En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© ALAIN JOCARD / AFP
Fête du Travail
1er Mai : 1.500 à 2.000 black blocs attendus à Paris
Publié le 30 avril 2019
Les forces de l'ordre craignent de nouveaux débordements liés à la présence de black blocs à l'occasion de la manifestation du 1er mai dans les rues de Paris. De nombreux Gilets jaunes pourraient également se mobiliser.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les forces de l'ordre craignent de nouveaux débordements liés à la présence de black blocs à l'occasion de la manifestation du 1er mai dans les rues de Paris. De nombreux Gilets jaunes pourraient également se mobiliser.

Entre 1.500 et 2.000 black blocs sont attendus mercredi à Paris, selon des informations de Franceinfo. Bien avant le mouvement des Gilets jaunes, la manifestation du 1er mai 2018 avait été marquée par de nombreuses scènes de violences et de débordements. De nombreux commerces avaient été saccagés et incendiés. 

Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a pris un arrêté afin d'imposer aux commerces, bars et restaurants présents sur le parcours de la manifestation de mercredi de fermer et de se protéger lors du passage du cortège. Il sera également interdit de manifester dans certains secteurs de Paris, comme les Champs-Elysées, près de l'Assemblée nationale, près de l'Elysée, ou dans le quartier de Notre-Dame de Paris.

50 unités des forces mobiles (des CRS et des gendarmes) seront déployées à Paris afin d'assurer la sécurité lors de la manifestation de mercredi. 8.000 membres des forces de l'ordre devraient être mobilisés ce mercredi 1er mai 2019. Des contrôles préventifs seront menés dès mardi soir dans les principales gares, stations de métro et de RER dans Paris. 

Les autorités ont également interdit une manifestation qui devait partir de la place du Panthéon pour se disperser au niveau de la gare Montparnasse en raison de "risques de troubles à l'ordre public". 

La présence de casseurs en marge de la manifestation des syndicats lors de la fête du Travail est donc redoutée. Les manifestations seront particulièrement surveillées également à Rennes, Nancy, Toulouse ou bien encore à Montpellier. 

Emmanuel Macron a demandé ce mardi, lors du Conseil des ministres, que la réponse aux black blocs soit "extrêmement ferme" en cas de violences lors des manifestations du 1er mai, selon la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye :

"Le président a indiqué que, de manière très ferme, il fallait à la fois permettre aux uns et aux autres, en cette fête très symbolique du Travail de manifester, de revendiquer (...) et qu'on soit extrêmement ferme contre tous ceux qui n'ont pour objectif que le désordre et la violence, voire des agressions en direction des forces de l'ordre".

Le dispositif policier qui sera mis en place ce mercredi et la multiplication des contrôles pourraient considérablement faire évoluer la situation ce mercredi. Les casseurs auront des difficultés à agir au regard de l'important dispositif policier qui sera déployé.  

Vu sur : Franceinfo
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
Il manque d'écraser un malvoyant et sort de sa voiture pour le frapper
05.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
06.
Derrière la réforme de l’assurance chômage, une révolution dont le gouvernement ne veut pas assumer le nom ?
07.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
goufio
- 01/05/2019 - 14:51
invités ou...
Alors comme ça on attend 1.500 à 2.000 black blocs, invités ou pas? Et par qui ? Puisque semble t-il, si on les dénombre c'est qu'on les connaît ...J'ai du mal à suivre quand même! Et le préfet qui demande aux commerçants de se protéger, ah c'est comme cela maintenant, c'est le nouveau monde d'Emmanuel Macron ? J'ai beaucoup, mais beaucoup de mal à suivre...
abracadarixelle
- 01/05/2019 - 13:57
Les fachos de gauche et d'extra gauche.....
Les forces de l'ordre doivent oublier le complexe ' Malik Oussekine" : en face de la police des rangs tout de noir vêtus : il faut taper dedans et tant pis pour ceux qu i resteront sur le pavé : mieux vaut des corps de blacks blocs que des victimes ultérieures de ces fachos islamo-gauchos trop compatibles !
tubixray
- 30/04/2019 - 18:17
force à la loi
Il serait temps de faire un exemple et montrer à ces barbares qu'un état de droit a aussi le pouvoir d'user d'une force supérieure pour les neutraliser.
Dans notre douce France, il n'y plus que le pauvre français moyen qui doit respecter toutes les lois et les réglementations sous peine d'être taxé, verbalisé ou placé en garde à vue au moindre écart.