En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© LOIC VENANCE / AFP
Coût abyssal

Santé : 23% des salariés renoncent à leur arrêt maladie

Publié le 28 novembre 2018
D’après une récente étude de Malakoff Médéric, la durée moyenne des arrêts longs est en légère augmentation (+10 % entre 2012 et 2016). Un quart n'est pourtant pas respecté.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D’après une récente étude de Malakoff Médéric, la durée moyenne des arrêts longs est en légère augmentation (+10 % entre 2012 et 2016). Un quart n'est pourtant pas respecté.

Une étude sur les arrêts maladie en France vient d’être publiée par Malakoff Médéric ce mercredi 28 novembre. Les arrêts maladie de longue durée ont tendance à s'allonger dans le monde de l'entreprise. Près d'un arrêt maladie sur quatre n'est pourtant pas suivi par les salariés.

L’Inspection générale des affaires sociales, l'IGAS, va réunir ce mercredi 28 et ce jeudi 29 novembre, les partenaires sociaux sur cette question. Cette réunion doit permettre d'enrayer la hausse des arrêts maladie longue durée. La facture des arrêts de travail augmente de 4% par an.

Selon les données dévoilées par Malakoff Médéric, la durée moyenne des arrêts longs, ceux de plus de 30 jours, a augmenté de 10% entre 2012 et 2016. Le gouvernement souhaite s’attaquer à ces arrêts longs qui coûtent le plus cher à la Sécurité sociale.

L’étude révèle également que de nombreux salariés ne respectent pas les arrêts maladie qui leur sont pourtant prescrits. Près d'un arrêt maladie sur quatre (23%) n'est en effet pas suivi par le salarié en question. Soit il reprend avant, soit il ne s'arrête pas du tout. Ce chiffre est en hausse de quatre points. 22% des cadres ne respectent pas du tout leur arrêt de travail. Chez les ouvriers, ce chiffre s’établit à 11%.

La plupart des personnes concernés regrettent d’ailleurs d’avoir travaillé en étant malades. Ils sont conscients que leur refus de s'arrêter a eu un impact sur leur productivité et sur la qualité de leur travail. 24% d’entre eux estiment que cela a rallongé la durée de leur maladie et 22% considèrent que cela a provoqué une rechute.

Une étude récente avait également chiffré à près de 108 milliards d'euros le coût de l'absentéisme au travail. Ce montant représente l'équivalent du budget de l'Éducation nationale.

Vu sur : Franceinfo
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

02.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

05.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

06.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

07.

Psychogénéalogie : comment les générations familiales qui nous précèdent laissent leur empreinte sur notre identité

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires