En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

06.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 5 heures 36 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 7 heures 3 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 11 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 13 heures 44 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 15 heures 20 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 15 heures 57 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 17 heures 9 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 17 heures 26 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 6 heures 20 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 10 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 13 heures 22 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 14 heures 58 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 15 heures 46 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 16 heures 8 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 16 heures 25 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 16 heures 56 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 17 heures 14 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 17 heures 27 min
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Manifestations

Gilets jaunes : l'Elysée redoute "une très grande violence" samedi

Publié le 06 décembre 2018
Face à l'incapacité du gouvernement à convaincre les gilets jaunes, ce dernier redoute la violence des manifestations de samedi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Face à l'incapacité du gouvernement à convaincre les gilets jaunes, ce dernier redoute la violence des manifestations de samedi.

A seulement deux jours des nouvelles manifestations à Paris et dans toute la France, l'exécutif s'échine toujours à convaincre que la « colère insaisissable et incontrôlable » a bien été comprise.

Sur les réseaux sociaux, des dizaines d'appels à la mobilisation à Paris, donnent pour la plupart rendez-vous sur les Champs-Elysées.

Eric Drouet, figure du mouvement a appelé à investir l'Elysée ce samedi. Un appel qui a été relayé lors du débat BFMTV de ce mercredi 5 décembre. « Ca ressemble à quoi ? A un putsch ce que vous voulez faire ? » a demandé Bruce Toussaint à l'intéressé. Ce à quoi le gilet jaune a répondu : « Non mais tous les gens veulent aller là-haut... C'est le symbole du gouvernement ».

Le palais présidentiel a déclaré mercredi soir craindre « une très grande violence » pour ce nouveau samedi de mobilisation après que le gouvernement ait fait un geste qu'il espère décisif en renonçant aux augmentations de taxes sur les carburants. Interrogé par Le Figaro, un proche du chef de l'Etat explique que « Le président a compris que cette notion de moratoire était considérée par les gens comme une demi-mesure, et il a considéré qu'on n'avait pas le droit de laisser entendre cela. Il fallait aller un cran plus loin. »

Ce jeudi, Edouard Philippe poursuit au Sénat un débat engagé à l'Assemblée Nationale pour défendre les mesures prises en urgence comme le gel de la hausse des tarifs du gaz et de l'électricité ainsi que le renoncement du durcissement du contrôle technique automobile avant l'été.

Le Premier ministre juge également qu'un nouveau débat sur la réforme de l'Impôt sur la fortune (ISF) est nécessaire tandis qu'Emmanuel Macron refuse de le remettre en place.

A l'Assemblée Nationale, Edouard Philippe a expliqué que « Ce qui est en jeu, c'est la sécurité des Français et nos institutions ». Il prévient que « Tous les acteurs du débat public, responsables politiques, responsables syndicaux, éditorialistes et citoyens seront comptables de leurs déclarations dans les jours qui viennent ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 09/12/2018 - 09:42
On les a laissés faire!
L'islamo-racaille brûle des voitures,détruit les biens publics:ils ne sont pas punis!On ne leur demande pas de rembourser ce qu'ils ont détruit:ils ne sont pas solvables.Notre couard de président fait des selfies avec eux!Dans les zones de non-droit,les habitants ''blancs''ont peur de descendre chercher leur courrier en bas de l'immeuble!Les musulmans vendent de la drogue,à nos enfants,au ''vu et au su'' de tout le monde,ils volent,violent,ils encombrent nos prisons et nos hôpitaux!..Les immigrés musulmans,qui vivent d'aides sociales,n'ont pas d'obligation alimentaire,ils font venir leurs parents d'Algérie et demandent des aides sociales pour faire entrer leurs parents en maison de retraite,ces musulmans qui n'ont jamais travaillé en France et n'y ont jamais cotisé,n'ont pas de ressources,ils entrent en EHAPD aux frais des ''vrais'' Français,et il n'y aura pas de récupération sur succession car ils n'ont (parait-il) pas de sous!...Quand il y a plus d'argent pour les musulmans et les migrants,il y a moins d'argent pour les ''vrais'' Français!..et Macron CONTINUE de faire entrer des musulmans,en France,et à leur donner les sous des Français qu'il accable d'impôts et de taxes!
assougoudrel
- 06/12/2018 - 16:58
Deux poids deux mesures
Les journalistes anti-flics et anti-militaristes font maintenant leur éloge. Par contre les branleurs de lycéens ont des bobos et les policiers sont à nouveau des "salauds de flics". Quand à Macron, ce chef des Armées de pacotille est inapte au commandement et il ne pourra jamais s'en sortir avec de ce "pot de pue" qu'il a engendré avec ses bobos qui se sont autoproclamés "élites". Aucun financier ne voudra de lui après ça. Trump a dit qu'il est un Gilet Rouge et Poutine lui a parlé de la Liberté de la Presse. Salvini a dit qu'il n'a plus rien à dire à Macron; il le laisse avec les français. Tous les chefs d'Etat, dont l'africain qu'il avait humilié se marrent (aux infos ce matin).
spiritucorsu
- 06/12/2018 - 14:46
Le temps du mépris.
Après le temps du mépris et du dénigrement,ce pouvoir despotique est passé à la vitesse supérieure.Voici le temps des menaces par l'intermédiaire dU majordome de luxe du génie de l'Elysée,tous les Français en désaccord avec le monarque et sa clique sont mis en demeure de rentrer dans le rang,faute de quoi,ils s'exposeront à des sanctions.Décidément,cette caste qui se veut la nouvelle noblesse de la république,et qui est la seule responsable du chaos actuel est aux abois.Si il y a des personnes à juger,ce seront eux,et ils le seront au tribunal de l'histoire et par les Français qu'ils ont opprimés et dont ils ont bafoués les droits les plus élémentaires.Le verdict sera à la hauteur de tous leurs méfaits.