En direct
Best of
BEST OF DU 1 AU 7 DECEMBRE
En direct
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
Violences
Toulouse : un Gilet jaune entre la vie et la mort après un tir de flash-ball en pleine tête
Publié le 03 décembre 2018
Un Gilet jaune toulousain est plongé dans le coma depuis les affrontements survenus avec les forces de l'ordre samedi 1er décembre au soir. Selon les témoignages recueillis, il aurait reçu une balle de flash-ball en pleine tête.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un Gilet jaune toulousain est plongé dans le coma depuis les affrontements survenus avec les forces de l'ordre samedi 1er décembre au soir. Selon les témoignages recueillis, il aurait reçu une balle de flash-ball en pleine tête.

Définis comme non létaux, les tirs de flash-ball peuvent toutefois provoquer de sévères blessures, parfois fatales. Alors que le journaliste Hugo Clément, atteint par l'un de ces tirs, a exposé son arcade sourcilière ouverte sur Instagram, France-Soir révèle ce lundi 3 décembre qu'un manifestant toulousain est quant à lui plongé dans le coma depuis samedi, jour où des affrontements entre Gilets jaunes et forces de police se sont soldés par 57 blessés, dont 48 policiers. L'homme est actuellement entre la vie et la mort à l'hôpital Purpan du CHU de Toulouse (Haute-Garonne).

"On l'a tiré comme un lapin"

Selon plusieurs témoignages rapportés par le journal, Benoît, 28 ans, se trouvait dans la zone de la gare Matabiau quand les CRS ont sonné la charge à grand renfort de gaz lacrymogène. C'est à ce moment-là que le jeune homme, un grand gaillard de 2 mètres pour 90 kilos, s'est étendu de tout son long, inanimé, après avoir reçu un tir de flash-ball sur la tempe, "juste au-dessus de l'oreille", selon sa mère, contactée par France-Soir. "Ce n'est pas possible qu'on l'ait touché là sans avoir visé. On l'a tiré comme un lapin", se désole-t-elle, tandis que les médecins du service réanimation du CHU lui ont dit que son fils pouvait mourir "à tout moment". Depuis, elle et ses proches se relaient au chevet du jeune homme.

Une situation intenable pour la mère du manifestant, qui a laissé éclater sa colère contre Emmanuel Macron. "Si vous aviez calmé le jeu et cédé un peu aux gilets jaunes, mon fils n'aurait pas manifesté samedi et ma vie ne serait pas détruite", lâche-t-elle dans les colonnes du quotidien, à l'intention du président de la République. "Oui, mon fils manifestait. Mais c'est une arme de guerre [le flash-ball, ndlr]…", déplore-t-elle. Comme le confirme France-Soir, Benoît est bel et bien dans le coma et intubé. Son état est jugé préoccupant, bien que "stable", avec notamment plusieurs fractures au visage et au crâne, ainsi qu'une importante hémorragie interne.

Vu sur : France-Soir
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ne pas verser le CICE 2018 pour retrouver de l’oxygène budgétaire ? Quel impact sur la trésorerie des TPE-PME ?
02.
Quel serait le record ultime que pourrait battre un champion au 100 mètres ?
03.
Le Bitcoin est-il condamné à la déchéance si ses cours continuent à baisser mais que le coût de son minage se maintient ?
04.
Laura Smet se marie sous escorte policière; Laeticia Hallyday aurait caché des maisons; Demi Moore : après les jeunots, une femme; Vexée par sa défaite à DALS, Iris Mittenaere retombe dans les bras de Kev Adams; Ces stars qui revêtent leurs gilets jaunes
05.
L’existence de l’euro, cause première des "gilets jaunes"
06.
Ce double effet de blast sans lequel Emmanuel Macron ne pourra pas apaiser la France
07.
Mais combien mesure vraiment l’univers ? La cosmologie voit ses certitudes ébranlées
01.
Gilets jaunes : ce qui se cache derrière le silence assourdissant de Nicolas Sarkozy
02.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
03.
Laura Smet se marie sous escorte policière; Laeticia Hallyday aurait caché des maisons; Demi Moore : après les jeunots, une femme; Vexée par sa défaite à DALS, Iris Mittenaere retombe dans les bras de Kev Adams; Ces stars qui revêtent leurs gilets jaunes
04.
Toulouse : un Gilet jaune entre la vie et la mort après un tir de flash-ball en pleine tête
05.
2019, les prévisions choc de Saxo Bank
06.
L'origine de l'agressivité de la tribu des Sentinelles
07.
Où l'on apprend que Macron ne sait pas nager !
01.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
02.
Obsèques de Johnny Hallyday : Laeticia laisse la facture à l'Elysée
03.
Gilets jaunes : ce qui se cache derrière le silence assourdissant de Nicolas Sarkozy
04.
Vers le clash final ? Emmanuel Macron ou trois ans de stratégie du “moi ou le chaos”
05.
Comment l’extrême-gauche est en train de noyauter le volet revendication des Gilets jaunes
06.
Et après quoi ? 41% des Français affirment qu'ils pourraient voter pour une liste Gilets Jaunes aux européennes et 13% en sont certains
01.
Ce virage de la croissance qui pourrait sauver Emmanuel Macron (tout en restant libéral) s’il osait faire son 1983 à l’envers
02.
Jours de colère : qui du gouvernement ou des Gilets jaunes a marqué le plus de points ce samedi ?
03.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
04.
Vers le clash final ? Emmanuel Macron ou trois ans de stratégie du “moi ou le chaos”
05.
Ce double effet de blast sans lequel Emmanuel Macron ne pourra pas apaiser la France
06.
Peur du grand dérapage : ces appels à la responsabilité qui masquent mal le raidissement des politiques et des électeurs centristes dans les démocraties occidentales
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
walchp
- 05/12/2018 - 08:19
Sur 57 blessés, 48 policiers !!!!
Bonjours les manifestants pacifiques !!!
Il paraît qu’il faut donner le pouvoir à la rue....
Et bien voilà... le pouvoir à la rue, c’est à celui qui a les plus gros bras....c’est vraiment ce que veulent les opprimés à smartphones ??
Anguerrand
- 04/12/2018 - 21:08
Flashball
La police a tiré comme des lapins ... ! je ne connais pas beaucoup de lapins qui lancent des pavés
Anguerrand
- 04/12/2018 - 21:04
Tir flash ball
Si l’on veut la fin de la destruction de notre patrimoine et le vrai martyre de notre police, il faudra bien que la police fasse qq morts afin que les français se débarrassent de cette pourriture de casseurs qui sont dans toutes les manifs y compris à l’étranger