En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Révélations ?
Ouverture du procès d'Isabelle et de Patrick Balkany pour "corruption" et "fraude fiscale"
Publié le 13 mai 2019
Patrick et Isabelle Balkany vont comparaître à partir de lundi. Ils sont accusés d'avoir dissimulé une partie de leur patrimoine, dont des villas à Marrakech et aux Antilles. Isabelle Balkany, toujours hospitalisée, est absente lors de ce premier jour du procès.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick et Isabelle Balkany vont comparaître à partir de lundi. Ils sont accusés d'avoir dissimulé une partie de leur patrimoine, dont des villas à Marrakech et aux Antilles. Isabelle Balkany, toujours hospitalisée, est absente lors de ce premier jour du procès.

Les époux Balkany sont jugés à partir de ce lundi 13 mai à Paris pour "fraude fiscale" et "blanchiment aggravé". Le maire de Levallois-Perret est aussi jugé pour "corruption passive" et "prise illégale d'intérêts". Le couple Balkany va devoir comparaître jusqu'au 20 juin devant la 32e chambre correctionnelle, spécialisée dans les affaires financières. Une incertitude plane sur le maintien du procès après la tentative de suicide d'Isabelle Balkany. 

Les juges d'instruction, Renaud Van Ruymbeke et Patricia Simon, ont débuté cette enquête en 2013 après les révélations de Didier Schuller, un ancien proche du couple. Les époux Balkany sont soupçonnés d'avoir dissimulé au fisc leurs revenus et leur patrimoine, à hauteur de 13 millions d'euros. Des propriétés cachées derrière des "montages sophistiqués" sont au cœur du dossier judiciaire.

La première propriété est une villa située dans les Antilles, à Saint-Martin. Isabelle Balkany a reconnu en être la propriétaire, après l'avoir achetée avec l'argent d'un héritage familial.  Le second bien immobilier au cœur de l'affaire concerne une villa à Marrakech. Cette propriété serait détenue par une société panaméenne, au nom de Jean-Pierre Aubry, un homme de confiance du maire de Levallois-Perret. Le couple Balkany aurait séjourné à plusieurs reprises dans cette propriété à Marrakech mais ils ont nié en être propriétaires.

La propension des époux Balkany à payer en liquide interroge également les enquêteurs, notamment sur la provenance d'importantes sommes déboursées en espèce. 

Patrick Balkany est devenu maire de Levallois-Perret en 1983. Il a occupé également la fonction de député entre 1988 à 1997 et de 2002 à 2017.     

Le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, encourt dix ans de prison et 750.000 euros d'amende. Son épouse, Isabelle Balkany, a tenté de se suicider le 1er mai. Six enquêtes concernent toujours plus ou moins directement le couple Balkany. 

Une incertitude demeure néanmoins sur le procès en deux volets qui s'ouvre ce lundi devant le tribunal de Paris et qui doit durer jusqu'au 20 juin. L'état de santé d'Isabelle Balkany et son état psychologique, après sa récente tentative de suicide, sont-ils réellement compatibles avec le procès ? Avant sa tentative de suicide, Isabelle Balkany avait publié un message sur Facebook dans lequel elle critiquait les journalistes, "navrants scribouillards nécrophages" et les juges coupables d'une "instruction exclusivement à charge". 

Isabelle Balkany, toujours hospitalisée, est absente lors de ce premier jour du procès. 

Le tribunal correctionnel de Paris a rejeté ce lunid les demandes des avocats des époux Balkany de renvoyer le procès.

Vu sur : Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
03.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
07.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
La droite s'insurge contre un nouveau clip raciste et haineux du rappeur Nick Conrad
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Citoyen-libre
- 13/05/2019 - 17:19
Super !
Je ne savais pas qu'un maire et son adjoint pouvaient être si bien payés, compte tenu de leur patrimoine....Mais bon, y a pas le feu au village, nous ne sommes pas au Japon !!! Les médias s'amusent et la bien pensance bobo est outrée, de plus c'est le bon moment pour sortir les bonnes poubelles électorales !! Mais ensuite, le temps s'écoulant, il y aura un autre Benlala et autres fadaises, et ils pourront prendre leur retraite dorée en toute sérénité, en se disant : << on les aura bien couillonner, ces cons >>. Ainsi vont les Gilets-costume-trois-pièces, au risque de rire Jaune pendant quelques semaines !!!
jurgio
- 13/05/2019 - 15:48
La Gauche ne comprend plus rien !
Comment après des années d'accusations, de dénigrements médiatiques, le couple peut-il survivre sans avoir été vaincu sous ses coups les plus vicieux ?