En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

06.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

07.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 40 min 18 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 2 heures 8 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 55 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 4 heures 1 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Politique
Dilemme cornélien

To Be (un réformateur) or not to Be, That’s the Question pour Emmanuel Macron

il y a 4 heures 51 min
décryptage > France
Chiffres

La France, élève modèle sur le front du (non) creusement des inégalités économiques

il y a 5 heures 25 min
décryptage > International
Atlantico-Business

Justin Trudeau garde le pouvoir mais pour quoi faire ?

il y a 6 heures 20 min
light > People
Les Rois maudits
Le prince William est "inquiet" pour son frère
il y a 21 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 1 heure 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 1 heure 37 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 2 heures 37 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 3 heures 35 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Science
Quête des origines

Pourquoi les résultats des tests génétiques faits à distance doivent être traités avec la plus grande prudence

il y a 4 heures 38 min
décryptage > Social
Non-violence

"Résistance civile non-violente" et destruction de la démocratie

il y a 5 heures 1 min
décryptage > International
Revendications

Du Chili au Liban en passant par l’Espagne, une révolte mondiale monte contre les abus de la fiscalité

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Politique
Représentation

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

il y a 6 heures 31 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 21 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 heures 30 min
© MARTIN BUREAU / AFP
© MARTIN BUREAU / AFP
Journée de mobilisation

1er Mai : revivez les événements survenus lors des manifestations pour la fête du Travail

Publié le 01 mai 2019
Les syndicats se sont mobilisés dans le cadre de la fête du Travail ce mercredi 1er mai 2019. Les autorités redoutaient des débordements en marge des rassemblements. 164.000 personnes ont manifesté dans toute la France dont 16.000 à Paris.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les syndicats se sont mobilisés dans le cadre de la fête du Travail ce mercredi 1er mai 2019. Les autorités redoutaient des débordements en marge des rassemblements. 164.000 personnes ont manifesté dans toute la France dont 16.000 à Paris.

19h: 330 personnes ont été interpellées à Paris. 

Selon un communiqué de la CGT, "plus de 310.000 salariés, privés d’emploi et retraités (c’est à dire plus qu’en 2017 et en 2018) se sont rassemblés" ce mercredi 1er mai pour manifester contre le gouvernement. 

D'après le ministère de l'Intérieur, 164.000 personnes ont manifesté dans toute la France dont 16.000 à Paris. 

Selon BFMTV, 24 manifestants ont été blessés ce mercredi à Paris, et 14 membres des forces de l'ordre.

Des casseurs ont également tenté de pénétrer dans l'hôpital de la Pitié Salpêtrière.

18h30 : Selon la préfecture de police, 288 personnes ont été interpellées ce mercredi à Paris, et 15.306 contrôles préventifs ont été réalisés dans la capitale. 220 personnes sont gardées à vue. 

18h10 : La CGT a affirmé que 310.000 personnes se sont mobilisées en cette journée de la fête du travail. Le ministère de l'Intérieur a donné le chiffre de 151.000 manifestants à 14h.

Selon Le Figaro, un deuxième CRS a été blessé à Paris. Ce gardien de la paix de la compagnie de Metz a, comme son collègue de Toulouse, été blessé à la tête. Il serait actuellement pris en charge par les secours. 

Le maire du XIIIe arrondissement, Jérôme Coumet, a dévoilé sur Twitter que des casseurs avaient attaqué une école localisée rue Fagon, entre le boulevard Vincent Auriol et le boulevard de l'Hôpital, tout près de la place d'Italie.

Sur Twitter également, la confédération Force Ouvrière a publié une série de messages dans laquelle elle "déplore et condamne l'enchaînement de la violence dans le cadre de la manifestation syndicale à Paris, dont ont été victimes certains de ses militants en tête du cortège". 

Selon des chiffres du Figaro, les manifestants étaient "6.200 à Lyon, 5.500 à Marseille, 3400 à Nantes, 2400 à Montpellier, 2100 à Besançon, 1600 à Strasbourg ou encore 1500 à Lille", selon la police. 

A Bordeaux, la marche du 1er mai s'est déroulée dans une ambiance festive. Près de 6.400 militants syndicaux et 1.300 étaient mobilisés, selon la police. A Toulouse, la manifestation des syndicats dans la matinée a réuni 20.000 personnes, d'après la CGT.

17h : Un policier a été blessé à Paris, non loin de la Place d'Italie, selon Le Figaro. Il a été évacué vers l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Selon un comptage du cabinet Occurrence, mandaté par un collectif de médias, 40.000 manifestants sont mobilisés ce mercredi à Paris. Le ministère de l'Intérieur comptabilisait quant à lui 16.000 manifestants à 14h.

Le parquet de Paris indique que 206 personnes ont été placées en garde à vue ce mercredi dans la capitale.

De nombreux manifestants portaient des masques et des pancartes à l'effigie d'Alexandre Benalla, un an après les incidents de la place de la Contrescarpe. 

16h50 :  La préfecture de police de Paris a tenu à répondre aux accusations de Philippe Martinez et de la CGT sur l'attitude des forces de l'ordre face au cortège syndical : 

16h45 : Le Ministère de l'Intérieur a communiqué sur la réactivité des forces de l'ordre et sur les objets découverts lors des fouilles préventives et des différents contrôles sur Twitter : 

16h35 : Jean-Luc Mélenchon a défilé à Marseille en ce mercredi 1er mai 2019. 

16h30 : Des tensions se déroulent en fin de cortège dans le XIIIe arrondissement de Paris 

La journée a également été marquée par une tentative d'intrusion de 200 à 300 Gilets jaunes dans un commissariat dans la ville de Besançon. 

