En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© BERTRAND GUAY / AFP
Révolution... fiscale ?

Gérald Darmanin révèle que "95% des contribuables paieront moins d'impôts"

Publié le 08 mai 2019
Dans une interview au Parisien, Gérald Darmanin a notamment dévoilé les conditions de la baisse de l'impôt sur le revenu de cinq milliards d'euros, annoncée par Emmanuel Macron à l'occasion de la fin du Grand débat national.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une interview au Parisien, Gérald Darmanin a notamment dévoilé les conditions de la baisse de l'impôt sur le revenu de cinq milliards d'euros, annoncée par Emmanuel Macron à l'occasion de la fin du Grand débat national.

Le ministre des Comptes publics a accordé un long entretien à la rédaction du Parisien ce mardi. Gérald Darmanin précise des éléments sur la baisse des impôts, le déficit public, ou encore la taxe d'habitation. Les mesures finales seront dévoilées en juin par le premier ministre Edouard Philippe. 

Gérald Darmanin révèle que plus de 95% des contribuables paieront moins d'impôts en 2020. 

"Un ministre comme moi, qui gagne 8000 euros par mois, n’a pas vocation à bénéficier de cette baisse ! En revanche, la quasi-totalité des gens qui payent l’impôt sur le revenu – qu’ils soient ouvriers, salariés, cadres – seront concernés. Au total, plus de 95 % des contribuables paieront moins d’impôts. (...) En moyenne, environ 300 euros par foyer et par an. .(…) Nous baissons l’impôt de ceux qui travaillent. C’est une constante du président de la République depuis le début du quinquennat : baisser les impôts et soutenir le travail. Il n’a pas sombré dans la démagogie de ses prédécesseurs qui ouvraient les vannes".

Gérald Darmanin souhaite que la baisse soit plus importante pour les classes moyennes. 

"Nous voulons baisser l’impôt des classes moyennes, pas des contribuables les plus aisés. (...) Nous ferons en sorte que la baisse d’impôt soit plus importante pour les classes moyennes que pour les personnes qui ont des revenus plus élevés. Celui qui travaille, qui gagne 2000 euros par mois, qui se dit que l’on ne fait jamais rien pour lui, paiera en 2020 en moyenne 900 euros d’impôts de moins qu’en 2017, entre la suppression de la taxe d’habitation et la baisse de l’impôt sur le revenu".

Le ministre a donc indiqué qu'un salarié gagnant 2000 euros par mois devrait payer "en 2020 en moyenne 900 euros d'impôts de moins qu'en 2017, entre la suppression de la taxe d'habitation et la baisse de l'impôt sur le revenu". 

Gérald Darmanin a confirmé qu'aucun foyer ne subira une augmentation de l'impôt sur le revenu.

"Le Président de la République a été clair : ce sont les économies qui vont compenser les baisses d’impôts pour les classes moyennes et populaires".

Afin de trouver des solutions pour  financer ces baisses d'impôt, Gérald Darmanin préconise de se tourner vers des "transformations intelligentes", comme la délocalisation d'un ministère loin de la capitale, d'ici la fin du quinquennat.

"Je vais proposer au Premier ministre de déplacer des services de la Direction générale des finances publiques, soit environ 3000 agents, en région et notamment en ruralité". 

Le ministre est confiant pour l'objectif prévu des 2% de déficit pour l'année prochaine. 

"Des réformes comme celles de la Fonction publique, de l’assurance chômage, de l’audiovisuel public ou encore des mesures qui incitent à travailler plus longtemps nous permettront de ne pas creuser le déficit".

Gérald Darmanin a confirmé que la suppression de la taxe d'habitation se fera l'année prochaine, en 2020, pour l'ensemble des Français. 

"La suppression complète de la taxe d’habitation sera inscrite dans le Budget de 2020 et entrera en vigueur d’ici la fin du quinquennat".

Le gouvernement tente donc de dévoiler les effets positifs de ses réformes et de ses mesures déployées dans le cadre de la fin du Grand débat national et afin de tenter de trouver des solutions face aux difficultés des Français et face au malaise des Gilets jaunes.  

Vu sur : Le Parisien
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

03.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

04.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Pourquoi le sectarisme flambe

07.

Voilà ce qu’on protège vraiment en protégeant le mode de vie européen (et pourquoi le défi est de taille)

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Insécurité : la sombre réalité française dans le match des criminalités européennes

04.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

05.

L’insécurité, grenade dégoupillée pour la fin du quinquennat Macron ?

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Université d'Evergreen (États-Unis) : une terrifiante vidéo qui montre le vrai visage de la nouvelle bête immonde

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen-gzr-28
- 09/05/2019 - 13:15
Période pré-électorale...
Le beau merle chante...Entendez-vous les fausses notes darmaniennes ?
vauban
- 09/05/2019 - 12:03
JG
700 milliards d euros de redistribution ce n’est pas assez pour darmanain
Ratio des revenus des 10%les plus élevés /10%les plus bas passent de 22 à 5,7 après redistribution et prestations sociales c’est insuffisant pour Darmanain et toute la bande des économistes atterrés,gauchos et écolos de tout bord,politiques lâches et veules
On évolue dans un socialo communisme larvé qui ne veut pas se l’avouer
L’emi d’hier soir avec Martichoux était surréaliste
On nous annonçait une hausse inéluctable des prélèvements sur les classes moyennes sup en prétextant le régime fiscal des GAFA
Je suis écœuré
vauban
- 09/05/2019 - 12:03
JG
700 milliards d euros de redistribution ce n’est pas assez pour darmanain
Ratio des revenus des 10%les plus élevés /10%les plus bas passent de 22 à 5,7 après redistribution et prestations sociales c’est insuffisant pour Darmanain et toute la bande des économistes atterrés,gauchos et écolos de tout bord,politiques lâches et veules
On évolue dans un socialo communisme larvé qui ne veut pas se l’avouer
L’emi d’hier soir avec Martichoux était surréaliste
On nous annonçait une hausse inéluctable des prélèvements sur les classes moyennes sup en prétextant le régime fiscal des GAFA
Je suis écœuré