a fortement critiqué le bilan du parti de Marine Le Pen sur l’Europe. Selon lui, le Rassemblement National, "ce sont les sortants. Qu'ont fait les sortants? Ils ont voté contre tous les projets que la France a défendus en Europe y compris pour nous protéger". Emmanuel Macron a appelé les Français à "donner de la force à la liste" de Nathalie Loiseau. 

Selon le président de la République, "on a plus parlé" du parti de Marine Le Pen "pour des affaires d’assistants que pour des réussites politiques". Le chef de l’Etat a violemment ciblé et critiqué le parti de Marine Le Pen : 

"Moi je ne fais pas partie de ceux qui pensent que ce n’est pas grave si le Rassemblement national est encore une fois le grand gagnant de ces élections. Il y a cinq ans, il a été le grand gagnant. Il ne faut pas l’oublier. Et nous n’avons pas offert au reste de l’Europe le plus beau des visages à cet égard. Ils sont là. Ce sont les sortants. Qu’ont fait les sortants? Ils ont voté contre tous les projets que la France a défendus en Europe. Sur tout un tas de sujet, leur bilan est une catastrophe pour le pays et pour l’Europe. Je considère que c’est mon devoir, de là où je suis, simplement, d’appeler nos concitoyens à regarder le sujet tel qu'il est, à regarder ce qu’a fait ce mouvement politique en Europe. Les extrêmes (et) les partis nationalistes montent partout en Europe, parce que nous sommes bousculés par des grands changements, par des inquiétudes. Je pense que mon devoir c’est, de là où je suis, de lutter contre cela parce qu’il n’y a pas de fatalité. L’Histoire nous jugera. Et elle jugera celles et ceux qui ont été faibles avec la montée des nationalismes, avec le retour des discours violents. Et je ne veux pas être de ceux qui ne se seront pas battus contre cela".

Ces déclarations interviennent à moins de dix jours du scrutin européen, le 26 mai prochain. La liste du Rassemblement National de Jordan Bardella a récemment dépassé, avec 23,5% d’intentions de votes, celle de Nathalie Loiseau et de La République en marche (22,5%), selon un récent sondage Harris Interactive-Epoka pour RTL, Le Figaro, et TF1-LCI.

A la veille d’un nouveau samedi de mobilisation des Gilets jaunes, Emmanuel Macron a également jugé ce vendredi que le mouvement n'avait "plus de débouché politique". Le chef de l’Etat a appelé "au calme" ceux qui continuent à manifester. Il les a invité à voter, voire à se présenter aux élections.

"Je considère pour ma part que j'ai apporté des réponses aux Françaises et aux Français sur ce qui avait conduit à ce mouvement, à la fois le 10 décembre et dans la conférence de presse que j'ai donnée. Je crois que [pour] celles et ceux qui continuent aujourd'hui [à manifester], il n'y a plus de débouché politique. Nous avons fait notre part de travail, maintenant chacun doit aller voter aux élections, et quand il porte des idées se présenter aux élections(...) Mais la démocratie, ça ne se joue pas le samedi après-midi. [Chacun doit] retrouver le cours de sa vie, exprimer ses divergences d'opinion, le faire librement et le faire en particulier dans les temps que prévoit la démocratie, ceux du vote".

Emmanuel Macron a profité de ce déplacement pour confirmer son intention de s’engager dans la campagne des Européennes : 

"Je continuerai de m’impliquer (dans la campagne) en faisant la pédagogie de ce qu’est l’Europe, de ce que nous avons fait, de ce que je souhaite que nous puissions faire dans les prochains mois et les prochaines années à cet égard. J’aurai l’occasion, du coup, de me ré-exprimer. Je ne sais pas encore sous quelle forme, durant les 10 jours qui viennent, mais je le ferai".

Emmanuel Macron a aussi incité les jeunes à se déplacer et à aller voter le 26 mai prochain. 

"Dans beaucoup de pays, quand des choix ont été faits ces dernières années, les jeunes n’ont pas été voter. Ils se sont fait voler le vote. On ne peut pas considérer que nous sommes une grande Nation politique, qui veut plus de participation, qui veut davantage s’exprimer, et quand un scrutin est là de dire on ne va pas voter. Ce ne serait pas cohérent".

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 18/05/2019 - 15:08
Les urnes suffisent-elles pour avoir un débouché politique ?
Un pari difficile dans un contexte où les mal embouchés de la politique s'efforcent d'éteindre les voix.
cloette
- 18/05/2019 - 07:51
la voix
pas celle de l'expression des urnes, celle ,sonore, du président Macron qui plus il parle, plus perd de voix ( dans les urnes)
Bérurier74
- 17/05/2019 - 22:57
Assistant parlementaire?
Mais on en a moins parlé que de Benalla, Castaner, etc... et de tous les bras cassés qu'il trimbale...