15h50 : Selon des informations du Figaro, des black blocs ont attaqué le commissariat de police du 13e arrondissement de Paris. Des cocktails molotov et des projectiles ont été lancés. 

Selon le ministère de l'Intérieur, 151.000 manifestants ont été recensés, dont 16.000 à Paris, à 14h. 

15h15 : A 15h, 200 interpallations ont été réalisées et 12.500 préventifs ont été recensés à Paris

Le syndicat FSU  a annoncé avoir quitté le cortège syndical, d'après des informations de BFMTV.

15h : Le cortège s'est élancé à 14h30 du boulevard Montparnasse en direction de la place d'Italie. 

Le Gilet jaune Maxime Nicolle est bien présent dans le cortège parisien. 

Selon des informations du Figaro, Philippe Martinez aurait été contraint de quitter la manifestation à cause des violences. Le secrétaire général de la CGT aurait annulé son point presse. 

Philippe Martinez s'est exprimé auprès des médias. Il a pointé du doigt l'attitude des forces de l'ordre. 

"La police a chargé la CGT, c'est grave parce qu'on est identifiés quand même".

La CGT a publié un communiqué :

"Nos camarades, présents, y compris notre secrétaire général, se font gazer et reçoivent des grenades. Ce scénario en cours, scandaleux et jamais vu, est inadmissible dans notre démocratie."

14h05 : Emmanuel Macron est à l'Elysée, pour une réception en l'honneur de la formations des fleuristes et professionnels des métiers de bouche. Le chef de l'Etat a reçu le traditionnel muguet du 1er mai, remis par Stéphane Layani, patron du marché de Rungis.

14h : Selon des informations du Monde, la manifestation s'est terminée dans le calme à Nantes. D'après les syndicats, 5.000 personnes ont défilé dans les rues nantaises.  

13h50 : La préfecture de police a communiqué un nouveau bilan des chiffres sur les manifestations organisées à Paris ce mercredi 1er mai. A 13h15, la police avait déjà procédé à 9.016 contrôles préventifs et à 165 interpellations. 

13h45 : Selon un journaliste du Monde citant les chiffres de la préfecture de police, 5.500 manifestants sont réunis à Marseille, dont 1.200 "gilets jaunes". Selon Franceinfo, 6.500 manifestants ont été dénombrés à Bayonne. A Toulouse, plusieurs milliers de personnes sont rassemblées. Selon la CGT, 3.000 personnes sont réunies dans les rues à Caen. Selon les syndicats, 2.500 personnes sont rassemblées au Havre. Deux manifestations sont en cours à Rennes également. Entre 6.200 personnes, selon la préfecture, et 9.500, selon les syndicats défilent à Lyon. 

13h09 : Les premiers affrontements ont malheureusement éclaté devant le restaurant La Rotonde, boulevard de Montparnasse. Des manifestants ont lancé des projectiles sur les forces de l'ordre. Les policiers ont riposté par une charge. C'est dans cet établissement qu'Emmanuel Macron avait célébré sa qualification au second tour de l'élection présidentielle en 2017. Selon des informations de CNews, le restaurant La Coupole a également été pris pour cible. 

Des milliers de manifestants sont réunis aux abords de Montparnasse.  

12h : Comme chaque année pour la fête du Travail, de nombreuses manifestations sont prévues un peu partout en France. Après cinq mois de mobilisation des Gilets jaunes et après les annonces du président de la République dans le cadre du Grand débat, les rassemblements seront étroitement surveillés par les autorités. 

Les manifestants sont réunis près de la gare Montparnasse, à Paris en ce mercredi 1er mai 2019. La préfecture de police a annoncé que 88 personnes avaient déjà été interpellées à Paris. 3.700 contrôles préventifs ont été menés

Plus de 7 400 policiers et gendarmes sont mobilisés à Paris. Les commerces seront barricadés sur le parcours principal. Le préfet de police de Paris a ordonné la fermeture des commerces, débits de boissons et restaurants sur le parcours du cortège intersyndical parisien, le temps de la manifestation.  

Le rassemblement est autorisé et va s'élancer à 14h30 de Montparnasse pour rejoindre la place d'Italie.

La préfecture de police a également pris un arrêté interdisant de manifestation dans les secteurs des Champs-Elysées, du palais de l'Elysée, de l'Assemblée nationale et de Notre-Dame de Paris.

Selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, "1 000 à 2 000 activistes radicaux" sont attendus à Paris. 

La situation sera également scrutée par les autorités à Toulouse, Montpellier ou bien encore à Bordeaux.

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

06.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

07.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 05/05/2019 - 16:16
La journée de la jupe (trop courte)
Entre la « Compil' Anti-Islam » dénoncée dans un discours trop propre pour être honnête et le « Libre-choix » de refuser l'accès à un moyen de transport à la personne qui se vêtit d'une jupe trop courte au goût du chauffeur, l'employé de la RATP a choisi.
Et surtout Madame, ne remercier pas le réac qui vous soutient, vous serez à votre tour une méchante réac...
A partir de la 18ème minute,  https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/quotidien-deuxieme-partie-1-mai-2019.html
2bout
- 05/05/2019 - 16:10
Se prétendre tolérant,
et ne pas accepter que d'autres puissent rejeter le voile sans être islamophobes.
2bout
- 01/05/2019 - 20:46
20h30: Zineb parle …
et les animateurs de Quotidien baissent les yeux, et quand les animateurs parlent, c'est pour faire des amalgames.