En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Angelos Tzortzinis / AFP
Gilets jaunes
RIC : François Hollande estime qu'il ne faut pas de référendum "sur tous les sujets"
Publié le 13 janvier 2019
L'ancien président de la République s'est exprimé samedi sur cette revendication des Gilets jaunes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien président de la République s'est exprimé samedi sur cette revendication des Gilets jaunes.

Après avoir rencontré des Gilets jaunes de Corrèze, l'ancien président de la République François Hollande, au moment de présenter ses vœux à la fédération PS du département, s'est exprimé sur l'une des revendications principales des Gilets jaunes : le Référendum d'initiative citoyenne (RIC). "On évoque maintenant les référendums comme si c'était la panacée. Autant de concertation que nécessaire, j'y suis favorable. Autant de référendum ? Non, il faut solenniser le référendum", a-t-il déclaré. "On le fait sur la Constitution, sur les traités les plus importants, mais on ne doit pas le faire sur tous les sujets."

Il a précisé sa pensée en expliquant qu'on "ne doit pas laisser penser que ceux qui ont eu mandat pour agir par le suffrage universel seraient dépourvus de toute autorité pour décider". Et lui de revenir sur sa propre expérience : "Le mariage pour tous, par exemple, était une demande qui n'était pas forcément partagée au début. Si j'avais dit "on fait un référendum", le pays se serait gravement divisé. Je pense que nous l'aurions emporté, mais à quel prix ?"

François Hollande a donné plus de détail sur sa rencontre discrète avec des Gilets jaunes de Corrèze.   "Cela s'est fait dans un très bon climat. J'étais face à des hommes et des femmes qui venaient témoigner de leur situation. Beaucoup de femmes qui exercent un métier difficile, souvent auprès des personnes âgées ou en difficultés", a-t-il dit, indiquant "être venu pour les écouter, comprendre ce qui les mobilise et répondre à leurs interrogations".

 

Vu sur : Orange Actu
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
05.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
06.
La droite s'insurge contre un nouveau clip raciste et haineux du rappeur Nick Conrad
07.
L'association WWF accusée de soutenir des programmes de stérilisation forcée aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
05.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Gilets jaunes, six mois déjà et ces questions restées sans réponse sur les défis auxquels fait face notre démocratie
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Alain Proviste
- 15/01/2019 - 19:06
Pourquoi il ramène sa fraise ?
C'est vrai qu'il est marrant, même sans faire exprès : "Si j'avais dit "on fait un référendum", le pays se serait gravement divisé."
Liberte5
- 15/01/2019 - 18:58
F. Hollande est un bon socialiste....
mais il est contre la démocratie. La régression intellectuelle de la France et de la démocratie n'a de cesse depuis 40 ans. Non F. Hollande , il faut que des RIC puissent avoir lieu sur tous les sujets et à chaque échelon territorial pour que les Français, le peuple puisse enfin s'exprimer et que les élus en tiennent compte.
JLH
- 15/01/2019 - 14:33
@POLITIQ
D'une part l'anonymat des commentaires ne justifie l'insulte gratuite, d'autre part, pour une fois que M. Hollande est clair et ne sombre pas dans la démagogie, il est souhaitable de lui en être gré.