En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© BERTRAND GUAY / AFP
Bon ami
Le coffre-fort d'Alexandre Benalla aurait été déplacé par Chokri Wakrim, le compagnon de l'ancienne cheffe de la sécurité du Premier ministre
Publié le 15 février 2019
Selon des informations de Libération, Chokri Wakrim, cité sur le contrat russe controversé, est "l'ami" qui a déplacé le coffre-fort toujours introuvable d'Alexandre Benalla.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon des informations de Libération, Chokri Wakrim, cité sur le contrat russe controversé, est "l'ami" qui a déplacé le coffre-fort toujours introuvable d'Alexandre Benalla.

Le coffre-fort d'Alexandre Benalla, censé contenir ses armes et des éléments clés pour l'enquête, est toujours introuvable depuis la perquisition qui a été menée à son domicile d'Issy-les-Moulineaux. La rédaction de Libération a révélé ce jeudi 14 février qu'il aurait été déplacé par Chokri Wakrim. Cet homme est le compagnon de Marie-Elodie Poitout, l'ancienne cheffe de la sécurité d'Edouard Philippe. Cette femme vient de démissionner récemment.

Chokri Wakrim serait impliqué dans l'affaire du contrat avec un oligarque russe controversé, Iskander Makhmudov. Lors de ses premières gardes à vue, Alexandre Benalla avait indiqué être en possession d'armes "déclarées" rangées dans un coffre-fort. Mais lors de la perquisition du 21 juillet, le coffre-fort était introuvable.

L'ancien collaborateur de l'Élysée a expliqué avoir demandé à "un ami" d'aller chercher sa femme et "de récupérer tout ce qui pouvait être volé (...) et notamment les armes". Les armes en question ont finalement été remises à la police le 30 juillet. Le coffre-fort en revanche est toujours introuvable.

Libération a dévoilé que "l'ami" évoqué est Chokri Wakrim. Son nom apparaît sur le contrat de sécurité signé entre la société de Vincent Crase et Iskander Makhmudov, cet oligarque russe réputé proche de Vladimir Poutine. Selon Libération, "Chokri Wakrim a en effet été embauché en juin sur un des contrats de protection signé avec un oligarque russe suspecté de liens avec la mafia, Iskander Makhmudov". Ce contrat a été négocié par Alexandre Benalla alors qu'il était encore employé à l'Élysée. Une enquête a été ouverte depuis par le parquet national financier pour "corruption". 

D'après Libération, Chokri Wakrim serait apparu à de nombreuses reprises avec Alexandre Benalla, notamment chez l’homme d’affaires Vincent Miclet et au domicile d’un Syrien soupçonné de nombreuses escroqueries, Mohamad Izzat Khatab.

Chokri Wakrim est un militaire qui vit en couple avec l'ex-patronne de la sécurité du Premier ministre. Selon sa compagne, il était présent lors d'une rencontre à leur domicile entre Alexandre Benalla et Vincent Crase le 26 juillet. Il a été convoqué par le ministère des Armées le 7 février et "suspendu à titre conservatoire de ses fonctions, avec effet immédiat, en attendant que la lumière soit faite" sur son implication réelle. 

Suite aux révélations de Libération, l'avocat de Chokri Wakrim a indiqué dans un communiqué transmis à l'AFP que son client "dément catégoriquement avoir un lien quelconque avec le "déplacement" d'un coffre-fort appartenant à Monsieur Alexandre Benalla et conteste fermement les allégations fausses contenues dans cet article. Il mettra en œuvre toutes les procédures nécessaires afin de rétablir son honneur et sa réputation". Chokri Wakrim "se tient, sereinement, à l'entière disposition de la Justice".

Sa compagne Marie-Elodie Poitout a également réfuté les accusations de Libération lors d'une déclaration à l'AFP

"Je démens formellement avoir eu connaissance ou avoir participé d'une quelconque manière à la disparition du coffre-fort de Monsieur Benalla. Je réfute ces allégations mensongères et n'ai aucune connaissance d'un éventuel rôle qu'aurait pu jouer M. Wakrim".

Selon Libération, aucune enquête n'a été ouverte sur le coffre-fort et sa disparition. 

Le syndicat de police VIGI, partie civile dans l'affaire Benalla, a demandé le dépaysement du dossier. 

Jamais Alexandre Benalla n’a consenti à livrer une explication crédible au sujet du coffre-fort.

Vu sur : Libération
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
05.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
06.
Entrée en service des bus électriques chinois : ce (contre)choc pétrolier que personne ne voyait venir
07.
A l’insu de son plein gré : le « nouveau monde » finira-t-il par faire basculer la France dans une nouvelle culture démocratique « grâce » à ses vieux travers ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie-E
- 20/02/2019 - 17:00
la France n'a pas de chance
avec ses barbouzes ... depuis les epoux Thurenge.
Enfin je partage l'avis de Pale rider : quand je pense a tous les faux jetons fillonistes qui se sont laisses avoir par les fameuses affaires distilleees chaque semaine par le Canard et qui ont fini par voter pour un jeune inconnu (il etait tout de meme ministre de Hollande et je vois pas a part les augmentations d'impots et les cars ce qu'il a fait....) leur promettanr de faire table rase du passe ..... Trop drole, j'aimerais bien voir leurs tetes aujourd'hui et comment ils vont voter aux prochaines elections
pale rider
- 17/02/2019 - 08:56
la seule chose rigolote tout de même
c'est la tête de cocu dépités de mes amis au départ Fillonnistes qui se sont fait enfumer par le déluge médiatique des "affaires" et ont finalement voté Macron... je ne m'en lasse pas. Un truc quand même : je me demande quand et si un jour il vont enfin se réveiller et réaliser que leurs votes ont été depuis toujours téléguidés par les médias mainstream.
Caustik317
- 16/02/2019 - 21:57
Alexandre B.
C'est donc "ça", l'ami intime du Président de la République Française ? Le futur Chef de la garde personnelle ?