En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Gros sous

Le déficit public devrait atteindre 3,4% en 2019

Publié le 16 décembre 2018
Les mesures annoncées pour tenter de désamorcer la crise des Gilets jaunes va peser sur le déficit, prévient le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, dans le JDD.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les mesures annoncées pour tenter de désamorcer la crise des Gilets jaunes va peser sur le déficit, prévient le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, dans le JDD.

Service après-vente de Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, dans le JDD. Dans un entretien publié ce dimanche, il assure que l'engagement d'Emmanuel Macron face à la colère des Gilets jaunes "sera tenu" et qu'il n'y "aura pas de carabistouille". Il revient notamment sur la hausse promise de 100 euros pour tous les salariés au niveau du Smic, qui a été très discutée cette semaine, sa forme et le nombre de salariés concerné variant selon les déclarations. "L'enjeu, c'est que la totalité des salariés payés au Smic en bénéficient, bien au-delà de ceux qui touchent la prime d'activité. Crédit d'impôt, baisse des charges salariales... tout est à l'étude. (...) Si nécessaire, nous modifierons la première tranche de l'impôt sur le revenu pour que personne ne soit pénalisé. On ne reprendra pas d'une main ce qui aura été donné de l'autre", promet-il.

Conséquence de ces annonces, le déficit sera en 2019 plus élevé que prévu, "sans doute à 3,4% du PIB", dit-il. "Il s'agit d'un pic conjoncturel, non d'une trajectoire structurelle. La transformation du CICE en baisse des charges pérenne représente un effort exceptionnel estimé à 0,9%. Nous serons donc à 2,5% en 2020", précise Richard Ferrand. "Et nous allons instaurer une taxe sur les Gafa, pour imposer la richesse là où elle est produite, qui devrait rapporter 500 millions d'euros par an dès 2019. Vous verrez, il n'y aura ni virage ni rabot", promet-il.

Pour ce proche du chef de l'Etat, ces mesures ne sont pas un virage social mais "une accélération". "Dans les mesures que le Président a mises sur la table, on retrouve l’inspiration fondatrice de sa campagne : le travail doit payer davantage. On avait prévu d’augmenter progressivement la prime d’activité, on le fait d’un seul coup. La prime salariale exceptionnelle relève de la même philosophie. Nous comptions exonérer les heures supplémentaires de cotisations salariales ; les défiscaliser est une façon d’accélérer et d’amplifier", assure-t-il.

Vu sur : Le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

02.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

03.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

06.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

07.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TADD
- 18/12/2018 - 11:21
Je pense à Pierre Mocovici
Lui qui voulait déclarer la guerre à Salvini ( le petit Mussolini comme il l'appelle ) parce que l'Italie devait atteindre en 2019 un déficit de 2,4 % . Avec un déficit de 3,4 , que pensez vous faire Mr Mocovici , peut-être pulvériser le pays . j' ai peur : demande très vite une réponse .
Anouman
- 16/12/2018 - 18:56
déficit
Ils ne sont pas plus doués pour gérer un budget que pour le reste, mais cela n'a rien d'étonnant.
lasenorita
- 16/12/2018 - 14:59
Macron doit diminuer les dépenses!
Au lieu de piquer des sous,constamment,dans les poches des ''Français moyens'',Macron doit diminuer les dépenses voir http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/10/15/20002-20181015ARTFIG00056-le-montant-des-prelevements-obligatoires-atteint-un-nouveau-record.php..Nous sommes gouvernés par des énarques,incapables,qui augmentent sans cesse nos impôts et nous avons toujours la même dette!Où va notre argent?..Macron verse 1 milliard d'euros pour l'AME (pour des étrangers) pendant que de nombreux Français ne peuvent se soigner!..Il n'y a plus d'argent pour faire fonctionner nos hôpitaux et le reste pendant que des ''bienfaiteurs humanistes'' donnent nos sous à des milliers d'envahisseurs africains;10 millions d'Africains sont arrivés,en France,depuis 30 ans!..Au nom des ''droits de l'Homme'':des prestations qualifiées sont accordées aux ''clandestins'' musulmans...des assistés vivant aux crochets de notre société sans contrepartie...une demande de RSA sur 2 est une fraude..M6 a montré un reportage: les ''allocs'' s'étaient aperçues qu'un musulman avait déclaré avoir 50 enfants..Les parents du terroriste de Strasbourg (dont la mère ne ''parle pas le français'' )avait 12 enfants!...