En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Bataille pour un gilet

Elections européennes : Florian Philippot et les Patriotes auraient déposé la marque "Les Gilets jaunes"

Publié le 27 décembre 2018
Selon des informations de L'Opinion, un proche du président des Patriotes a officiellement déposé la marque "Les Gilets Jaunes" auprès de l'Inpi.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon des informations de L'Opinion, un proche du président des Patriotes a officiellement déposé la marque "Les Gilets Jaunes" auprès de l'Inpi.

Après les six semaines de mobilisation à travers le pays, la perspective de voir une liste des Gilets jaunes aux élections européennes semble se concrétiser de jour en jour. Le mouvement pourrait donc prendre un virage politique dans le cadre du scrutin majeur de mai 2019. 

Le Rassemblement national, La France Insoumise, Debout la France et La République en marche pourraient perdre de nombreux bulletins de votes si une telle liste était constituée et se présentait lors du futur scrutin. 

Selon Florian Philippot, cette démarche constitue la première étape dans l'élaboration d'"une liste hybride, mi-Patriotes, mi-Gilets Jaunes" pour les élections européennes.

Les mesures annoncées par le gouvernement et Emmanuel Macron n'ont pas apaisé la colère des citoyens mobilisés au sein du mouvement des Gilets jaunes. Un acte 7 de la mobilisation est prévu pour la journée de samedi et les célébrations du réveillon du 31 décembre pourraient être marquées par une forte présence de Gilets jaunes sur les Champs-Elysées. 

Selon une information de L'Opinion, Florian Philippot, le président des Patriotes a fait déposer le 30 novembre dernier la marque "Les Gilets Jaunes" auprès de l'Institut national de la propriété industrielle (Inpi). Cette demande n'a pas encore été validée. 

Florian Philippot s'est confié à la rédaction de L'Opinion sur cette décision : 

"L'idée n'est pas sortie de mon chapeau depuis trois semaines, je voulais déjà donner cette coloration sociale au Front national". 

Sur l'antenne de LCI, il a indiqué qu'il allait lancé un appel à candidatures, aux vrais "Gilets jaunes". 

Joffrey Bollée, un collaborateur de Florian Philippot, a mené cette démarche. 

"C'est une précaution dans la perspective des européennes. Notre programme étant 100% compatibles avec les revendications des “Gilets jaunes”, nous pourrions monter une liste “Les Gilets Jaunes” ou “Avec les Gilets Jaunes”".

D'après les récents sondages, la liste des Patriotes ne dépasse pas les 1% pour l'instant. Selon un dernier baromètre Odoxa dévoilé vendredi dernier, une liste des Gilets jaunes pourrait obtenir 8% des voix. 

Le chanteur Francis Lalanne avait déjà rassemblé en décembre des «Gilets jaunes citoyens» afin de pouvoir porter une liste pour les élections européennes. 

Selon des précisions du Figaro, une vingtaine de demandes auraient déjà été adressées à l'Inpi comme "Liste gilets jaunes Élections européennes de 2019", "Fiers d'être gilets jaunes", "Je suis gilet jaune". L'Inpi va devoir examiner les conditions de validité "intrinsèques" de la marque. Un délai de quatre à cinq mois pourrait être nécessaire avant que la marque ne soit enregistrée. 

 

Vu sur : L'Opinion
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

03.

Le Titanic est-il en train de disparaître définitivement ?

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

05.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

06.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

07.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

03.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 28/12/2018 - 09:05
Les mystérieux Gilets jaunes
Ces gilets jaunes sont-ils les chimpanzés de l'ancien monde, ou des "hommes nouveaux "? Le virtuel passe dans le réel ....
J'accuse
- 27/12/2018 - 16:19
Fort en ... récup.
Conjuguer le verbe "récupérer les Gilets jaunes" à tous les temps et à toutes les personnes, est la dernière mode de nos politiciens.
Comme si les députés français au parlement européen avaient la moindre possibilité d'augmenter le pouvoir d'achat en France.
Le vrai Gilet jaune qui a compris s'abstient aux Européennes (l'UE s'oppose à la démocratie) et ne vote pas Macron aux scrutins français, à commencer par les Municipales de 2020.