En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© ERIC FEFERBERG / AFP
Même si on ne sait pas sur quoi

Une nette majorité de Français sont favorables à un référendum

Publié le 10 février 2019
Près des trois-quarts des Français disent oui à un référendum "dans les prochains mois", selon un sondage Ifop pour le JDD.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Près des trois-quarts des Français disent oui à un référendum "dans les prochains mois", selon un sondage Ifop pour le JDD.

Le référendum comme sortie de crise ? Le gouvernement y pense, même si rien n'est décidé. Le weekend dernier, le JDD révélait que des préparatifs pour une telle consultation ont été lancés par le ministère de l'Intérieur. Le référendum aurait lieu potentiellement le 26 mai, jour des élections européennes.

Les Français y semblent favorables. Même si personne n'a la moindre idée de la question qui pourrait être posée, ils sont 73% à vouloir "un" référendum, selon un sondage Ifop pour le JDD. 57% d'entre eux souhaitent qu'il ait lieu le 26 mai. Cela revient donc à dire que près de 42% des Français sont favorables à la fois à ce que ce vote ait lieu, et que ça se passe le jour des européennes.

Dans le détail, on remarque que les sympathisants du Rassemblement national (87%) et de la France insoumise (85%) sont les plus favorables à ce référendum, contre 65% des Républicains. Seuls les macronistes ne sont majoritairement pas favorables à la consultation : 47% sont pour, 53% contre.

Reste qu'organiser un référendum en trois mois et demi risque d'être compliqué. Dans le JDD, un "visiteur du soir" indique : "Cette solution du 26 mai a du plomb dans l'aile. Un référendum, ça ne peut être qu'un oui franc et massif. Mais un référendum bidouillé en urgence, pour se redonner une légitimité, c'est de la folie !"

Vu sur : Le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

04.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

05.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

06.

Donald Trump réfléchirait à acheter le Groenland : l'île répond qu'elle n'est pas à vendre

07.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen-gzr-28
- 11/02/2019 - 18:49
Qui décidera des questions à poser ?
Quelles seront la ou les questions posées ? Celles que le PR aura choisies ? Bien sûr, après avoir consciencieusement, en toute impartialité et sous couvert des" garants", pris connaissance de toutes les réponses du GRAND DEBAT.
J'accuse
- 10/02/2019 - 17:01
Proposition
Une idée pour un référendum en même temps que les élections européennes: "souhaitez-vous que la France quitte l'UE ou y reste ?"
Comme savoir pour qui on vote est sans intérêt (quels que soient les élus, y compris anti-UE, ça ne changera rien), on aurait ainsi un vrai débat suivi d'une décision.