En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Ras-le-bol
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
Publié le 04 janvier 2019
La récente démission de Sylvain Fort, directeur de la communication du président, apparaît comme symptomatique du sentiment de lassitude qui s'est installé chez les conseillers qui l'ont porté au pouvoir.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La récente démission de Sylvain Fort, directeur de la communication du président, apparaît comme symptomatique du sentiment de lassitude qui s'est installé chez les conseillers qui l'ont porté au pouvoir.

2018 fut loin d'être de tout repos pour Emmanuel Macron, et 2019 ne démarre pas sous les meilleurs auspices. Le chef de l'État va devoir faire sans son conseiller Sylvain Fort, qui a annoncé sa démission d'ici la fin du mois de janvier. Un départ significatif, quand on sait que le quadragénaire, hommes de lettres notamment chargé des discours du président, occupait une véritable place de choix aux côtés d'Emmanuel Macron. Entre l'affaire Benalla qui n'en finit pas, les sondages peu réjouissants et les couacs d'agenda du chef de l'État, l'ambiance n'est pas à la fête du côté de l'Élysée, expose Le Parisien. À tel point que ce départ pourrait être suivi de nombreux autres dans l'entourage du président.

"Il y a tellement de rivalités"

Les conseillers d'Emmanuel Macron, surnommés "les Mormons", seraient ainsi au bord du burn-out, essorés par le rythme de travail soutenu exigé par le chef de l'État. Les choix du président seraient également sujets à débats dans son entourage, dont les conseils ne semblent pas avoir un réel impact. "Il entend, mais il n'écoute personne", déplore un "vieil ami" du président, selon l'hebdomadaire. Ainsi, le conseiller politique Stéphane Séjourné a annoncé son départ imminent pour diriger la campagne des européennes. Comme François Hollande avant lui, Emmanuel Macron va devoir remplacer ses proches soldats par du sang frais.

Selon les informations du Parisien, c'est Philippe Grangeon, homme de l'ombre du président, qui pourrait être chargé d'un grand pôle communication, stratégie et politique, avec le titre de conseiller spécial d'ici la fin janvier. Le conseiller Ismaël Emelien et le secrétaire général de la présidence, Alexis Kohler, seraient quant à eux sur le départ. Une décrépitude qui pèse sur le moral des troupes. "On ne peut pas vraiment parler d’équipe", regrette un proche du président. "Il y a tellement de rivalités", renchérit un autre. Autre détail à prendre en compte : les "textoteurs du soir" avec lesquels Emmanuel Macron échange par SMS interposés, comme François Bayrou, Richard Ferrand, Alain Minc, Jacques Attali ou Jean-Marc Borello, patron du groupe social SOS. Des personnalités dont les avis semblent davantage compter que ceux de ses propres conseillers aux yeux d'Emmanuel Macron.

Privilégier l'expérience

Alors, tandis qu'un turn-over s'amorce dans la macronie, de vieux élus s'érigent en tant que "politiques aguerris", bien loin du profil des technocrates aujourd'hui honnis. Le Parisien évoque le chiraquien JeanPaul Delevoye ou Nicolas Revel, ancien secrétaire général adjoint de François Hollande. Enfin, avec 16 femmes pour 52 postes de conseiller, Emmanuel Macron pourrait féminiser quelque peu ses rangs.

Vu sur : Le Parisien
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Il faut détruire Jean-Luc Mélenchon et le secret de l’instruction avec…
03.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
04.
Laeticia Hallyday s'ennuie à L.A; Johnny Depp craque pour la fille d'un vieux pote; Dany Boon veut que vous sachiez qu'il est amoureux (pour vous faire oublier ses impôts); Nicolas S. & Carla B. qu'ils étaient à Venise pour leur anniversaire de mariage
05.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
06.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
03.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (26)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
spiritucorsu
- 06/01/2019 - 17:21
Le seul projet de Macron promouvoir sa personne(suite et fin)
En résumé,beaucoup de pathologique dans tout cela,ce genre de personnage,on en a connu tout au long de notre histoire,il allumaient des bûchers et on a vu ce que cela donnait.La France n'avait vraiment pas besoin de ça.
spiritucorsu
- 06/01/2019 - 17:17
Le seul projet de Macron:promouvoir sa personne.(Suite et fin)
Quant à la vérité de Macron,elle est difficile à appréhender voire à connaître puisque ses proches conseillers en sont eux même pour leurs frais.Sur ce sujet,je me contente donc des moyens à ma disposition:une information filtrée,une démarche spéculative et intuitive,en analysant à travers ce prisme,ses déclarations,son comportement et sa stratégie.Sur la base de tous ces élément et en analyse personnelle,je dirais que Macron est d'abord un enfant gâté,entièrement tourné sur lui même(narcissisme aigu),habité d'une ambition dévorante qui s'imagine avoir un destin universel(mégalomanie),son seul projet c'est la promotion de sa personne et de sa pensée tant il croit détenir la vérité
spiritucorsu
- 06/01/2019 - 17:04
Le seul projet de Macron promouvoir sa personne(suite)
Avec la jonction et l'alliance inédite de la classe moyenne et des classes défavorisées qui s'opèrent actuellement nous avons tous les ingrédients pour arriver à une situation prérévolutionnaire dans le pays.Cette situation frappe nos dirigeants de stupeur,n'ayant pas imaginé ou prévu une telle évolution et n'ayant pas de planB.Je m'exprime bien évidemment au conditionnel,N'étant détenteur d'aucune vérité,mais si le pouvoir actuel alors qu'il est devenu archi minoritaire dans le pays et haï par une multitude gens (dont beaucoup ont voté pour lui initialement)continue de rester sourd aux revendications des citoyens tout en organisant la répression,on pourrait alors voir l'histoire accélérer avec l'apparition d'une constituante en 2019,en espérant que les événements nous épargnent les épisodes les plus sombres de notre histoire.