En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Eric CABANIS / AFP
Justice

Le cardinal Barbarin condamné à six mois de prison avec sursis

Publié le 07 mars 2019
Le tribunal de Lyon a condamné le cardinal Philippe Barbarin à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d'abus sexuels. Ses avocats ont annoncé leur volonté de faire appel. Le cardinal Barbarin va remettre sa démission au Pape dans les prochains jours.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le tribunal de Lyon a condamné le cardinal Philippe Barbarin à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d'abus sexuels. Ses avocats ont annoncé leur volonté de faire appel. Le cardinal Barbarin va remettre sa démission au Pape dans les prochains jours.

Le verdict est tombé ce jeudi 7 mars. Le cardinal Philippe Barbarin a été condamné par le tribunal correctionnel de Lyon à six mois de prison avec sursis pour la non-dénonciation des agressions pédophiles d'un prêtre de son diocèse. Les cinq autres personnes mises en cause n’ont pas été condamnées.

En l'absence du cardinal, la présidente du tribunal Brigitte Vernay l'a "déclaré coupable de non-dénonciation de mauvais traitements" envers un mineur entre 2014 et 2015. 

Le cardinal Barbarin avait été jugé en janvier pour ne pas avoir dénoncé les agressions pédophiles du père Preynat au cœur de son diocèse. 

Soutenus par l’association de victimes "La Parole libérée", neuf hommes avaient accusé le père Bernard Preynat d’avoir abusé d’eux – des faits pour lesquels ce dernier n’a pas encore été jugé – avant de porter plainte contre ceux qui n’ont rien dit des agissements du prêtre. En l'absence de poursuites, ils ont lancé en 2017 une procédure de citation directe devant le tribunal, qui leur garantissait un procès pour la première fois depuis la révélation de l’affaire fin 2015.

Les avocats du cardinal Barbarin ont annoncé leur volonté de faire appel. 

Ce procès a permis de mettre en lumière la parole des victimes et la crise de l'Eglise catholique face aux scandales d'abus sexuels et de pédophilie. 

Lors d’une conférence de presse à la maison diocésaine de Lyon, ce jeudi en milieu de journée, Mgr Barbarin a annoncé qu’il allait démissionner.

"J'ai décidé d'aller voir le Saint Père pour lui remettre ma démission. Il me recevra dans quelques jours".

Le cardinal Barbarin a dit "prendre acte de la décision du tribunal" et a souhaité avoir une pensée pour les victimes : 

"Indépendamment de mon sort personnel, je tiens à redire toute ma compassion pour les victimes".

Lors du procès en janvier dernier, la procureure n'avait pas requis de condamnation à l'encontre de l'archevêque de Lyon.

Vu sur : La Croix
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 09/03/2019 - 15:12
En fait,
Il avait entendu des rumeurs sur le prêtre en question, mais ne les avait pas crues, eh bien en effet, quand on a un commandement ou une position hiérarchique on surveille et on vérifie !
Bérurier74
- 08/03/2019 - 07:40
Un cardinal?
Bravo au photographe.
Ce n'était vraiment pas le moment de prendre un air "pénétré". ..
D'abord, j'ai cru voir un employé aux écritures qui s'était fait prendre la main dans la caisse, aux manches de lustrine près.
Il faut croire que l'habit faisait le Cardinal.
C'est là où on peut, physiquement, mesurer l'ampleur de la crise des vocations dans l'Eglise.
cloette
- 07/03/2019 - 16:06
il vient de
donner sa démission . Ceci dit ,c'est un bouc émissaire, puisqu'il n'était pas en poste à Lyon lors des faits du prêtre incriminé, il est arrivé trois ans après , la dénonciation avait eu le temps d'être faite par les victimes me semble -t-il . De plus s'il y a un prêtre qui ne fait pas partie des poissons pourris de l'Eglise c'est bien lui qui plane dans un univers éthéré complètement intello-religieux