En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

07.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 11 min 32 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 1 heure 12 min
pépites > Santé
Coronavirus
Le ministre de la Santé annonce une rallonge budgétaire de 2,5 milliards d'euros pour les hôpitaux et les soignants (qui bénéficieront d'une majoration de 50 % des heures supplémentaires)
il y a 1 heure 20 min
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 13 heures 44 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 16 heures 9 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 17 heures 22 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 19 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 19 heures 59 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 20 heures 58 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 21 heures 42 min
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 53 min 48 sec
décryptage > Santé
Couvre-feu jusqu’à l’été ?

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

il y a 1 heure 20 min
pépites > Justice
Terrorisme
Conflans : sept personnes déférées en vue de l’ouverture d’une information judiciaire, selon le Parquet national antiterroriste
il y a 1 heure 45 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 15 heures 46 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 16 heures 34 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 18 heures 34 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 19 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 20 heures 15 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 21 heures 38 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 21 heures 59 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Pour les livres d'histoire

Christophe Castaner souhaite que les Gilets jaunes s'interrogent sur la trace qu'ils veulent laisser

Publié le 08 mars 2019
Alors qu'il effectuait un déplacement à Marseille, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a évoqué le mouvement des Gilets jaunes. Il a invité les citoyens mobilisés dans ce mouvement à la réflexion. Il leur demande s'ils veulent laisser comme trace "celle de la revendication ou celle de la violence".
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu'il effectuait un déplacement à Marseille, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a évoqué le mouvement des Gilets jaunes. Il a invité les citoyens mobilisés dans ce mouvement à la réflexion. Il leur demande s'ils veulent laisser comme trace "celle de la revendication ou celle de la violence".

Alors que les Gilets jaunes s'apprêtent à se mobiliser ce samedi 9 mars pour un 17e acte, Christophe Castaner a tenté d'appeler les manifestants à la raison. 

Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé dans le cadre d'un déplacement à Marseille ce vendredi. Il a souhaité que les manifestants impliqués dans cette mobilisation de grande ampleur mesurent et prennent conscience de l'impact du mouvement. Christophe Castaner s'est demandé "quelle trace" voulaient laisser les Gilets jaunes. 

Le ministre de l'Intérieur a déploré le fait que "les violences sont devenues systématiques pour un petit nombre. Donc, quelle trace ils veulent laisser ? Celle de la revendication ou celle de la violence ?". 

Christophe Castaner considère cette mobilisation comme un "mouvement social inédit". 

Le ministre de l'Intérieur a néanmoins regretté que "des casseurs viennent pour frapper, pour casser, pour piller, pour insulter aussi. Vous avez vu cette dernière tendance qui consiste à jeter des excréments sur la police?". 

Selon des responsables du syndicat de police Alliance, samedi dernier à Marseille et à Montpellier, des policiers ont essuyé des jets d'excréments lors des manifestations de Gilets jaunes. 

Christophe Castaner a été interrogé sur la potentielle mobilisation des Gilets jaunes sur le Champ de Mars à Paris, ce samedi 9 mars.  

"S’ils veulent s’y asseoir en sérénité, ils peuvent le faire, mais le mieux est qu’ils déclarent leur intention plutôt que de le faire sur les réseaux sociaux. Rien n’interdit les manifestations mais il y a des règles assez simples qui consistent juste à les déclarer". 

Vu sur : Sud-Ouest
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JBL
- 09/03/2019 - 07:58
Un modèle de lâcheté
" A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire". Pour exemple, la trouille face aux "quartiers" et l'extrême brutalité face à des salariés qui osent relever la tête après 40 ans de résignation.
assougoudrel
- 08/03/2019 - 21:41
Castaner est bien embarrassé avec
la responsable des Droits de l'Homme de l'ONU, sans oublier l'UE. Les yeux sont braqués sur lui.
Anouman
- 08/03/2019 - 20:25
Trace
Et quelle pourra être la trace dans l'histoire de Castaner? De Macron? A part une parenthèse de médiocrité quelle pourrait-elle être?