En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© PATRICK KOVARIK / AFP
Colère froide

Chantal Jouanno sur le Grand débat national : "Ils ont confondu débat public et campagne électorale"

Publié le 21 mars 2019
La présidente de la commission nationale du débat public s'est confiée à la rédaction de Challenges. Chantal Jouanno dévoile pourquoi elle a refusé de se porter garante du Grand débat national et critique l'attitude du président de la République Emmanuel Macron et du gouvernement.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La présidente de la commission nationale du débat public s'est confiée à la rédaction de Challenges. Chantal Jouanno dévoile pourquoi elle a refusé de se porter garante du Grand débat national et critique l'attitude du président de la République Emmanuel Macron et du gouvernement.

Chantal Jouanno porte un regard très critique au sujet du Grand débat national et sur l'attitude d'Emmanuel Macron dans une nouvelle interview publiée ce jeudi. Alors qu'elle occupe la fonction de présidente de la commission nationale du débat public (CNDP), Chantal Jouanno s'était retirée de l'organisation du Grand débat après les révélations sur son salaire. Elle a évoqué une nouvelle fois cette polémique dans les colonnes de Challenges

"Je suis devenue le symbole de l’injustice sociale. Et ne pouvais donc plus rester la garante du Grand débat national, dont le ferment était précisément l’injustice sociale. (…) Mon retrait n’empêchait pas la CNDP de faire le job, mais sans moi".

La présidente de la CNDP a violemment critiqué le processus mis en place par l'exécutif dans le cadre de cet entretien à Challenges, paru ce jeudi :   

"Ce qu'Emmanuel Macron et le gouvernement ont organisé, ce n'est pas un débat public, mais une opération de communication politique (…) Ils ont confondu débat public et campagne électorale. Écouter, cela n'est pas convaincre. Ni faire de la pédagogie".

Chantal Jouanno dévoile dans le cadre de cet entretien que Jean-Louis Borloo l'avait mis en garde lorsqu'Edouard Philippe lui avait confié la mission de préparer le Grand débat national. 

"Il était très réservé et m'a conseillé de fuir si ça sentait le roussi".

Selon Chantal Jouanno, la commission nationale du débat public n'aurait pas pu assumer cette mission à cause des règles strictes.

"L'exécutif voulait pouvoir relire et corriger le rapport final !".

La présidente de la commission avait alerté l'exécutif sur la nécessité de se soumettre à des règles en matière de transparence, d'équilibre de la parole des citoyens et d'équité dans le cadre du Grand débat. 

Les prochaines étapes du Grand débat national doivent se traduire par des actes de la part de l'exécutif comme le précise le site officiel du Grand débat :

"Toutes les contributions seront remontées pour permettre une analyse approfondie à la fois quantitative et qualitative et ainsi nourrir une restitution placée sous le contrôle et la responsabilité de garants. Elles permettront de forger un nouveau pacte économique, social et environnemental et de structurer l’action du Gouvernement et du Parlement dans les prochains mois".

Beaucoup de citoyens craignent que les réponses apportées à l'issue du Grand débat national ne répondent pas aux attentes des Gilets jaunes, à la crise et au malaise du pays depuis 18 semaines.

Vu sur : Challenges
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

02.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Lateticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

05.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

06.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

07.

Psychogénéalogie : comment les générations familiales qui nous précèdent laissent leur empreinte sur notre identité

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gpo
- 22/03/2019 - 10:07
Enfumage...la suite
Tout le monde sait que ce fameux "grand" débat sera truqué...il n'y a que les les journaleux serviles qui disent le contraire...
Merci aux gilets jaunes d'avoir permis au peuple de se réveiller et découvrir enfin le vrai visage machiavélique de ce gouvernement composé de coquins, copains, fraudeurs, menteurs...
Anouman
- 21/03/2019 - 18:22
Débat
Quelles que soit les enseignement du grand débat le gouvernement ne fera que ce qu'il avait prévu de faire. Je ne doute pas non plus qu'il aura assez de talent pour présenter des mesures dont personne ne veut vraiment en interprétant à sa façon les "apports" des débats.