En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

03.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

04.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

05.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

07.

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Dépression sévère"
Julian Assange serait confronté à des tendances suicidaires suite à son emprisonnement
il y a 14 heures 43 sec
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 16 heures 35 min
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 17 heures 47 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 20 heures 25 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 20 heures 42 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 20 heures 51 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 21 heures 31 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 21 heures 49 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 22 heures 11 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 22 heures 33 min
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 15 heures 39 min
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 16 heures 59 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 19 heures 32 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 20 heures 33 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 20 heures 51 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 21 heures 15 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 21 heures 47 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 22 heures 2 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 22 heures 24 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 23 heures 40 min
© NICKEE BUTLANGAN / AFP
© NICKEE BUTLANGAN / AFP
Guerre totale

Terrorisme : pourquoi une escalade de violence est à craindre aux Philippines

Publié le 30 janvier 2019
Le groupe islamiste Abou Sayyaf attendait une réponse après son double-attentat perpétré le 27 janvier dans la cathédrale de Jolo, sur l'île du même nom, dans l'archipel de Sulu, au sud-ouest des Philippines. Le président Rodrigo Duterte a décidé d'employer la manière forte en appelant à la guerre totale.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le groupe islamiste Abou Sayyaf attendait une réponse après son double-attentat perpétré le 27 janvier dans la cathédrale de Jolo, sur l'île du même nom, dans l'archipel de Sulu, au sud-ouest des Philippines. Le président Rodrigo Duterte a décidé d'employer la manière forte en appelant à la guerre totale.

Le président des Philippines, Rodrigo Duterte, a ordonné ce mercredi 30 janvier deux frappes aériennes sur l'île de Jolo, dans l'archipel de Sulu, au sud-ouest du pays, selon le site web de la chaîne nationale GMA News. Une démonstration de force suscitée par le double-attentat suicide perpétré dimanche 27 janvier dans la cathédrale de Jolo et revendiqué par le groupe islamiste Abou Sayyaf, dépendant de Daech, qui a fait plus de 20 morts et une centaine de blessés.

Duterte donne l'ordre de "détruire l'organisation" Abou Sayyaf

Le chef d'État philippin tape du poing sur la table. Si à son arrivée au pouvoir en 2016, ses déclarations chocs avaient fini par lui valoir une réputation de leader autoritaire et déterminé, admiré de sa population, c'était sans compter sur les groupes terroristes islamistes, dont la présence sur l'archipel de Sulu ne fait aucun doute, et qui ont décidé de refaire parler d'eux. Cet attentat intervient cinq jours après l'annonce de l'approbation massive, lors d'un référendum le 21 janvier, de la création dans le sud de l'archipel de la région autonome Bangsamoro, peuplée principalement de musulmans, constituant ainsi l'épilogue d'un processus de paix d'un conflit ayant fait des dizaines de milliers de morts.

En réponse à cet attentat, et alors qu'une autre attaque a visé tôt ce mercredi une mosquée à l'ouest de l'île Mindanao, sans qu'on ne sache ni le motif ni le commanditaire, Rodrigo Duterte a donné l'ordre à ses troupes de "détruire l'organisation" Abou Sayyaf. Les régions de Patikul et Indanan, où des membres de l'organisation terroriste ont été aperçus, ont été ciblées par deux frappes aériennes. Des troupes au sol ont également été déployées, soutenues par l'artillerie lourde. Le gouvernement estime que l'attentat de la cathédrale de Jolo est vraisemblablement l'œuvre de la faction Ajang-Ajang, qui fait partie du groupe Abou Sayyaf.

"Ne leur donnons pas la satisfaction de devenir ennemis"

Des responsables politiques ont appelé à l'unité interreligieuse dans l'archipel à très grande majorité catholique, les autorités soulignant que rien ne laissait croire, dans l'attaque de la mosquée, que celle-ci avait été commise en représailles à celle de la cathédrale. "Nous enquêtons toujours mais nous n'avons trouvé aucune connexion", a ainsi indiqué le ministre de la Défense philippin, Delfin Lorenzana. "Quelle que soit la foi de chacun, nous ne devons pas être les victimes du cercle vicieux de la violence que ces terroristes tentent de créer", a déclaré sur Twitter Zia Alonto Adiong, un homme politique local. "Ne tombons pas dans leur piège et ne leur donnons pas la satisfaction de devenir ennemis (catholiques et musulmans)", a-t-il ajouté.

Reste à espérer que la situation ne s'envenime pas davantage. Le principal groupe rebelle, le Front Moro islamique de libération (Milf) avait signé en 2014 un accord de paix avec le gouvernement. Une initiative à laquelle les factions loyales à Daech ne se sont pas jointes. "Il n'y a pas de rédemption pour de tels meurtres blasphématoires. Attaquer des gens sur leur lieu de prière est la forme la plus élevée de lâcheté et d'obscénité", a lâché Mujiv Hataman, un responsable régional. Si le conflit s'éternise, il est à redouter que de nouveaux attentats soient perpétrés sur le territoire.

Vu sur : GMA News
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie Esther
- 31/01/2019 - 11:46
ca va faire mal
aux terroristes islamiques.
Tant mieux ... je ne les plaindrai pas.
Tout mon soutien aux Philippins nombreux en Israel en particulier dans le seteur de l'aide a la personne et qui sont adorables