En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© ISSOUF SANOGO / AFP
Sahel
Laurent Isnard, commandant des opérations spéciales : "Tant que des citoyens français seront menacés, nous irons les chercher"
Publié le 12 mai 2019
Le vice-amiral Laurent Isnard, chef du commandement des opérations spéciales, s'exprime dans le JDD sur la libération de deux otages français au Sahel, qui a coûté la vie à deux soldats.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le vice-amiral Laurent Isnard, chef du commandement des opérations spéciales, s'exprime dans le JDD sur la libération de deux otages français au Sahel, qui a coûté la vie à deux soldats.

Le vice-amiral Laurent Isnard, chef du commandement des opérations spéciales, revient ce dimanche dans une interview au JDD sur l'opération de sauvetage des otages au Burkina Faso qui a coûté la mort à deux soldats français.

Il explique la rapidité de l'opération par le fait que les otages "passaient d'un groupe à un autre". A un moment, "nous nous sommes rendu compte qu'ils allaient quitter le Burkina Faso pour se rendre au Mali, ce qui impliquait un risque réel qu'ils passent entre les mains d'un groupe terroriste beaucoup plus dur. Il fallait donc absolument profiter de cette occasion, ce temps d'arrêt pendant lequel nous avions les otages et les terroristes en visuel, permettant d'envisager une action de libération. Après discussion avec nos commandos sur le terrain, l'état-major du commandement des opérations spéciales, ici à Paris, a planifié avec eux une opération en seulement quelques heures", détaille-t-il.

"Nous avons reçu une première bribe d'information sur la localisation du campement en tout début d'après-midi et nous avons donné l'assaut dans la nuit. (...) C'était une occasion unique, sachant que l'action était pointue. Car les terroristes ont pour consigne d'abattre leurs otages si ceux-ci risquent d'être libérés. Les commandos devaient donc s'approcher au plus près, en toute discrétion, pour être absolument certains de neutraliser les terroristes et de libérer les otages sains et saufs. C'est la raison pour laquelle nos commandos sont entrés simultanément dans les différentes huttes sans être certains de ce qu'ils y trouveraient. Il y a donc bien eu une prise de risque, assumée, partagée, car elle fait partie de notre métier", poursuit Laurent Isnard.

Laurent Isnard, qui se dit touché " très personnellement" par la mort des deux soldats, puisqu'il a commandé le commando Hubert, l'assure : "Tant que des citoyens français seront menacés et que nous recevrons la décision d'aller les chercher, nous irons les chercher".

"C'est notre métier, c'est notre mission et nous continuerons à la faire. Il n'y a aucun doute là-dessus (...) nous sommes prêts à recommencer dès demain matin", insiste-t-il. Il observe que "lorsque le peloton de gendarmerie de haute montagne va chercher des skieurs qui font du hors-piste, il ne se pose pas la question de savoir d'où ils viennent ou qui ils sont. Il en est de même pour nous."

Vu sur : Le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 13/05/2019 - 16:26
Le continent africain est très convoité
et il faut être naïf pour croire tout ce qui est écrit noir sur blanc dans les journaux .
jurgio
- 12/05/2019 - 16:27
Tant qu'il y aura des écervelés...
nous enverrons des hommes au danger pour les sauver de leurs imprudences.