En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 8 heures 18 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 9 heures 37 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 10 heures 9 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 10 heures 52 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 11 heures 39 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 13 heures 15 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 13 heures 40 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 14 heures 6 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 14 heures 53 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 15 heures 57 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 8 heures 30 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 9 heures 45 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 10 heures 23 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 11 heures 22 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 42 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 13 heures 31 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 15 heures 32 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 6 heures
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Emmanuel Pinocchio

Pourquoi réparer Notre-Dame en cinq ans est impossible, n'en déplaise à Macron

Publié le 17 avril 2019
Emmanuel Macron, très motivé, veut que Notre-Dame soit réparée en cinq ans. Malheureusement, cet optimisme ne résiste pas aux analyses, ni même aux faits.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Macron, très motivé, veut que Notre-Dame soit réparée en cinq ans. Malheureusement, cet optimisme ne résiste pas aux analyses, ni même aux faits.

L'histoire montre que réparer une cathédrale prend plusieurs décennies plutôt que cinq ans, comme la cathédrale de Reims, rebâtie en 24 ans, ou celle de Dresde, en 11 ans. Malgré les centaines de millions d'euros déjà récolté pour Notre-Dame de Paris, reconstruire la cathédrale sera long. D'abord, très simplement, à cause d'une liste de dégâts longue comme le bras. Il ne s'agit même pas seulement de reconstruire la flèche et le toit, dit "la forêt", qui ont complètement brûlé. La façade, dont les pierres étaient en calcaire, a été fragilisée par le feu, sans parler de l'eau, qui a attaqué une roche fragile. La structure présente même des risques d'effondrement, particulièrement au niveau de la voûte et de deux pignons, au transept nord et entre les deux beffrois. L'intérieur, maintenant à ciel ouvert, est exposé aux intempéries et ne peut absolument pas être protégé avant que la structure n'ait été complètement examinée. Avant même de commencer à reconstruire l'extérieur, il faudra donc protéger l'intérieur. Les échafaudages posent également problème puisqu'on ne sait pas si la structure, fragilisée, les supportera. Enfin, le chantier risque de se trouver face à un manque d'artisans. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
spiritucorsu
- 19/04/2019 - 23:25
On se sent moins seul.
Merci à Zen-gzr-28 pour ce partage de point de vue,on se sent moins seul.Peut-être un des effets bénéfiques du forum.Cordialement.
zen-gzr-28
- 19/04/2019 - 21:25
spiritucorsu
Entièrement d'accord avec les propos de votre commentaire.
von straffenberg
- 18/04/2019 - 14:59
Lieux communs
Beaucoup d'incertitudes et de lieux communs dans cet article ...Pinocchio a vraiment un grand nez ; Macron a raison de fixer un délai même serré ,il faut définir très rapidement les choix de charpente , de couverture ( cette toiture si pesante n a pas s été choisi par hasard il faut trouver un substitut qui verrouille la maçonnerie inférieure en s'associant aux arcs boutants c est du moins mon avis ), exclure la reuniottite ainsi que les comités de tout poil de ce projet j 'allais dire ne pas demander leur avis à toutes les chapelles et choisir un maitre d'œuvre inflexible et incontestable .